Actualités Chinoises

Venez discuter de l'actualité internationale (Politique, Economie, Société...etc)
Répondre

numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 18 juillet 2018, 11:38

Les étrangers du quartier high-tech de Zhongguancun peuvent désormais demander un permis de résidence permanent .





Du 23 au 31 juillet, les professionnels étrangers travaillant dans le parc scientifique de Zhongguancun à Beijing peuvent faire une demande de permis de résidence permanent en Chine.
ed8f155d-d61a-4130-8d65-448cc77cae45.jpg
De nouvelles mesures ont été décidées en 2016 pour permettre à certains professionnels étrangers à Beijing de demander le statut de résident permanent en Chine, y compris avec un système de points qui sera utilisé pour ces dossiers.

Selon les autorités, deux catégories d'étrangers sont éligibles: les talents qui travaillent dans les startups de Zhongguancun et qui occupent un poste de direction ou possèdent une participation de 5 % ou plus dans leurs entreprises, et les talents embauchés par des entreprises de Zhongguancun qui occupent un poste de direction ou qui dirigent une équipe de recherche clé.

L’évaluation du premier groupe sera faite selon huit indices et plusieurs sous-indices, y compris la formation des professionnels, leur âge, le nombre d’années travaillées en Chine, en mettant l'accent sur la performance et le potentiel des startups dans lesquelles ils travaillent, ainsi que la contribution des demandeurs à Zhongguancun. L’évaluation du deuxième groupe sera basée sur leur performance au travail et leurs contributions à leurs entreprises et à Zhongguancun.

La demande doit être faite par les entreprises employant des candidats. Si les candidats reçoivent plus de 70 points, une lettre de recommandation sera émise par le comité administratif de Zhongguancun, qui sera utilisée pour l’obtention de la carte verte au centre de services de Zhongguancun relevant du bureau de sécurité publique de Beijing.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 18 juillet 2018, 11:48

L’envergure mondiale de l’Organisation de coopération de Shanghai .





L’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) fondée en 2001, la plus jeune et la plus dynamique des organisations internationales, est aussi devenue la plus grande organisation de coopération régionale dans le monde suite à l’adhésion de l’Inde et du Pakistan.
98bbcc83-626f-45d1-a0ac-d03be5bd3a47.jpg
Pour nos lecteurs francophones, je leur propose de se concentrer en priorité sur l’originalité du modèle de coopération suivi par l’OCS : le rejet des moyens classiques pour régler les problèmes régionaux et internationaux tels que les alliances, les idéologies et la confrontation. En effet, le modèle de l’OCS est unique en ce sens qu’il a créé des conditions favorables à la coopération et aux échanges sur le principe du développement partagé entre les différents pays.

La détermination des pays membres de l’OCS pour faire face ensemble aux menaces et défis ainsi que leur volonté d’établir un nouveau type de relations au sein de la communauté internationale revêtent une signification particulière. Cette dernière est contenue dans « l’esprit de Shanghai », inscrit dans la Charte de l’Organisation de coopération de Shanghai, qui incarne l’essentiel du fonctionnement de l’OCS et illustre le respect des conditions nationales par les pays membres et le renforcement d’une coopération mutuellement avantageuse. Un esprit qui est donc forgé dans l’égalité et la confiance mutuelle.

Enfin, le principe de consensus sur la base d’une égalité complète a permis de donner une base solide à la Charte de l’OCS et au Traité du bon voisinage et de coopération amicale sur le long terme entre les pays membres de l’OCS.

Élargir les domaines de la coopération

Les expériences historiques l’ont montré à maintes reprises, la coexistence des pays de la région eurasiatique n’a pas toujours été facile. Mais aujourd’hui, dans les domaines clés de la politique internationale, de l’économie et de la culture, les pays membres ont su mettre en œuvre, de manière consciente et responsable, les principes de coopération orientée vers l’avenir, ce qui témoigne de la valeur exceptionnelle de l’existence et du développement de l’OCS.

Les pays membres de l’OCS, y compris les pays observateurs et les pays partenaires du dialogue, disposent d’abondantes ressources énergétiques, ressources forestières et ressources en eau douce. Trois pays de l’OCS figurent parmi les dix premières réserves de ressources au monde. La valeur totale de la production des pays membres représente 21 % du PIB mondial, avec un potentiel industriel surpassant celui des autres pays en la matière. Ces dernières années, les pays membres de l’OCS attachent une grande importance aux technologies de pointe, à la production innovante et à l’économie numérique dans les domaines de la métallurgie, de la fabrication mécanique, de l’énergie et des transports. En outre, la production de divers produits agricoles des pays de l’OCS, comme les céréales, le maïs, le tournesol, les pommes de terre, le soja, le thé et le coton, se classe aux premiers rangs mondiaux.

Les actions concertées entreprises par les pays membres de l’OCS pour résoudre une série de problèmes économiques mondiaux ont fortement favorisé leur propre développement et, à cette fin, l’OCS soutient l’amélioration continue d’un système commercial international ouvert et équitable, et s’oppose résolument à toute forme de protectionnisme commercial.

Ces dernières années, l’OCS a pris des mesures actives sur le plan économique et a créé des conditions favorables pour la libre circulation des marchandises au sein de l’organisation, mais aussi des capitaux, des services et de la technologie, ainsi qu’à la connexion des initiatives économiques entre les États membres. Atteindre cet objectif à long terme sera une nouvelle percée stratégique pour les huit pays qui ont la volonté de consolider la coopération multilatérale eurasiatique.

Les pays membres de l’OCS ont mis en œuvre des politiques étrangères solides et joué un rôle actif dans les grandes organisations internationales : l’ONU et ses institutions spécialisées telles que l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP). Les pays membres de l’OCS mènent une coopération directe ou indirecte avec les organismes prestigieux, notamment l’ASEAN, la Communauté des États indépendants (CEI), l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC), la Communauté économique eurasiatique, les pays des BRICS, l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) et la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA), créant un pont pour le développement des relations extérieures de l’OCS, offrant davantage d’opportunités à une coopération active avec les organisations internationales, aux activités de haut niveau entre les pays, au maintien de la paix, de la sécurité et du développement durable.

Préserver la paix, la sécurité et le développement durable

L’OCS couvre d’importantes régions géopolitiques dans le monde et fait face à quasiment toutes les menaces et tous les défis, notamment le terrorisme international, le trafic de drogue, la cybercriminalité organisée et le blanchiment d’argent.

Les pays membres de l’OCS, y compris les organismes antiterroristes régionaux de l’OCS, ont adopté des actions conjointes et accumulé des expériences riches d’enseignements dans la lutte contre ces agissements criminels, apportant une grande contribution à la lutte contre le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme dans le monde. Les résultats acquis s’adaptent également aux autres organisations internationales et régionales.

Dans le développement du processus de mondialisation, l’OCS accorde une attention accrue aux niveaux national et régional sur la préservation de l’originalité des nations et des régions. Au lieu de viser à priver les civilisations, les cultures et les ethnies de leurs caractéristiques, les mesures concrètes prises par les pays de l’OCS cherchent plutôt à élargir les échanges culturels et à approfondir la connaissance des particularités et des réalisations des membres de la grande famille de l’OCS sur les plans culturel, intellectuel et matériel.

Dans le monde d’aujourd’hui, l’exigence de réponses adéquates pour endiguer la propagation du terrorisme et de l’extrémisme, et lutter contre l’incitation aux actes terroristes, est plus urgente que jamais. Cette préoccupation est aussi mise au premier plan dans les affaires de l’OCS. Dans ce contexte, les pays membres de l’OCS ont intensifié leurs efforts pour faire face à l’évolution sociale et prévenir toute forme d’extrémisme, de préjugés raciaux et de xénophobie. À ce sujet, les expériences accumulées dans ces pays ont également une valeur universelle.

En même temps, du fait que les régions couvertes par l’OCS sont le berceau et la source de presque toutes les grandes civilisations, religions et cultures, la coopération dans cette zone revêt une signification stratégique importante pour la stabilité et la sécurité de l’Europe et de l’Asie, voire du monde. Elles déterminent la tendance future qui façonnera le monde moderne et ont déjà un impact considérable sur le développement politique, économique et culturel de la communauté internationale.

La vaste étendue et l’énorme potentiel de l’OCS déterminent son image planétaire dans les domaines politique, économique et culturel du monde, et son développement multidirectionnel constant lui permet de maintenir son influence dans les principaux domaines du développement mondial.

À l’avenir, dans le respect du principe de la paix, du développement partagé et de la coopération sur un pied d’égalité, l’OCS continuera, sans aucun doute, à renforcer le dialogue et la coopération avec la communauté internationale et à apporter une grande contribution à la paix, à la sécurité et au développement durable dans la région et le monde.

Les huit grands pays de l’OCS

L’OCS s’en tient toujours au principe de l’ouverture à tout pays et à toute organisation internationale. Ce principe se traduit dans le processus de son élargissement. En sa qualité d’organisation internationale, l’OCS est prête à accepter, comme nouveaux membres, les pays qui s’engagent à respecter ses buts et principes, et les traités et documents internationaux.

L’ouverture de l’OCS est illustrée dans la déclaration de la Charte de l’Organisation de coopération de Shanghai selon laquelle l’OCS peut étendre sa portée au moment qu’elle jugera opportun. Le 10 juin 2017, les chefs d’États des pays membres de l’OCS ont décidé, à Astana, d’accepter l’Inde et le Pakistan comme membres à part entière. Ces deux pays sont demeurés en tant que pays observateurs dans l’OCS pendant 12 ans. Une semaine plus tard, les drapeaux de ces deux puissants pays d’Asie du Sud ont été hissés au mât du siège de l’OCS. Les huit grands pays eurasiatiques ont fait leur apparition sur la carte politique du monde. Depuis lors, l’OCS est devenue le plus grand consortium interrégional, sa création étant le résultat naturel des changements géopolitiques intenses dans le monde à la charnière du XXe siècle.

Du point de vue géopolitique et dans le contexte international actuel, c’est l’aspiration commune à la poursuite du progrès indépendant et du développement qui a rassemblé les pays membres de l’OCS. La Chine et la Russie, deux puissances mondiales et membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, incarnent activement les stratégies planétaires dans leurs propres politiques étrangères et poussent objectivement l’OCS au premier rang des relations internationales.

En plus des aspects géopolitiques, géoéconomiques et civilisationnels, parmi les neuf pays du monde qui ont légalement reconnu ou qui possèdent de facto des armes nucléaires, la Russie, la Chine, l’Inde et le Pakistan font partie des huit pays membres de l’OCS. La Russie, la Chine et l’Inde ont lancé des programmes spatiaux à long terme, les cinq pays d’Asie centrale, comprenant le Kazakhstan, le Tadjikistan, le Kirghizistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan, sont les pays contractants du Traité de la zone exempte d’armes nucléaires d’Asie centrale, premier traité de l’hémisphère nord en la matière.

Alors que les turbulences s’accumulent sur la scène internationale avec des situations inédites, tout cela a fait que les conclusions, les évaluations et les décisions faites par les « huit pays eurasiatiques » les plus influents, pèsent désormais plus lourd sur les différentes questions qui agitent le monde.

Le Sommet de l’OCS qui s’est tenu en juin 2018 à Qingdao, a été l’occasion de fixer de nouveaux domaines de coopération dans le cadre des « huit pays de l’OCS » et de renforcer, sur la base du consensus, la détermination collective à préserver la paix, la sécurité et le développement partagé grâce à la vaste plate-forme de l’OCS.

La stratégie de développement 2025 de l’OCS vise à résoudre les problèmes les plus concrets auxquels sont confrontés ses pays membres. Ces menaces et défis actuels traversent les frontières et nécessitent donc une prise de décision collective. La décision prise lors du Sommet de l’OCS d’Astana consistant à accepter l’Inde et le Pakistan a non seulement renforcé les forces de l’organisation, mais elle a également créé de nouvelles possibilités pour atteindre ses objectifs. Au fur et à mesure que l’organisation élargira et approfondira sa coopération avec les pays observateurs et les pays partenaires de dialogue, l’OCS acquerra certainement un plus grand potentiel d’action.

Selon toute évidence, la nouvelle configuration des « huit pays de l’OCS » permettra de répondre plus efficacement aux défis et menaces actuels, de mieux résoudre les questions communes et de valoriser ensemble les opportunités existantes pour régler les problèmes sociaux et économiques. Dans l’OCS, il n’y a pas de distinction entre les grands pays et les petits pays, les pays riches et les pays pauvres. L’avantage de l’OCS est qu’elle peut se mettre à l’écoute des voix de chaque pays sur un pied d’égalité.

Le monde change de manière fulgurante et le rôle des organisations régionales dans la résolution des problèmes existants ne cesse d’augmenter. En tant que nouvelle forme organisationnelle,

l’OCS s’engage à prouver par des actions concrètes qu’elle constitue un consortium multilatéral prestigieux et largement reconnu, dans le but de préserver la paix et la stabilité au sein de la région des États membres, de répondre aux nouveaux défis et menaces, de renforcer la coopération économique, commerciale et socio-culturelle, et d’agrandir le potentiel de bon voisinage, d’amitié et de concertation mutuelle entre les pays et les peuples des États membres de l’OCS.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 18 juillet 2018, 18:47

Shenyang, une vieille ville industrielle .





Capitale de la province du Liaoning, Shenyang est une ville clé de la région du Nord-Est de la Chine et la base de l’industrie de l’équipement de pointe. Située entre la péninsule du Liaodong, au sud, et au pied des monts Changbai, au nord, Shenyang est au centre de la zone économique de l’Asie du Nord-Est et de la zone économique de la mer de Bohai.
a85796ea-2b60-4df7-a40e-be16f45266cb.jpg
Ancienne capitale de la dynastie des Qing (1644-1911), la dernière dynastie féodale de Chine, Shenyang conserve beaucoup de vestiges historiques. Dans l’histoire récente, l’agression du Japon contre la Chine à Shenyang a marqué le début de la Seconde Guerre mondiale. Après la fondation de la République populaire de Chine, Shenyang, comme la base la plus importante de l’industrie lourde et de l’équipement du pays, a vu beaucoup de premières réalisations pour le développement économique de la Chine nouvelle : la première machine-outil, le premier électroaimant, la première bobine haute tension de cent mille volts, la première machine à semer, la première machine de levage et de manutention, le premier emblème national suspendu à la porte Tian’anmen ainsi que le premier avion à réaction… Aujourd’hui, Shenyang se transforme progressivement en une force d’innovation dans de nombreux domaines. Avec le redressement du Nord-Est, la ville jouera un rôle important dans le grand renouveau de la nation chinoise.

Berceau de la dynastie des Qing

L’histoire de Shenyang remonte à l’époque des Royaumes Combattants (770 av. J.-C.-221 av. J.-C.), il y a plus de 2 600 ans. Elle fut une garnison du royaume de Yan. Puis sous la dynastie des Han de l’Ouest (206 av. J.-C.-24), une ville fut construite ici-même, sous le nom de « Houcheng ». En 1993, les archéologues ont découvert les ruines de la ville antique de « Houcheng » au nord du Palais impérial de Shenyang, ce qui nous donne une indication plus précise de l’époque où la ville a été fondée. En 1296, la ville fut rebaptisée « Shenyang ».

Au XVIIe siècle, Nurhaci unifia les différentes tribus de Jurchen et établit la dynastie des Jin postérieurs puis, en 1625, il déplaça la capitale à Shenyang et changea le nom de cette ville en Sheng-jing. Il construisit aussi à Shenyang un palais. Après la mort de Nurhaci, son fils Hong Taiji changea le nom de leur dynastie en « Qing » et rénova la ville de Shengjing ainsi que le palais, qui est toujours l’actuel Palais impérial de Shen-yang. Jusqu’à la mort de Hong Taiji, ce palais était resté le centre politique, militaire, économique et culturel de la dynastie des Qing.

En 1644, la dynastie des Ming prit fin. La dynastie des Qing, qui conquit la Plaine centrale, déplaça la capitale à Beijing. Shengjing était depuis lors considérée comme la seconde capitale. Du fait qu’elle est la ville berceau de la dynastie des Qing, les empereurs des générations successives ont tous accordé une grande importance à Shengjing. Pendant les 150 ans qui ont suivi, quatre empereurs ont effectué dix visites à Shengjing pour rendre hommage aux tombeaux des ancêtres et admirer l’ancien palais. L’empereur Qianlong a aussi transporté de Beijing à Shengjing des trésors royaux, ce qui a fait du Palais impérial de Shenyang le troisième patrimoine abritant des trésors de la dynastie des Qing, les deux autres étant la Cité interdite de Beijing et la Résidence d’été de Chengde.

Le Palais impérial de Shenyang s’étend sur une superficie d’environ 60 000 m2. Il comprend 114 bâtiments et plus de 500 pièces. L’architecture du palais a hérité de la tradition des anciennes constructions chinoises et intégré l’art architectural des ethnies han, mandchoue et mongole, ce qui explique la grande valeur historique et artistique.

En 2004, le Palais impérial de Shenyang est inscrit sur la Liste du patrimoine culturel mondial comme une annexe du Palais impérial de Beijing.

Au mois de février, lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’hivers de Pyeongchang, en tant que ville hôte pour les Jeux olympiques d’hivers 2022, Beijing a donné un spectacle intitulé « Huit minutes de Beijing ». 24 danseurs et 24 robots nous ont donné une très belle performance. Ces robots ont accompli 16 séries de mouvements coordonnés avec les autres danseurs et les lumières du spectacle. La précision a été impressionnante. C’est la première fois que les robots intelligents de nouvelle génération ont accompli ces mouvements si compliqués face à un public international. Pendant ces huit minutes de spectacle, les robots chinois ont montré le niveau de développement des robots intelligents en Chine. Or il se trouve que ces 24 robots sont tous produits dans une entreprise de Shenyang, l’entreprise Siasun.

La Chine est historiquement un pays agricole. Au début de la fondation de la République populaire de Chine, la civilisation industrielle chinoise prenait à peine son essor. Shenyang a beaucoup contribué au développement industriel du pays. Selon les statistiques, pendant les deux premiers Plans quinquennaux, soit entre 1953 et 1962, le pays a investi un sixième de ses ressources financières à Shenyang, établissant sa position importante dans l’économie nationale.

Aujourd’hui, les industries émergeantes et l’industrie manufacturière traditionnelle vont de pair à Shenyang. Le gouvernement local a aussi rédigé une stratégie qui fait rimer l’industrialisation avec l’informatisation et l’intégration civilo-militaire. Un système économique moderne a pris forme, ayant comme corps principal l’industrie manufacturière des équipements mécaniques, l’automobile et les pièces détachées, le traitement des produits agricoles ainsi que la construction. Ce système s’appuie sur les industries émergeantes telles que la robotique, l’équipement de circuit intégré, l’aviation civile, les soins médicaux numériques, les logiciels et les services d’information ainsi que la navigation par satellite.

En tant qu’ancien centre industriel, Shenyang conserve beaucoup d’héritages industriels qui forment aujourd’hui un paysage particulier. Depuis 2016, la municipalité a commencé à développer le tourisme industriel en proposant aux touristes des parcs de loisir sur le thème de la culture. Par exemple, l’Administration des chemins de fer de Shenyang a proposé un « circuit touristique de l’industrie ferroviaire », le long duquel il est possible de visiter le siège de l’Administration des chemins de fer de Shenyang construit en 1934, la gare du Liaoning qui était la gare la plus moderne en Chine, ainsi que le Musée des chemins de fer de Shenyang qui présente l’histoire des chemins de fer en Chine depuis un siècle.

Dans l’histoire de Shenyang, les Han côtoient les Mandchous et d’autres ethnies. Depuis les temps modernes notamment, les différentes ethnies s’inspirent les unes des autres et forment ainsi une culture locale particulière. On peut découvrir le découpage de papier, la ballade en dialecte du Nord-Est accompagnée au tambour, la danse Mangshi et la danse Qinglong dont les origines remontent aux cours royales. Mais parmi les traditions folkloriques de la région du Nord-Est, la plus populaire est un duetto avec chanson et danse appelé Errenzhuan.

Même si le lieu de naissance de ce duetto n’est pas à Shenyang, la ville en est aujourd’hui le centre.

Un acteur et une actrice habillés avec des costumes aux couleurs vives, prennent dans la main un éventail et un mouchoir puis chantent tout en dansant. La performance est d’un style simple sans ornements compliqués. L’objectif est d’offrir un moment de divertissement au peuple. Dans le Nord-Est, on dit souvent: « On peut sauter un repas mais on ne peut se passer de l’Errenzhuan. » Hommes et femmes, jeunes et vieux, tous les habitants aiment le voir. Ce duetto amusant libère les gens de la fatigue au travail.

Créé il y a trois cents ans et basé sur la danse locale, Yangge, il a intégré le style de la chanson de la province du Hebei. Le texte de l’Errenzhuan traditionnel est de sept ou dix mots pour chaque phrase.

Cette culture populaire de la région du Nord-Est fascine non seulement les habitants locaux, mais elle est aussi appréciée par les gens de la province du Hebei et de la région autonome de la Mongolie intérieure.
4f920000-9f75-47d5-a0ac-fcbbcf53977c.jpg
89da248d-f9a3-482f-a068-92a56f0ac407.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 18 juillet 2018, 18:57

Le magnifique paysage des collines karstiques de Wanfenglin, dans le Guizhou .





Photo prise le 15 juillet 2018, montrant un village niché au coeur de collines karstiques, dans la région pittoresque de Wanfenglin à Xingyi, dans la province du Guizhou (sud-ouest de la Chine).
7ead08d6-d404-430f-ae70-a18f64f07fe0.jpg
8a516a3b-8c39-4b4c-aa1f-8792c872d44d.jpg
6af1711e-cb5c-46dd-b5c6-f7f4bb9e6591.jpg
1b05ecdd-a92e-4b9d-8de8-c5c32e4045e0.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 18 juillet 2018, 19:11

Chine : hélicoptère médical au Guizhou .





Des professionnels de santé participent à un exercice d'utilisation d'un hélicoptère médical pour transférer des patients, à l'Hôpital populaire no 2 de Guiyang, capitale de la province chinoise du Guizhou (sud-ouest), le 17 juillet 2018.
137332417_15318808519511n.jpg
137332417_15318808518971n.jpg
137332417_15318808519251n.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 18 juillet 2018, 19:18

La Chine lance une campagne de lutte contre les atteintes au droit d'auteur sur Internet .






Les autorités chinoises ont entamé lundi une campagne de lutte contre les atteintes au droit d'auteur sur Internet.
1441383-administration-chinoise-cyberespace-acc-reuni.jpg
La campagne, conjointement lancée par l'Administration nationale du droit d'auteur de Chine, l'Administration du cyberespace, le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information et le ministère de la Sécurité publique, durera plus de quatre mois.

Cette campagne visera des domaines clés, dont la republication non autorisée d'informations et le plagiat sur les médias sociaux, la diffusion non autorisée de contenus protégés par le droit d'auteur sur les applications de partage de courtes vidéos et les atteintes au droit d'auteur via la mise en place de serveurs à l'étranger.

Lors de la campagne, les fournisseurs de services seront exhortés à renforcer leurs systèmes internes de supervision du droit d'auteur, selon l'Administration nationale du droit d'auteur de Chine.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 18 juillet 2018, 19:26

Chine: la zone touristique à Zhangjiajie .





Des touristes visitent en bateau la zone touristique à Zhangjiajie, dans la province chinoise du Hunan (centre), le 16 juillet 2018.
137329953_15317910332071n.jpg
137329953_15317910332871n.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


Topic author
Henri K.
Capitaine (AdA-France)
Capitaine (AdA-France)
France
Messages : 8186
Inscription : 08 mai 2013, 21:40
Contact :

Re: Actualités Chinoises

Message par Henri K. » 19 juillet 2018, 15:53

Actualités militaires de la Chine :
* Site de East Pendulum
* Page Facebook
* Chaîne Youtube


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 19 juillet 2018, 23:54

Henan : 5e anniversaire de la mise en service des trains de fret Chine-Europe à la gare de Zhengzhou .





Photo prise le 18 juillet à Zhengzhou, dans la province du Henan, montrant un train de fret Chine-Europe quittant la gare. Ce jour marque le 5e anniversaire de la mise en service des trains de fret Chine-Europe. La gare de Zhengzhou envoie chaque semaine huit trains sur cette ligne, avec des destinations comprenant 126 villes dans 24 pays couvrant l'UE, la Russie et l'Asie centrale, et fournissant des services à près de 2100 partenaires chinois et 780 partenaires étrangers.
81e0b049-8720-429b-8904-f2848713a8b2.jpg
8e168a80-a1ad-4f63-9b82-1a78e1806796.jpg
38a0067d-e35d-42e8-af59-95829741580a.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 19 juillet 2018, 23:57

La Chine dévoile le premier robot commercial d’exploration en eau profonde au monde .




La CRRC, un constructeur chinois de matériel roulant, a dévoilé mardi un nouveau type de véhicule téléguidé (ROV pour remotely operated vehicle), capable de transporter quatre tonnes sous l’eau.
a2550635-80d7-45d7-bc23-d0cafd8208df.jpg
Ce submersible possède la plus forte capacité de propulsion au monde avec 250 chevaux, soit une puissance équivalente à la BMW X6.

Le ROV est de petite taille et ne pèse que 5 tonnes, mais il peut charger des objets pouvant aller jusqu’à 4 tonnes dans des missions en eau profonde, comme l’enlèvement d’épaves ou des missions de sauvetage, jusqu’à 3000 mètres de profondeur.

Il s’agit du premier produit de la société Soil Machine Dynamics (SMD) Shanghai, une filiale de l’entreprise Zhuzhou CRRC Times Electric, depuis que SMD a été reprise en 2015, selon le site d’information Thepaper.cn.

Comparé aux autres appareils similaires, ce ROV peut être opéré en temps réel avec une visibilité allant de 1 à 3 mètres, tout en effectuant des missions sous-marines. Le submersible peut également localiser et détecter des objets grâce à la technologie du sonar, indique Yan Yun, le directeur général adjoint de SMD Shanghai.

Sa précision atteint quelques millimètres, ce qui le rend capable de ramasser une aiguille au fond de la mer, ajoute-t-il.

Contrairement au fameux submersible habité Jiaolong, qui était uniquement un appareil d’observation pour la recherche scientifique, ce nouveau ROV permettra de réaliser des opérations sous-marines de récupération et de sauvetage, ainsi que l’extraction minière en eau profonde, avec plus de précision, note Song Zhongping, un expert militaire et commentateur à la télévision.

Selon lui, la Chine accusait un certain retard dans le développement de submersibles pour les opérations en eau profonde et le ROV développé par SMD Shanghai permet de combler cette carence.

Ce submersible, le premier robot commercial d’exploration en eau profonde au monde, devrait être produit en masse, indiquait mardi le site Thepaper.cn, citant le directeur de SMD Shanghai, Chen Jian.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 20 juillet 2018, 00:06

Zhejiang : développement de l'industrie écologique pour mieux protéger le lac Qiandao .





La zone de développement économique de Chun'an est située près du lac Qiandao, dans la province du Zhejiang. Etablie il y a 25 ans, cette zone place toujours la protection environnementale en priorité en prenant une série de mesures efficaces pour mieux protéger le lac Qiandao et arriver à un développement écologique.
d905219c-cf4c-4a4f-88bd-0255deef0563.jpg
30ed0e92-1dc5-4956-af40-62db603a13e3.jpg
4788aa4f-f84a-468b-b89d-82af47f826a8.jpg
0c27c3c9-0835-40b0-b340-93834a584b3f.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 20 juillet 2018, 00:11

Les zones de haute technologie sont le moteur de la croissance .





Les Zones nationales de développement industriel de haute technologie de la Chine, qui forment l'épine dorsale des industries de haute technologie du pays, ont connu une croissance stable et positive au premier semestre 2018.
3e69d0f4-e2f2-4a66-8da4-a20cfde01b74.jpeg
Ces parcs industriels d’industries émergentes allant de la biomédecine à l'électronique cultivent environ 40 % des entreprises chinoises de haute technologie, qui sont devenues plus innovantes et productives ces dernières années, a déclaré Zhang Zhihong, directeur du Centre de développement de l'industrie des hautes technologies relevant du ministère des Sciences et Technologies.

Les mesures gouvernementales ont facilité les investissements des entreprises. Cela a notamment eu pour effet d’augmenter la compétitivité internationale des zones, avec l’arrivée de talents hautement qualifiés, a observé M. Zhang, en indiquant que de nombreux instituts de recherche et de nouvelles collaborations sont en train de s'établir.

Cette année marque le 30e anniversaire des zones de développement de haute technologie en Chine. Le pays a créé douze nouvelles zones cette année, amenant leur nombre total à 168.

De janvier à mai 2018, les 156 zones nationales de haute technologie qui ont fourni des données ont déclaré un revenu d'exploitation total de 12 300 milliards de yuans (1870 milliards de dollars), soit une augmentation de 8,1 % en glissement annuel. Ces zones ont également dégagé un bénéfice net d'environ 726 milliards de yuans durant cette période, soit une croissance de 8,7 %.

Les zones nationales de haute technologie ont vu la naissance de plus de 136 000 nouvelles entreprises entre janvier et mai, soit une augmentation de 25,3 % en un an. Elles ont exporté des biens et services évalués à 1370 milliards de yuans au cours des cinq premiers mois de l'année, soit 22,3 % des exportations totales de la Chine au cours de cette période.

À la fin de l’année 2017, les entreprises lancées dans ces zones avaient créé 994 instituts de recherche dans des pays et régions étrangers, notamment aux États-Unis et en Israël.

Cao Guoying, directeur adjoint du département du développement technologique et de l'industrialisation du ministère des Sciences et Technologies, a déclaré que « les zones nationales de haute technologie sont devenues le principal moteur de la croissance de l'économie chinoise, le socle des industries de haute technologie chinoises et la principale force derrière la croissance de haute qualité axée sur l'innovation de la Chine. »

En 2017, le produit intérieur brut des zones nationales de haute technologie a atteint 9520 milliards de yuans, soit 11,5 % du PIB total du pays. Ce niveau de revenu fait des zones de haute technologie l'une des plus grandes puissances économiques mondiales, légèrement devant la Russie, mais en dessous de la Corée du Sud, selon la Banque mondiale.

Les zones nationales de haute technologie améliorent également leur capacité à créer des travaux originaux et innovants. En 2017, les zones abritaient plus de 350 laboratoires clés étatiques, 2900 instituts de recherche et 11 000 centres de technologie d'entreprise, a indiqué M. Cao.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 20 juillet 2018, 00:20

Li Keqiang rencontre l'envoyé spécial du Premier ministre malaisien .





Le Premier ministre chinois Li Keqiang a rencontré mercredi à Beijing Daim Zainuddin, envoyé spécial du Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad, exprimant la volonté de maintenir l'élan positif des relations bilatérales.
DD.jpg
M. Zainuddin, qui est également membre d'un conseil consultatif de haut niveau établi par M. Mahathir, a d'abord remis une lettre écrite par ce dernier à M. Li.

Dans la lettre, M. Mahathir, investi pour un deuxième mandat en tant que Premier ministre le 10 mai, a indiqué que le nouveau gouvernement continuerait à développer des relations d'amitié avec la Chine et renforcerait davantage leur partenariat stratégique global, ajoutant qu'il souhaitait la bienvenue aux investissements d'entreprises chinoises en Malaisie et qu'il était optimiste quant aux perspectives des relations bilatérales.

Saluant l'amitié traditionnelle entre les deux pays, M. Li a indiqué que la visite de l'envoyé spécial montrait que le nouveau gouvernement de la Malaisie attachait une grande importance à ses relations avec la Chine et souhaitait une relation bilatérale stable.

"La Chine est disposée à oeuvrer avec la Malaisie afin de maintenir le bon élan des relations bilatérales sur la base du respect mutuel et d'un traitement équitable, et de mieux coordonner l'initiative 'la Ceinture et la Route' et les stratégies de développement de la Malaisie", a souligné M. Li.

Selon lui, une relation sino-malaisienne positive bénéficiera non seulement aux peuples des deux pays, mais aussi à la paix, à la stabilité et au développement de la région.

Les relations entre la Chine et l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), se sont améliorées de manière stable et les deux parties souhaitent élargir la coopération mutuellement bénéfique, a poursuivi M. Li, ajoutant que la Malaisie avait apporté d'importantes contributions aux relations Chine-ASEAN par le passé.

La Chine espère que la Malaisie continuera à jouer un rôle constructif pour faire avancer la coopération Chine-ASEAN, a-t-il fait remarquer.

Qualifiant la Chine de bon ami de la Malaisie, M. Zainuddin a indiqué que le Premier ministre Mahathir accordait une grande attention aux relations avec la Chine et qu'il était disposé à oeuvrer étroitement avec la Chine afin de promouvoir les relations bilatérales.

Quels que soient les problèmes survenus dans le processus de développement des relations bilatérales, les deux pays peuvent toujours trouver une solution, a-t-il fait observer, ajoutant que la Malaisie souhaitait oeuvrer avec la Chine afin de faire avancer le développement des deux pays et des autres pays d'Asie, et de renforcer la coopération Chine-ASEAN.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 20 juillet 2018, 15:38

Le brise-glace chinois Xuelong entame la 9e expédition dans l'Arctique .





Le brise-glace et navire de recherche chinois Xuelong, a pris la mer vendredi à Shanghai, marquant la 9e expédition dans l'Arctique.
137338058_15320899551451n.jpg
Une équipe de 131 chercheurs, ainsi que des scientifiques étrangers, effectueront un voyage de deux mois pour parcourir 12.300 milles nautiques.

Durant l'expédition, le Xuelong mènera des recherches dans la mer des Tchouktches et le Bassin du Canada, dans l'océan Arctique, et devrait rentrer à Shanghai avant fin septembre.

"La nouvelle expédition comprendra de nombreuses études qui sont interdisciplinaires et centrées sur des thèmes tels que la radioactivité maritime, les micro-plastiques et l'acidification des océans", a indiqué Wei Zexun, scientifique en chef de l'expédition.

Xuelong, signifiant "Dragon des neiges", est le seul brise-glace polaire de la Chine actuellement en service.
137338058_15320899621351n.jpg
137338058_15320899796401n.jpg
137338058_15320899732501n.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2064
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Actualités Chinoises

Message par numide » 20 juillet 2018, 15:46

Ouverture à Shenzhen du 28e Salon national du livre de la Chine .




Le 28e Salon national du livre a ouvert ses portes jeudi dans la ville chinoise de Shenzhen (sud).
137335916_15320071896671n.jpg
En tant que plate-forme importante de l'industrie de l'édition, le salon de quatre jours a attiré plus de 800 maisons d'édition du pays, alors que plus d'un million de livres y sont présentés et plus de 400 activités culturelles sont au programme.

"Comme cette année marque le 40e anniversaire de la politique de réforme et d'ouverture de la Chine, le salon jouera certainement un rôle important dans la promotion de la réforme de l'industrie de l'édition et l'accélération du développement de haute qualité", a indiqué Zhuang Rongwen, chef adjoint du Département de l'Information du Comité central du Parti communiste chinois et chef de l'Administration d'Etat de la presse et des publications.

Selon lui, le Salon du livre, organisé cette année à Shenzhen, ville pionnière de la réforme et de l'ouverture de la Chine, contribuera également à construire "une société amoureuse de la lecture".
137335916_15320071897661n.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Répondre

Revenir à « Actualités Internationales »