Les drones

Venez parler des différents matériels militaires
Répondre
Avatar du membre

Chifboubara
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1228
Enregistré le : 17 mars 2016, 22:21

Re: Les drones

Message par Chifboubara » 21 novembre 2017, 22:05

Je ne sais pas si cela a été posté mais c'est terrifiant :



Même si ce n'est pas un drone (il fait quand même des sauts et autres saltos...)
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar du membre

saladin
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Algeria
Messages : 1115
Enregistré le : 31 mars 2012, 20:04
Localisation : Algérie

Re: Les drones

Message par saladin » 26 novembre 2017, 15:21

Chifboubara, il aurait été plus compréhensible de mettre des commentaires explicites, autres que "c'est terrifiant", pour expliquer que cette vidéo (la première) est un court métrage de PURE FICTION qui explique vers quoi pourrait mener l'humanité d'utiliser la "AI" (Intelligence artificielle) dans le domaine de l'armement.
Bref, cette arme n'existe pas encore.

Voici un article (traduit par Google Translate) qui peut expliquer la vidéo :
En préparation de la Convention de l'ONU sur les armes conventionnelles de Genève, en Suisse, l'Institut de l'avenir de la vie a publié un court métrage de science-fiction qui montre ce qui pourrait arriver si nous ne parvenions pas à imposer un moratoire international sur les machines à tuer autonomes.

Actuellement, les drones employés par l'armée américaine exigent que les humains restent dans la boucle, mais avec des avancées en cours dans l'intelligence artificielle, il sera bientôt possible d'enlever le facteur humain et d'avoir des machines autonomes pour tuer. Un nombre croissant de citoyens inquiets, dont beaucoup travaillent dans l'IA, affirment que cela ne devrait jamais se produire parce que cette nouvelle génération d'armes rendrait plus facile de faire la guerre, de réduire le coût de la vie et de renforcer les terroristes.

Pour pousser la communauté internationale vers une interdiction préventive, la Campagne pour arrêter les robots tueurs parraine un événement au congrès de l'ONU de cette semaine. L'un des groupes s'exprimant lors de l'événement est l'Institut de l'avenir de la vie (FLI), et il projette de présenter son court métrage intitulé Slaughterbots. Attention: le film est violent et dérangeant.

"J'ai participé à la réalisation de ce film car cela clarifie les problèmes", explique Stuart Russell, chercheur en intelligence artificielle à UC Berkeley et conseiller scientifique du FLI, dans un communiqué envoyé à Gizmodo. Alors que les ministres du gouvernement et les avocats militaires sont bloqués dans les années 1950, se demandant si les machines peuvent être réellement autonomes ou vraiment prendre des décisions au sens humain, la technologie pour créer des armes de destruction massive évolutives va de l'avant. Les distinctions philosophiques sont hors de propos; ce qui compte, c'est l'effet catastrophique sur l'humanité. "

Russell ne nie pas que l'IA pourrait être d'un grand avantage pour l'humanité, mais "permettre aux machines de choisir de tuer les humains sera dévastateur pour notre sécurité et notre liberté", a-t-il dit.

Le film est fait dans un style qui rappelle la série de science-fiction Black Mirror, et il se déroule dans un proche avenir. Une société fictive appelée StratoEnergetics est vue en train de lancer un nouveau produit de ses nouveaux drones meurtriers alimentés par AI et miniaturisés, mais les choses commencent à tourner au vinaigre. L'arme finit par tomber entre de mauvaises mains et est utilisée comme un outil d'assassinat contre des politiciens, des militants politiques et des étudiants. Le film illustre à quel point il sera facile de construire de telles armes, et à quel point ce sera difficile de se défendre contre eux. (Et si vous regardez attentivement, vous pouvez voir la plate-forme Kinja de Gizmodo Media Group représentée à court.)

"Alors que les armes robotiques évoquent généralement des images du Terminator et d'autres scénarios de science-fiction irréalistes, le film montre clairement que les drones entièrement autonomes pourraient être beaucoup moins chers, plus petits et plus efficaces que les robots humanoïdes". "Leur faible coût pourrait en faire la prochaine classe d'armes de destruction massive. Le film décrit également à quel point il sera difficile pour les gouvernements et les militaires de garder les armes entre de mauvaises mains. "

Il y a deux ans, le FLI a publié une lettre ouverte demandant l'interdiction des machines à tuer autonomes, qui a ensuite été approuvée par plus de 20 000 personnes (moi-même inclus). Plus récemment, Toby Walsh, professeur d'IA à New South Wales, a écrit une lettre ouverte similaire, et la semaine dernière, plus de 300 scientifiques canadiens et australiens ont écrit des lettres ouvertes demandant à leurs premiers ministres respectifs de soutenir une interdiction.

La fréquence et l'urgence de ces efforts, y compris la réunion de l'ONU à Genève cette semaine, montrent à quel point nous sommes proches du développement et du déploiement de ces armes. Ce n'est peut-être qu'une question de temps avant que l'ONU n'adopte une sorte d'interdiction, mais pour certains pays, la tentation d'utiliser de telles armes peut être écrasante.
Article Originale :
https://gizmodo.com/artificially-intell ... 1820392537

Avatar du membre

Chifboubara
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1228
Enregistré le : 17 mars 2016, 22:21

Re: Les drones

Message par Chifboubara » 26 novembre 2017, 17:08

Bonjour Saladin, disons que je ne voulais pas m'y attarder plus que ça....

Aujourd'hui il y a déjà une utilisation de drones automatisés de ce style :
https://www.3dnatives.com/drone-airdog-sport/

Les avancées sont exponentielles à notre époque. Et si ce type de drone est disponible pour ce genre d'application je n'imagine pas le militaire.

Pareil pour le robot qui va frapper plus vite que prévu à la porte de Sarah O'Connor :lol!:

«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar du membre

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1821
Enregistré le : 17 septembre 2012, 22:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Les drones

Message par tahiadidou » 27 novembre 2017, 01:04

Chifboubara a écrit :
26 novembre 2017, 17:08
Bonjour Saladin, disons que je ne voulais pas m'y attarder plus que ça....

Aujourd'hui il y a déjà une utilisation de drones automatisés de ce style :
https://www.3dnatives.com/drone-airdog-sport/

Les avancées sont exponentielles à notre époque. Et si ce type de drone est disponible pour ce genre d'application je n'imagine pas le militaire.

Pareil pour le robot qui va frapper plus vite que prévu à la porte de Sarah O'Connor :lol!:

Dans le clip de 3dnatives, Airdog n'a rien d' intelligence artificielle. Il est simplement pré-programmé avec un type de computation pas très complexe.

Quand au premier clip, affirmer que "...cette arme n'existe pas encore." n'est pas 100% juste, car tout ce qui n'est pas du domaine publique n'est pas n'est pas forcément de la fiction ;) A moins de bien connaitre ce qui se fait dans les ténèbres profondes de DARPA et autres programmes.

Mais la technologie n'est pas suffisante tant que le mode opératoire (conops - google it) n'est pas au point. La vision actuelle de l'USAF dans l'utilisation potentielle de swarms est pour les prochaines 15 a 20 ans. Pas forcément fully autonomous. Le fait que des prototypes existent et que des tests ont eu lieu n'impliquent pas un usage immédiat sur le terrain de bataille.

D'apres ce que j'en sais, un des plus grand problèmes que les militaires ont, demeure l'intégration de ce genre de machines qui prennent des décisions par eux-mêmes quand, en général, il y a toujours une forme de commandement (humain) durant une mission de combat. Je ne parle pas de pilotage (tels que RPA ou UAS - google it). Par example, la décision de tuer telle ou telle personne(s).
Les juristes eux, sont plutôt concentrés sur les lois sur le conflits armés et l'éthique. Par example, en termes de dommages collatéraux comme tuer le ou les 'mauvaises' personnes.
Ce qui fait chier souvent les décideurs américains ce n'est pas le fait qu'ils aient en main une arme potentiellement massive, mais le risque de voir d'autres l'avoir entre les mains. Ces histoires de supposée conscience envers son prochain est souvent un leurre.

Avatar du membre

Chifboubara
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1228
Enregistré le : 17 mars 2016, 22:21

Re: Les drones

Message par Chifboubara » 28 novembre 2017, 06:41

Il n'y a pas de noir ou blanc, il y a du gris et même quant il y a du gris, ça se discute.

Je suis d'accird, ce genre d'arme va arriver beaucoup plus vite qu'on ne le pense.

L'éthique humaine c'est de la blague quand on voit les méthodes utilisées pour renverser des états.

Surtout qu'ici il n'y aurait pratiquement aucune perte du côté de l'agresseur...
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar du membre

Dragunov
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Algeria
Messages : 116
Enregistré le : 19 septembre 2017, 17:55

Re: Les drones

Message par Dragunov » 28 novembre 2017, 20:04

Des robots programmé peut être mais l'intelligence artificielle je ne crois que se soit aussi proche que ça.

Avatar du membre

Chifboubara
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1228
Enregistré le : 17 mars 2016, 22:21

Re: Les drones

Message par Chifboubara » 29 novembre 2017, 21:12

Dragunov a écrit :
28 novembre 2017, 20:04
Des robots programmé peut être mais l'intelligence artificielle je ne crois que se soit aussi proche que ça.
Elle est déjà proposée dans un vulgaire smartphone qui va sortir bientôt (même si on est dans le haut de gamme) :

(Huawei est à priori plus avancé qu'Apple qui rame beaucoup)

https://www.sciencesetavenir.fr/high-te ... one_117448

1) Ici il s'agit d'un téléphone grand public (il n'y aura pas toutes les avancées dessus)
2) je n'imagine même pas les avancées d'ordre militaire qui sont encore plus cachées pour des raisons évidentes.

Voici ce qu'en pensent Poutine et Elon MUSK : http://www.konbini.com/fr/tendances-2/p ... tre-monde/

Ça motive...
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar du membre

Dragunov
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Algeria
Messages : 116
Enregistré le : 19 septembre 2017, 17:55

Re: Les drones

Message par Dragunov » 30 novembre 2017, 14:39

Comme je l'ai dit tout ce qu'on croit être de l'intelligence artificielle n'est en fait qu'une plus large programmation avec plusieurs probabilité prises en compte.C'est du HS alors se sera mon dernier commentaire là dessus.
https://dailygeekshow.com/intelligence- ... le-mythes/

Avatar du membre

Chifboubara
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1228
Enregistré le : 17 mars 2016, 22:21

Re: Les drones

Message par Chifboubara » 30 novembre 2017, 21:20

Merci pour le lien, je comprends mieux ta position.
:avo:

«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar du membre

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 6183
Enregistré le : 26 mars 2012, 18:45

Re: Les drones

Message par geronimo » 06 décembre 2017, 19:29

UAV, UAS or RPAS – What is The Right Term?
UAV (Unmanned Aerial Vehicle) – Used to define the flying object employed for recreational and professional civilian applications. Although it is the most frequent term in the internet, the aviation agencies of many countries have decided to go for different term than today’s UAV.

UAV (Unmanned Aerial Vehicle) - Utilisé pour définir l'objet volant utilisé pour les applications civiles récréatives et professionnelles. Bien que ce soit le terme le plus fréquent sur Internet, les agences d'aviation de nombreux pays ont décidé d'opter pour un terme différent de celui d'aujourd'hui.

Drone While the term refers mainly to the military context, in the common language it is used to designate any type of aerial unmanned vehicle. French speaking countries mainly use this term due to historical reasons (including France being the world pioneer in the regulation for the use of commercial unmanned aerial vehicles).
Drone - Bien que le terme se réfère principalement au contexte militaire, dans la langue commune, il est utilisé pour désigner tout type de véhicule aérien sans pilote. Les pays francophones utilisent principalement ce terme pour des raisons historiques (notamment la France étant le pionnier mondial dans la réglementation de l'utilisation des véhicules aériens sans pilote).

RPAS (Remotely Piloted Aircraft System) – The most formal and international designation. RPAS appears to be the preferred terminology used by the international aviation-related agencies like the International Civil Aviation Organization (ICAO). European and Australian agencies such as Eurocontrol, the European Aviation Safety Agency (EASA) etc. are following this trend.

RPAS (Remotely Piloted Aircraft System) - La désignation la plus formelle et internationale. Le RPAS semble être la terminologie préférée utilisée par les agences internationales liées à l'aviation comme l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). Des agences européennes et australiennes telles qu'Eurocontrol, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), etc. suivent cette tendance.

UAS (Unmanned Air/Aircraft System) – Used in the US and UK. Despite the global international agreement on the RPAS, some American and British organizations decided to go for the UAS acronym, including the Federal Aviation Administration (FAA – USA), the Unmanned Aerial Vehicle Systems Association (UAVSA), and the Civil Aviation Authority (CAA – UK). The CAA provides an explanation of this choice: “The terms Unmanned Aircraft (UA) or Remotely Piloted Aircraft (RPA) are used to describe the aircraft itself, whereas the term Unmanned Aircraft System (UAS) is generally used to describe the entire operating equipment including the aircraft, the control station from where the aircraft is operated and the wireless data link”.

UAS (Unmanned Air / Aircraft System) - Utilisé aux États-Unis et au Royaume-Uni. Malgré l'accord international global sur les RPAS, certaines organisations américaines et britanniques ont décidé d'opter pour l'acronyme UAS, notamment la Federal Aviation Administration (FAA - États-Unis), l'UAVSA et la Civil Aviation Authority (CAA). - ROYAUME-UNI). La CAA fournit une explication de ce choix: «Les termes aéronefs sans pilote (UA) ou aéronefs pilotés à distance (APR) sont utilisés pour décrire l'aéronef lui-même, tandis que le terme aéronef sans pilote (UAS) est généralement utilisé pour décrire y compris l'avion, la station de contrôle à partir de laquelle l'aéronef est exploité et la liaison de données sans fil ".

Avatar du membre

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 6183
Enregistré le : 26 mars 2012, 18:45

Re: Les drones

Message par geronimo » 06 décembre 2017, 19:38

Drones Conduct Efficient Aircraft Inspections
As the rapid growth of drone use continues, the International Air Transportation Association (IATA) has been working on the regulation of the safe integration of drones into the global airspace. If regulated and operated correctly and safely, unmanned vehicle technologies can revolutionize future air transport, airport operations, cargo operations and ground handling, besides others.

Drones present significant opportunities to improve efficiencies, reduce costs and increase speed within the aviation industry, said IATA cargo transformation head Celine Hourcade, citing aircraft inspections and bird strike avoidance as two concrete examples.

Aircraft inspections, 80% of which are undertaken visually, take about six to ten hours at a cost of $10 000 for every hour the aircraft is not airborne, and require qualified personnel using cherry-pickers, elevators and other heavy equipment to find and log defects that “can be anywhere on the aircraft”. The use of drones could accelerate the inspection process by 20 times, reducing the aircraft downtime and related costs.

The UAS could also be used for clear flight solutions and bird control, wherein drones, realistically mimicking the appearance and weight of birds, and through the combination of silhouette and wing movement, effectively “chase off” birds, she explained.

IATA identified three specific focus areas for initiating regulation in the global airspace – safety, air traffic management (ATM) and integrated operations.

“All of these areas are related. We need to make sure operations are safe, appropriate regulation and infrastructure is in place and operations are integrated,” IATA ATM infrastructure director Rob Eagles told media, according to engineeringnews.co.za.

He emphasized the higher risk of aircraft accidents and incidents caused by the irresponsible use of an unmanned vehicle and the potential security threat posed by the unauthorized use of UAS for malicious purposes.

Another concern was the unprofessional operation of recreational drones that could pose a threat simply because people were unaware of the risks to manned aircraft, he added. In line with prioritizing air safety, IATA has been actively running an education and awareness campaign, which includes educational and safety videos, as well as videos outlining the need for progressive regulations.

IATA has also partnered with numerous industry players and continues to work closely with the International Civil Aviation Organization (Icao) in pursuit of greater awareness of the potential dangers of manning drones in close proximity to airports and the development of remote pilot training, licensing and medical requirements to ensure safety standards in nonsegregated airspace are not compromised.

IATA has also developed a UAS toolkit guiding the development of appropriate – and enforceable – regulations in light of a lack of harmonized international standards and concepts of operations for unmanned systems.

Along with new standards and regulations, new airspace areas need to be defined, in particular below 500 feet and above 60 000 feet (150m to 18300 m).
https://i-hls.com/archives/80119

Répondre

Retourner vers « Armes et autres matériels »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités