La Guerre Froide [1945-1991]

Venez discuter des événements qui ont jalonné l'histoire depuis le néolithique jusqu'aux débuts des années 1990.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
dawestsides
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 1802
Inscription : 20 mars 2012, 17:35
Localisation : Москва, Россия

La NSA déclasse par erreur des documents de la guerre froide

Message par dawestsides » 19 mai 2012, 17:24

Tres bonne lecture, les details de 13 shootdowns d'avions de reconnaissance US au dessus de l'URSS (1950-1964) avec plein de details SIGINT.La NSA les a publies par erreur sur son site,les a retires en catastrophe puis les a remis vu qu'ils ne sont pas passe inapercus :)

http://www.fas.org/irp/nsa/maybe_you.pdf

Il est important de souligner que le document mentionne clairement que ces vols ont continue jusqu'en 1993...Je voudrais bien lire toute la serie!

Avatar de l’utilisateur

scorpion-rouge35
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5458
Inscription : 20 mars 2012, 13:03
Localisation : ALGERIE-ALGER
Contact :

Re: La NSA declasse par erreur des documents de la guerre froide

Message par scorpion-rouge35 » 21 mai 2012, 09:09

jusqu'en 1993 , cette révélation risque d'avoir des répercutions sur les relation avec les russes
THE ALGERIAN ARMY



AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11786
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

La Guerre Froide [1945-1991]

Message par AAF 2020 » 04 juin 2012, 18:48

Le musée de la guerre froide
Image
A première vue, c'est une maison d'habitation ordinaire à un étage située dans la ruelle Kotelnitcheskiï, dans le centre-ville de Moscou. Sans le savoir, impossible de croire que ses portes et ses fenêtres sont en trompe-l'œil. Et que derrière les murs en briques est dissimulée une coupole en fer haute de 9 mètres et de six mètres d'épaisseur.
Le premier bunker ouvert au public
Les essais ont montré que l'entrée constitue le point le plus faible de tout bunker antiatomique. Ce refuge a donc été construit de façon à ne pas laisser entrer le moindre grain de poussière radioactive. Et être également à l'abri de l'onde de choc et de l'éclair de l'explosion.
Les mêmes tâches sont remplies par des portes spéciales de deux tonnes chacune. Par ailleurs, le bunker se trouve enfoui à une profondeur de 65 mètres, ce qui correspond à un immeuble de 18 étages.
Pendant la guerre froide, l'Union soviétique se préparait scrupuleusement à la Troisième guerre mondiale. Près d'un millier d'abris antiatomiques ont alors été construits sur le territoire de l'ex-URSS. L'édification du dernier bunker a commencé en Crimée en 1989 mais il a été abandonné inachevé.
Or, celui qui se trouve dans le centre-ville de Moscou, dans le quartier Taganski, et qui porte le nom de code de "Bunker-42", est le seul à avoir été déclassifié. Il héberge désormais le Musée de la Guerre froide.
"Le bunker numéro 42 a été mis aux enchères accessibles au public, et a été vendu en 2006 par l'agence fédérale russe de gestion des biens publics Rossimouchtchestvo à une entreprise privée, Novik-Service, pour 65 millions de roubles (près de 16 millions d'euros au taux d'aujourd'hui). Ensuite cet ancien "site spécial" a été rénové, explique Alexeï Alexandrov, guide du Musée de la Guerre froide.
Le bunker a bénéficié de son statut de "site spécial" pendant 40 ans: sa construction a commencé sous Staline, en 1951, et il est entré en service en 1956, après la mort du dictateur.
http://fr.rian.ru/reportage/20120604/194935775.html

Avatar de l’utilisateur

[email protected]
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4261
Inscription : 31 mars 2012, 11:24
Localisation : DAAE-LFMT
Contact :

Re: La Guerre Froide 1945-1991

Message par [email protected] » 21 août 2012, 18:02

Photo prise depuis un Vulcan anglais de l'interception par un F-4 Phantom de l'US Navy d'un Myasishchev M-4 Bison soviétique interceptant et espionnant un porte-avions US
Image
Image
"It's better to stand and fight. If you run away, you'll only die tired"
Peace Through Superior Firepower
The whole world must learn of our peaceful ways, by FORCE !

Avatar de l’utilisateur

[email protected]
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 4261
Inscription : 31 mars 2012, 11:24
Localisation : DAAE-LFMT
Contact :

Re: La Guerre Froide 1945-1991

Message par [email protected] » 22 août 2012, 00:33

un tunnel US/GB découvert dans une foret 56 ans plus tard

Image
A segment of a spy tunnel built by British and American intelligence agents during the Cold War is shown in Berlin, Germany. The tunnel was exposed by the Soviet authorities in 1956, then excavated and its whereabouts was unknown until a part was recently discovered in a forest 90 miles from the original site.
A section of an ingenious tunnel built by U.S. and British spies to intercept Russian phone conversations in Cold War Berlin has been found after 56 years in a forest 150 kilometers (93 miles) from the German capital.

The 450-meter-long tunnel, built in 1955, led from Rudow in West Berlin to Alt-Glienicke in Soviet-occupied East Berlin. By tapping into the enemy's underground cables, Allied intelligence agents recorded 440,000 phone calls, gaining a clearer picture of Red Army maneuvers in eastern Germany at a time when nuclear war seemed an imminent threat.

The western part of the tunnel was excavated in 1997 and part of it is preserved at the Allied Museum in the former American sector of Berlin. The Soviet authorities dug up the eastern part in 1956 and until now, its fate was unknown.

"It seemed to have vanished without a trace," said Bernd von Kostka, a historian at the Allied Museum. "I looked through the East German Stasi files, and there was nothing to be found about its whereabouts. We assumed it had been melted down because it was made of valuable metal."

The find is one missing piece of a puzzle that will take decades to solve completely, as access to intelligence files about the construction and discovery of the tunnel — a tale worthy of a John le Carre novel — is still restricted.

The man who discovered the buried segment is Werner Sobolewski, 62, formerly employed in a civilian capacity by the East German army. He was chopping wood in his local forest in Pasewalk, near the Polish border north of Berlin, when he stumbled across the wide metal pipe. He remembered it being used for military exercises at the local barracks, where he had worked before the fall of the Berlin Wall.

He recalled too that it was then rumored to have been a part of the Allied spy tunnel, infamous throughout eastern Germany after the Soviets exposed it in a major propaganda campaign in 1956. He contacted the Allied Museum and Kostka traveled to Pasewalk to identify it last week.

"We would like to have it in the museum so that we have a part of the eastern tunnel," Kostka said in an interview at the Allied Museum. "The sections we have are from the western side. It shouldn't stay buried underground."

The western tunnel segment is a prize exhibit at the Allied Museum, which is also home to the original Checkpoint Charlie guard-hut and a Royal Air Force Hastings plane used in the Berlin airlift of 1948 and 1949.

Displays describe the complexity of building the tunnel and tapping the wires. The British had already constructed similar underground listening-posts in Vienna and brought the idea, manpower and know-how to the project, Kostka said. Codenamed "Stopwatch" by the British and "Gold" by the Americans, it was funded by the U.S. at a cost of $6.7 million (then a vast sum) and operated jointly by the CIA and the British SIS.

Yet the KGB learned about the tunnel when it was still in the planning stages — thanks to intelligence from George Blake, the notorious British double agent who was later imprisoned, then escaped to the Soviet Union. Strangely, the KGB concealed its existence from the Soviet military because they wanted to protect their valuable mole.

The tunnel operated for 11 months and 11 days, intercepting some of the Red Army's most secret communications, including those between Moscow and the military headquarters in East Berlin. Historians do not know why the Soviet authorities chose to expose it when they did, on April 22, 1956. The reason is still buried in the Kremlin's files.


"It was clear that the tunnel had a finite lifespan and would be discovered one day," Kostka said. "But the Allies expected the Soviet authorities to sweep it under the carpet."

Instead, they held their first international press conference in 11 years of occupation and bussed in as many as 50,000 East German citizens so that they could see first-hand the treachery of the west.

Yet it was also a propaganda coup for the U.S. intelligence services as the tunnel's ingenuity impressed American observers.
http://www.stripes.com/news/europe/cold ... bled=false
Image
"It's better to stand and fight. If you run away, you'll only die tired"
Peace Through Superior Firepower
The whole world must learn of our peaceful ways, by FORCE !


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11786
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: La Guerre Froide 1945-1991

Message par AAF 2020 » 18 octobre 2012, 17:19

50 ans après la crise des missiles de Cuba
Image
Image
Il y a un demi-siècle, le 14 octobre 1962, les renseignements américains découvraient des missiles nucléaires soviétiques à Cuba. Cet épisode a failli déclencher une guerre nucléaire et l'évolution comme l'issue de la situation ont préfiguré le monde contemporain.
Une surprise dans la cour arrière
14 octobre 1962. Le vol de reconnaissance de l'avion U-2 au-dessus de Cuba rapporte l'impensable. Essuyant leurs sueurs froides, les analystes découvrent, sur la photo décryptée, des rampes de lancement pour les missiles soviétiques R-12 à moyenne portée (code Otan: SS-4 Sandal).
Depuis San Cristobal, les R-12 pouvaient atteindre Washington et Dallas. Ces vols ont également permis de découvrir d'autres missiles, R-14, dont la portée couvrait l'ensemble du territoire américain à l'exception de l'Alaska, d’Hawaii et d'une partie de la côte Pacifique entre San Francisco et Seattle. Temps de vol des missiles : inférieur à 10 minutes.
Les Etats-Unis, bordés par les océans, ont été soudainement menacés par une attaque face à laquelle ils étaient totalement impuissants. Cette situation était à la fois douloureuse, scandaleuse et lourde de conséquences. Peu avaient osé tirer le tigre atlantique par la moustache directement dans son antre.
Cet épisode a déclenché l'une des périodes les plus tendues de l'histoire du monde, surnommée plus tard "Treize jours", "Crise d'octobre", "Crise des missiles de Cube" et "Crise des Caraïbes".
Anadyr dans les tropiques
A la fin des années 1950, l'Union soviétique s'était retrouvée dans une situation très inconfortable. Elle était encerclée par des bases américaines - d'abord aériennes, puis de lancement de missiles - et n'avait presque aucun moyen d'atteindre le territoire de l'"éventuel ennemi" avec les moyens nucléaires dont elle disposait alors.
Les autorités soviétiques étaient particulièrement préoccupées par les missiles PGM-19 Jupiter à moyenne portée, déployés en Italie (en 1959) et en Turquie (en 1961). Depuis la Turquie, près d'Izmir, ces armes couvraient pratiquement toute la partie européenne du pays et pouvaient facilement atteindre Moscou, Leningrad et Kouïbychev. Sans compter le groupe très puissant de bombardiers stratégiques transportant l'arme nucléaire en veille opérationnelle le long des frontières soviétiques.
L'URSS n'avait pas beaucoup de moyens pour résister à un tel siège. Le missile R-7 - la fusée qui a permis d'envoyer Iouri Gagarine dans l'espace - était le premier dispositif intercontinental pour l'arme nucléaire mais il était peu pratique et déployé en très faible quantité. Les missiles opérationnels et tactiques R-12 et R-14 étaient également une base fiable pour les forces nucléaires de l'URSS mais leur portée ne dépassait pas 2 000 et 4 500 kilomètres respectivement.
Ce tableau recèle l'origine de l'opération Anadyr – le plan audacieux de Nikita Khrouchtchev pour déployer des missiles nucléaires de moyenne portée sur le territoire cubain, où la révolution communiste venait de l'emporter. Personne ne s'attendait à une telle audace de la part de l'URSS et les renseignements américains eux-mêmes étaient convaincus que les Soviets ne sortaient pas l'arme nucléaire en dehors du pays. Pour cette raison, l'Union soviétique a pu envoyer des missiles à Cuba sans encombre.
16 rampes de lancement pour R-14 (dotées de 24 missiles) et 24 pour R-12 (36 missiles) avaient été déployées à Cuba. Chaque missile R-12 portait une ogive d'environ 1Mt, et la puissance des R-14 dépassait 2 Mt.
Les troupes soviétiques de Cuba, commandées par le général Issa Pliev, disposaient également de moyens tactiques d'armement nucléaire pour protéger le territoire de l'île : 12 missiles à courte portée 2K6 Luna, 80 missiles nucléaires de croisière FRK-1 (KS-7), six bombardiers Il-28 équipés de 6 bombes nucléaires et 6 missiles antinavires Sopka à tête nucléaire.
L'URSS avait également prévu d'envoyer à Cuba une brigade de missiles tactiques R-11M chargés de 18 missiles nucléaires mais l'évolution de la situation n'a pas permis de le faire.
Les premiers missiles R-12 sont arrivés à Cuba le 8 septembre 1962. Ils auraient pu être remarqués bien avant, quand les rampes de lancement n'avaient pas encore été complètement mises en place. Mais le 5 septembre 1962, Kennedy a décidé de ne pas aggraver les relations et a interdit les vols de reconnaissance au-dessus de Cuba.
Pendant cette période, la majorité des missiles soviétiques a été déployée comme prévu.
Ce sont eux qui ont été découvert dès le premier vol de reconnaissance après la levée du moratoire présidentiel, le 14 octobre 1962.
http://fr.rian.ru/discussion/20121016/196326733.html


habiban
Banni Définitivement
Banni Définitivement
Messages : 294
Inscription : 03 avril 2012, 23:22

Re: La Guerre Froide 1945-1991

Message par habiban » 13 décembre 2012, 22:02

Quand le camarade Leninne ramasse du bois .........
Image
Quand le prix du pain augmente , la liberté diminue.

Avatar de l’utilisateur

Blackcode
Muqaddam (مقدم)
Muqaddam (مقدم)
Algeria
Messages : 3949
Inscription : 26 novembre 2012, 00:49
Localisation : Algérie

Re: La Guerre Froide [1945-1991]

Message par Blackcode » 06 avril 2013, 19:53

Des F-51 (upgrade de P-51 Mustang) et des F-86 Sabre chargés sur le pont d'un porte-avions en route vers la Corée. Ces avions devaient être livrées aux unités de l'Air Force durant la guerre (de Corée bien sûr :mr green: .)

Image

Image

en suivant les actualités ... je me suis rendu compte que la date de fin de cette Guerre est 1953, et nous sommes en 2013 ; 60 ans après le match nulle entre les Nations Unies (menées par les USA) et la Corée (aidée par la Chine et l'U.R.S.S)... Le nouveau dirigeant Nord coréen aurait-il des idées derrière la tête .... comme vouloir jouer le match retour ? :pale:


tayeb
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 9790
Inscription : 17 janvier 2013, 17:26

Re: La Guerre Froide [1945-1991]

Message par tayeb » 06 avril 2013, 20:03

Blackcode a écrit :Le nouveau dirigeant Nord coréen aurait-il des idées derrière la tête .... comme vouloir jouer le match retour ? :pale:
Le grand problème de ce conflit c'est qu''il n'a y pas eu de vainqueur,les deux grandes puissances nucléaire de l'époque ont sacrifiés le peuple de Corée en établissant un statu quo qui a définitivement séparer en deux le peuple coréen ,même en imaginant une réunification l'antagonisme est bien trop profond ,la théorie des dominos ,doctrine américaine à une fois de plus jouer son rôle de diviseur de peuple.

Avatar de l’utilisateur

Asitane
Usteğmen (Turquie)
Usteğmen (Turquie)
Turkey
Messages : 131
Inscription : 01 avril 2012, 19:38
Localisation : Istanbul

Re: La Guerre Froide [1945-1991]

Message par Asitane » 11 avril 2013, 18:18

Surnommée « la guerre oubliée » la guerre de Corée fut pourtant la plus grande confrontation Est-Ouest (après la guerre du Vietnam) Il est vrai qu’elle ne fut pas beaucoup innovant. Les armes utilisées furent en grande partie identique à ceux de la 2GM. Excepté pour la chasse à réaction (toutefois la majorité de l’aviation était encore à l’hélice) et l’apparition timide de l’hélicoptère. Pas vraiment d’enjeu majeur. La Corée du Sud est à l’époque un pays agricole pauvre, sans ressource naturel et de valeur stratégique moyenne.

Pourtant, cette guerre fut un tournant dans la stratégie mondiale des USA. Après la 2GM, les Américains mise sur le nucléaire massivement au détriment de la force armée conventionnelle. Pourquoi dépenser des milliards de dollars pour équiper une division alors que pour quelques millions une bombe et un avion peuvent faire autant de dégât ? La doctrine militaire à l’époque consiste à répondre à une agression par une riposte massive atomique. C’est en même temps la mise en place de la dissuasion (On espère que l’ennemi s’abstiendra de déclencher une guerre par peur de mesures de représailles. N’oublions pas que les Américains conservent leur avance, voir un monopole, nucléaire jusqu’en 1953) Or avec ce conflit le Etats-Unis prennent conscience que : d’un, la prochaine confrontation ne sera pas forcément atomique (La grande question débattue dans les états-majors américains était s’il fallait ou non utiliser la bombe A sur le terrain ?) de deux, l’adversaire comble à grands pas sont retard et que dorénavant il peut rendre les coups. Les Américains vont donc renforcer leur présence militaire dans le monde et renforcer leurs armées (début des la mise en chantiers des grands porte-avions dont la construction avaient été arrêtés après la guerre mondiale) en investissant dans la recherche tout azimut et financent le fameux complexe militaro-industriel.
Everyday I'm çapuling


tayeb
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 9790
Inscription : 17 janvier 2013, 17:26

Re: La Guerre Froide [1945-1991]

Message par tayeb » 12 avril 2013, 15:09

Asitane a écrit :Surnommée « la guerre oubliée » la guerre de Corée fut pourtant la plus grande confrontation Est-Ouest (après la guerre du Vietnam) Il est vrai qu’elle ne fut pas beaucoup innovant. Les armes utilisées furent en grande partie identique à ceux de la 2GM. Excepté pour la chasse à réaction (toutefois la majorité de l’aviation était encore à l’hélice) et l’apparition timide de l’hélicoptère. Pas vraiment d’enjeu majeur. La Corée du Sud est à l’époque un pays agricole pauvre, sans ressource naturel et de valeur stratégique moyenne.

Pourtant, cette guerre fut un tournant dans la stratégie mondiale des USA. Après la 2GM, les Américains mise sur le nucléaire massivement au détriment de la force armée conventionnelle. Pourquoi dépenser des milliards de dollars pour équiper une division alors que pour quelques millions une bombe et un avion peuvent faire autant de dégât ? La doctrine militaire à l’époque consiste à répondre à une agression par une riposte massive atomique. C’est en même temps la mise en place de la dissuasion (On espère que l’ennemi s’abstiendra de déclencher une guerre par peur de mesures de représailles. N’oublions pas que les Américains conservent leur avance, voir un monopole, nucléaire jusqu’en 1953) Or avec ce conflit le Etats-Unis prennent conscience que : d’un, la prochaine confrontation ne sera pas forcément atomique (La grande question débattue dans les états-majors américains était s’il fallait ou non utiliser la bombe A sur le terrain ?) de deux, l’adversaire comble à grands pas sont retard et que dorénavant il peut rendre les coups. Les Américains vont donc renforcer leur présence militaire dans le monde et renforcer leurs armées (début des la mise en chantiers des grands porte-avions dont la construction avaient été arrêtés après la guerre mondiale) en investissant dans la recherche tout azimut et financent le fameux complexe militaro-industriel.
N'oublions pas qu'en 1951 le général Mc Athur proposa le bombardement atomique au président américain Truman sur la Chine communiste pour contrer son soutien massif aux nord-coréen ,de plus si ce conflit s'achève en 1953 c'est aussi en partie du à la mort de Staline ce qui contribua a une certaine détente entré les deux super puissances.J'ajouterai enfin que si les États-unis ont revus leurs doctrine militaire c'est aussi parce que beaucoup de militaires américains ont considérés la guerre de Corée comme une défaite américaine.

Avatar de l’utilisateur

Asitane
Usteğmen (Turquie)
Usteğmen (Turquie)
Turkey
Messages : 131
Inscription : 01 avril 2012, 19:38
Localisation : Istanbul

Re: La Guerre Froide [1945-1991]

Message par Asitane » 12 avril 2013, 17:31

Exacte. Par-contre, je ne pense pas qu’on peut considérer la Guerre de Corée comme une défaite américaine. Je pense que beaucoup de militaires ont mal vécu l’interdiction de repasser le 38ème parallèle et que plein d’amertume ils ont proclamé cela comme une défaite (Contrairement au camp communiste pour lequel se fut réellement une défaite) On oublie que l’engagement des USA et des alliés s’est faite dans le cadre des Nations-Unies (Que l’URSS avait momentanément quittés. Erreur qu’il ne commettra plus) et donc les militaires américains étaient astreintes à certaines limitations. C’est peut-être la raison pour laquelle les Etats-Unis ne s’engageront plus dans une mission estampillé UN durant les 40 prochaines années : Ils préfèreront garder ainsi leurs libertés d’action.
Everyday I'm çapuling


tayeb
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 9790
Inscription : 17 janvier 2013, 17:26

Re: La Guerre Froide [1945-1991]

Message par tayeb » 12 avril 2013, 19:06

En exclu pour forcesdz, petits document déclassifié de 1967 et 1968 en pleine guerre froide.
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=n ... lfzSrgYKNQ
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=n ... k4B9LkgDSg


tayeb
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 9790
Inscription : 17 janvier 2013, 17:26

Re: La Guerre Froide [1945-1991]

Message par tayeb » 08 mai 2013, 17:36

Ronald Reagan: Intelligence and the End of the Cold War
https://www.cia.gov/library/publication ... ooklet.pdf

Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 6912
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: La Guerre Froide [1945-1991]

Message par geronimo » 08 mai 2013, 18:54

Salut Tayeb :n111:
voila ma contribution pour cette guerre vécu dans notre jeunesse
http://www.linternaute.com/histoire/cat ... oide.shtml
Chronologie de cette guerre
Image
Image

Répondre

Revenir à « Histoire militaire »