Industries de l'électronique et de l'électroménager

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)

Topic author
Sifax
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2573
Inscription : 31 mars 2012, 12:44

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par Sifax » 10 novembre 2016, 07:52

Bomare Company exporte vers l’Europe (10 NOV. 2016)

Bomare Company, sous la marque commerciale Stream System a signé un contrat de coopération avec une entreprise espagnole pour ouvrir le premier service après-vente en Espagne et au Portugal.

Selon un communiqué de Bomare Company, l’entreprise vise toujours à offrir le meilleur aux consommateurs afin d’ «assurer une couverture maximale » et « un service optimal suite à l’ouverture de ces deux services après-vente». Grâce à son réseau de partenaires qui s’étend de l’Asie vers l’Europe, l’entreprise devient « le premier fabricant électronique algérien à exporter ses produits Stream System vers l’Europe tout en assurant un service après-vente».

Bomare Company avait signé avec la compagnie espagnole Blue Vision Entertainment, spécialisée dans la distribution en Espagne et au Portugal, un contrat d’exportation de ses produits dans ces deux derniers pays. Le montant du contrat, d’une durée de cinq ans, est évalué à 50 millions d’euros. Le nombre de pièces exportées sera de 250 000, soit 50 000 par an. Il s’agit de téléviseurs, smartphones et tablettes. Ces produits ont un taux d’intégration de 40 %.

Par ailleurs, les offres de produits Bluevision sont regroupées en trois domaines principaux : les accessoires de téléphones, l’électronique grand public et les opportunités. Interrogé sur le partenariat entre le joueur Mahrez de Leicester et Bomare Company, l’orateur nous promet « une belle surprise le 25 mai 2016 ! »

Pour rappel, depuis sa création, en 2001, Bomare Company, porteuse de la marque commerciale Stream System sur le marché de l’électronique, a toujours aspiré à l’exportation de ces produits certifiés ISO et conformes aux standards internationaux, notamment vers le continent Européen. Solide de par son expérience de 15 ans dans la fabrication des téléviseurs, et actuellement smartphones 3G et 4G, dans des laboratoires de recherches et chambres blanches aux normes internationales, les produits Stream System sont en vente dans les magasins Leclerc, Carrefour et le Courty, en Espagne à travers son distributeur Espagnole, « pour des clients jusque-là satisfaits de notre qualité et de notre savoir-faire.
http://www.leconews.com/fr/actualites/n ... 72_340.php

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par yayoune » 13 novembre 2016, 13:50

Un objectif d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires

Image

Frappant de plein fouet de nombreux segments de l’économie nationale, la chute du prix de pétrole, n’affecte apparemment pas l’entreprise Condor, un des fleurons de l’industrie nationale.


Celle-ci se met non seulement à l’heure de l’international mais fait de la croissance. Employant 5000 travailleurs soit presque la moitié des 12 000 agents de tout le groupe Benhamadi, touchant à la construction, l’hôtellerie, l’agroalimentaire, la métallurgie, les panneaux photovoltaïques, l’électronique, l’électroménager et l’aluminium, la SPA Condor qui a bouclé l’année 2015 avec un chiffre d’affaires de 90 milliards de dinars, avec en sus une augmentation de 53% par rapport au résultat de 2014, persiste et signe.

Puisque l’entreprise, dont le siège social et une très grande partie de son outil de production sont basés à Bordj Bou Arréridj, compte, d’après son directeur commercial Abdelbaki Kessel, terminer l’année en cours avec un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars. Au vu des résultats énoncés, le privé algérien est en mesure de booster les exportations hors hydrocarbures, pourvu que la «bureaucratie» ne vienne pas enrayer la dynamique de bon nombre d’opérateurs privés faisant désormais du «made in bladi» leur principal cheval de bataille. «La confiance de nos clients, qu’ils soient algériens ou étrangers, est pour beaucoup dans les résultats obtenus. L’excellent rapport qualité-prix fait que le produit Condor est très prisé», souligne notre interlocuteur, rencontré hier en marge de l’inauguration du 4e showroom de la wilaya de Bordj Bou Arréridj et le 139e à l’échelle nationale.

Avec un réseau de distribution aussi étoffé, Condor peut se targuer d’être non seulement la première entreprise nationale à disposer de points de vente dans les 48 wilayas, mais d’assurer un service après-vente de qualité. La satisfaction du marché local oblige les managers de l’entreprise à mettre le cap sur l’international. Ainsi, quatre opérations d’exportation de divers produits (électronique et électroménager) sont, dans un premier temps, réalisées avec le Soudan où le produit Condor est très bien accueilli. Un showroom sera prochainement inauguré en Mauritanie. Un important centre de distribution, dénommé Condor-Tunisie, est en voie de finalisation près de Carthage, en attendant d’autres opérations au Mali, au Sénégal et en Côte d’Ivoire pour ne citer que ces pays du continent.

Mais le plus important projet de Condor demeure l’exportation d’un million de smartphones vers la France. «Avec leurs options et caractéristiques techniques, nos téléphones, qui n’ont rien à envier aux produits des grandes marques, sont désormais commercialisés en France. Une gamme variée de 30 000 unités sur un objectif global d’un million de smartphones vient d’être expédiée vers la France où Condor compte s’installer durablement et obtenir des parts de marché. Avec nos arguments, nous comptons investir les marchés espagnol et suisse où nous avons des contacts», précise Abdelbaki Kessel qui tient à nous informer que deux nouveaux téléphones, Plume P6+ et Allure A8, sont sur le marché pour respectivement 14 000 et 27 000 DA.
http://elwatan.com/economie/un-objectif ... 60_111.php


Topic author
Sifax
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2573
Inscription : 31 mars 2012, 12:44

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par Sifax » 06 décembre 2016, 20:04

Issad Rebrab pense que l’Algérie peut devenir l’usine de l’Europe (6 décembre 2016 | Par Ali Idir)

Issad Rebrab (...) cite le cas de Brandt, une société française qu’il a racheté et qui produit en Algérie, tout en gardant des activités et des emplois en France. « Brandt va réaliser un chiffre d’affaires d’environ 500 millions d’euros cette année contre 370 millions en 2015 et 170 millions en 2014. Nous devrions être rentables l’an prochain si l’on exclut les coûts de structure. Mais Cevital n’aurait pas réussi à redresser Brandt France sans investir fortement en Algérie », explique-t-il.

Issad Rebrab annonce des investissements de 300 millions de dollars dans l’usine de Brandt à Sétif. « D’ici à 2020, nous aurons investi un peu plus de 300 millions d’euros sur les sites de Sétif 1 et 2. Le premier emploie 1.050 personnes, le second, qui sera inauguré en 2017, aura 7.500 salariés. En 2020, Sétif 2 produira de 8 à 10 millions d’appareils électroménagers par an », détaille le patron de Cevital, qui vise un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars dans l’électroménager à l’horizon 2020.

Il ne compte seulement multiplier par dix le chiffre d’affaires de Brandt, mais il veut se mesurer aux grandes marques internationales haut de gamme. « Avec nos quatre marques Vedette, Brandt, Sauter et De Dietrich, nous voulons concurrencer des acteurs premium comme Whirlpool, Bosch ou Electrolux », affirme Rebrab, en ajoutant que son groupe « a pour objectif de réaliser 25 milliards de dollars de revenus à l’horizon 2025, dont 50 % à l’international ».

Issad Rebrab explique la forte diversification de son groupe par les difficultés liées à faire sortir des capitaux de l’Algérie pour investir à l’étranger. À partir du moment où nous avons saturé le marché local dans un métier, nous étions bloqués car il est très difficile de sortir des capitaux d’Algérie pour acheter des sociétés étrangères. Nous avons donc dû évoluer horizontalement pour nous développer ».
http://www.tsa-algerie.com/20161206/iss ... e-leurope/

Des chiffres qui narguent etaqachouf officiel. :face: Multiplier le chiffre d'affaire de Brandt par 10... :face:


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par guidher » 06 décembre 2016, 20:16

l intégralité de l entretien
Issad Rebrad (Cevital) : « L’Algérie peut devenir l’atelier de l’Europe »
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... c2GuzQG.99

Avatar de l’utilisateur

FULCRUM
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5781
Inscription : 27 mars 2012, 22:46

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par FULCRUM » 06 décembre 2016, 20:26

Pas avec ceux qu'on as vu lors du forum africain notamment Mr j'ai demandé des excuses a tout le monde au lieu de j'ai présenté!
Image


Topic author
Sifax
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2573
Inscription : 31 mars 2012, 12:44

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par Sifax » 06 décembre 2016, 22:01

guidher a écrit :l intégralité de l entretien
Issad Rebrad (Cevital) : « L’Algérie peut devenir l’atelier de l’Europe »
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... c2GuzQG.99
Merci pour le lien. J'ai aimé ce passage à la fin de l'interview:
"Si le pays pouvait créer une centaine de Cevital, l'Algérie deviendrait alors un pays émergent." - Issad Rebrab

Avatar de l’utilisateur

kaci
Raqib (رقيب)
Raqib (رقيب)
Algeria
Messages : 413
Inscription : 24 janvier 2013, 00:51

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par kaci » 07 décembre 2016, 06:43

Salem,
J'aimerai bien savoir pourquoi ce black-out subi par Cevital de la part du gouvernement algérien. Qu'on m'épargne, svp, la proximité de Rebrab avec Toufik ! Si quelqu'un de peut nous éclairer. Personnellement, je pense à la stratégie globale de Cevital qui divergerait avec l'orientation préconisée par l'Algérie, mais j'ignore les dessous et ce n'est qu'une supposition.

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1703
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par Chifboubara » 07 décembre 2016, 13:00

Je vais jeter un pavé dans la mare :

Les bac-10 préféreraient une Algérie qui crève et à genoux préservant ses intérêts et celles de leurs enfants au chaud à l'étranger plutôt que de laisser une élite qui vient d'une certaine région lui faire prendre une direction bénéfique.

C'est historique et c'est comme ça que d'autres pays ont procédé (Italie du Nord etc....).

Et ne me parlez pas des quelques mikeys de cette même région qui servent de caution et d'excuse.

L'état s'il était vraiment patriotique aurait poussé les autres régions à suivre l'exemple et favoriser l'ouverture d'esprit nécessaire à des échanges commerciaux qui ne peuvent se faire que dans la sérénité.

Le patriotisme ne se trouvent pas toujours où on croit.

Le choix pourrait se résumer ainsi :

Les Algériens veulent ils un pays arabisé-wahabite ou un pays amazigho-musulman.

Aujourd'hui, le premier est favorisé au détriment de l'autre y compris économiquement.
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par samir_reghaia » 07 décembre 2016, 13:04

Sifax a écrit :
guidher a écrit :
Merci pour le lien. J'ai aimé ce passage à la fin de l'interview:
"Si le pays pouvait créer une centaine de Cevital, l'Algérie deviendrait alors un pays émergent." - Issad Rebrab
Non! Si l'Algérie pouvait créer une centaine de Cevital elle deviendrait un PAYS DEVELOPPE. :)
Cevital génère près de 4 Milliards de dollard de Chiffre d'Affaire. Je crois que les pays emergents ne disposent pas d une centaine d entreprises de cette envergure. En tt cas l idée est bonne. Rebrab a raison. L algerie en a les capacités mais malheuresement elle est mal gérée.
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


Topic author
Sifax
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2573
Inscription : 31 mars 2012, 12:44

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par Sifax » 07 décembre 2016, 15:46

samir_reghaia a écrit : Non! Si l'Algérie pouvait créer une centaine de Cevital elle deviendrait un PAYS DEVELOPPE. :)
Cevital génère près de 4 Milliards de dollard de Chiffre d'Affaire. Je crois que les pays emergents ne disposent pas d une centaine d entreprises de cette envergure. En tt cas l idée est bonne. Rebrab a raison. L algerie en a les capacités mais malheuresement elle est mal gérée.
Il faudra (très grossièrement) multiplier par cent le bénéfice net de Cevital et comparer le résultat au PIB d'un pays émergent (ou d'un pays développé) de taille semblable à celle de l'Algérie (de 30 millions à 50 millions d'habitants). Je ne connais pas le bénéfice de Cevital pour ces dernières années.


BouDouar
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Messages : 820
Inscription : 31 mars 2012, 13:40

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par BouDouar » 07 décembre 2016, 23:01

Chifboubara a écrit :Je vais jeter un pavé dans la mare :

Les bac-10 préféreraient une Algérie qui crève et à genoux préservant ses intérêts et celles de leurs enfants au chaud à l'étranger plutôt que de laisser une élite qui vient d'une certaine région lui faire prendre une direction bénéfique.

C'est historique et c'est comme ça que d'autres pays ont procédé (Italie du Nord etc....).

Et ne me parlez pas des quelques mikeys de cette même région qui servent de caution et d'excuse.

L'état s'il était vraiment patriotique aurait poussé les autres régions à suivre l'exemple et favoriser l'ouverture d'esprit nécessaire à des échanges commerciaux qui ne peuvent se faire que dans la sérénité.

Le patriotisme ne se trouvent pas toujours où on croit.

Le choix pourrait se résumer ainsi :

Les Algériens veulent ils un pays arabisé-wahabite ou un pays amazigho-musulman.

Aujourd'hui, le premier est favorisé au détriment de l'autre y compris économiquement.
C'est incroyable que tes propos ne choquentpersonne :affraid:

Avatar de l’utilisateur

saladin
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1303
Inscription : 31 mars 2012, 21:04
Localisation : Algérie

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par saladin » 08 décembre 2016, 01:55

Moi ça me choque, mais je suis fatigué de répondre à ce genre de propos, surtout que ça ne sert à rien.

Avatar de l’utilisateur

camron29
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1512
Inscription : 27 novembre 2012, 11:49

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par camron29 » 08 décembre 2016, 09:18

BouDouar a écrit :
Chifboubara a écrit :Je vais jeter un pavé dans la mare :

Les bac-10 préféreraient une Algérie qui crève et à genoux préservant ses intérêts et celles de leurs enfants au chaud à l'étranger plutôt que de laisser une élite qui vient d'une certaine région lui faire prendre une direction bénéfique.

C'est historique et c'est comme ça que d'autres pays ont procédé (Italie du Nord etc....).

Et ne me parlez pas des quelques mikeys de cette même région qui servent de caution et d'excuse.

L'état s'il était vraiment patriotique aurait poussé les autres régions à suivre l'exemple et favoriser l'ouverture d'esprit nécessaire à des échanges commerciaux qui ne peuvent se faire que dans la sérénité.

Le patriotisme ne se trouvent pas toujours où on croit.

Le choix pourrait se résumer ainsi :

Les Algériens veulent ils un pays arabisé-wahabite ou un pays amazigho-musulman.

Aujourd'hui, le premier est favorisé au détriment de l'autre y compris économiquement.
C'est incroyable que tes propos ne choquentpersonne :affraid:
HS: Si c'est une question, ben si tu es kabyle, tu préfères un pays amazigho-musulman. Si t'es un arabe, tu préfères garder un pays arabe-musulman, ce qu'il est. Enfin, tu vas me sortir l'officialisation de la langue amazigh (ce qui est bien) mais dans le terrain, c'est l'arabe (dialècte arabo-algérien) qui est pratiqué partout et ça ne changera pas.

Enfin, évitons de se débattre sur ce sujet, ça n'a aucun intérêt ;)

Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par tahiadidou » 08 décembre 2016, 19:54

Rien ne me choque a part cette phrase de Chif
L'état s'il était vraiment patriotique aurait poussé les autres régions à suivre l'exemple et favoriser l'ouverture d'esprit nécessaire à des échanges commerciaux qui ne peuvent se faire que dans la sérénité.
On compare ce qu'ont entrepris des ...entrepreneurs (donc des individus), avec le rôle de catalyseur que devrait jouer l'Etat dans les "autres regions"? Dois je comprendre qu'il revient a l'Etat de créer des Rebrab, Benhamadi et autres?? Personnellement,je ne connais pas la genèse de tous ces industriels, mis a part Rebrab avec son passé de comptable, traffic de ronds de fer etc. Benhamadi est riche depuis belle lurette, mais je suis curieux de connaitre le role de l'Etat (du Pouvoir) qui, avec ses sous-fifres et autres laquais corrompus, a plutôt freiné le développement des initiatives privées.

Vu que je suis hors sujet, peut être qu'il serait bon d'évaluer, sous un autre Topic, le role effectif de l'Etat (du Pouvoir) dans l'essor d'une soi-disante économie de marché. Le role des banques (publiques) démontre très clairement le, comment dire, désengagement de l'Etat.


numidia
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2712
Inscription : 21 mars 2012, 20:17

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par numidia » 08 décembre 2016, 20:38

camron29 a écrit :.............. Si c'est une question, ben si tu es kabyle, tu préfères un pays amazigho-musulman. Si t'es un arabe, tu préfères garder un pays arabe-musulman, ce qu'il est. Enfin, tu vas me sortir l'officialisation de la langue amazigh (ce qui est bien) mais dans le terrain, c'est l'arabe (dialècte arabo-algérien) qui est pratiqué partout et ça ne changera pas.
Enfin, évitons de se débattre sur ce sujet, ça n'a aucun intérêt ;)
pas vraiment, si tu es kabyle tu n'as pas à choisir et si tu es arabe tu n'as pas à choisir
justement nous mettre dans cette position de choix ou demander de faire un choix est le début de l'acte subversif
tous nous sommes Algériens, on s'en fiche de critère ethnique ou linguistique, ça n'est pas (ou plutôt:) ça ne devrait pas être un critère, jamais
il y a des tarés kabyles et il y a des tarés arabes, et franchement les uns n'ont rien à envier aux autres
et il y a des gens formidables chez tous les composantes humaines de l'Algérie

là où je rejoins les posts qui parlent de problèmes politiques, c'est que en effet toutes ces idées de pseudo-choix ou pseudo-critère à priori, ces idées ont été développées et appuyées par des acteurs politiques (et là il faut bien dire que ces acteurs ont été autant dans le pouvoir que dans l'opposition), la politisation constante de la question régionaliste est en soi la pire folie politique de nos hommes et femmes politiques, c'est exactement l'inverse de l'intelligence politique, c'est l'inverse de ce qu'on a vécu à plusieurs moments décisifs de notre histoire
pendant et après les années 90', on pensait avoir dépassé en grande partie de problème régionaliste en envisageant une entente nationale autour de la lutte anti-terroriste, mais à peine le pire passé, les politiciens des années 2000' et notamment la présidence et ses hommes ont totalement inscrit cette question régionaliste dans les rouages de la gouvernance à tous les étages
on a renoué ainsi avec de bien mauvaises habitudes initiées avant par le colon et que certain encore colonisés dans leur tête ont largement inscrit dans leur démarche

l'avancée politique après 1995, le rôle de certains qui tentèrent d'impulser une dynamique basée sur les compétences, les besoins et la qualité, ces premiers pas balbutiants n'ont pas fait long feu, tout ce qui pouvait être novateur et précurseur a été démonté rapidement à l'arrivée de Bouteflika

il faut avoir conscience que il n'est pas question de choisir, que le fait même de se poser la question est déjà une manipulation mentale

tout ceci n'est pas une chimère, je ne dis pas que le régionalisme n'existe pas, au contraire je dis qu'on nous a tendu ce piège à plusieurs reprises dans notre histoire et que à nous de faire preuve de suffisamment d'intelligence et de jugeote pour éviter de tomber dans ce piège grossier
politique économique ou sociale (ou de politique tout court) basée sur un critère régionaliste est contraire à toute logique
c'est l'évidence même

le fait que certains utilisent ce thème pour appuyer leur décision est souvent un paravent
quand on fait des affaires et qu'on gagne du fric, on ne cherche pas à savoir
on dit bien que "l'argent n'a pas d'odeur", on le prend d'où qu'il vienne en somme
par contre quand on veut évincer un concurrent potentiel, on utilise n'importe quel préjugé pour le discréditer, c'est l'acte des gens faibles (sens hypocrites) et sournois
et dans le business ils semblent être assez nombreux
Image

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »