Industries de l'électronique et de l'électroménager

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)

guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par guidher » 03 avril 2017, 23:53

Issad Rebrab anime une conférence à Tizi Ouzou
Issad Rebrab, intervenant devant une importante assistance venue l’écouter, a également annoncé son intention de renforcer la connexion entre son groupe et l’université. « Nous avons beaucoup de projets à développer et sur lesquels on peut travailler ensemble notamment dans la robotique et la recherche et développement », a-t-il affirmé.

À la même occasion, le PDG de Cevital a annoncé le début d’activité de sa nouvelle grande usine Brandt de Sétif pour juin 2017 avec à la clef la production de deux millions d’articles électroménagers. « D’ici 2020 cette méga-usine, qui sera la plus grande dans le monde, produira 8 à 10 millions d’articles électroménagers dont des machines à laver, des réfrigérateurs, des téléviseurs et des cuisinières. 7 500 emplois seront créés », a-t-il expliqué.
http://www.tsa-algerie.com/20170403/iss ... izi-ouzou/


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par samir_reghaia » 04 avril 2017, 13:55

guidher a écrit :
À la même occasion, le PDG de Cevital a annoncé le début d’activité de sa nouvelle grande usine Brandt de Sétif pour juin 2017 avec à la clef la production de deux millions d’articles électroménagers. « D’ici 2020 cette méga-usine, qui sera la plus grande dans le monde, produira 8 à 10 millions d’articlesélectroménagers dont des machines à laver, des réfrigérateurs, des téléviseurs et des cuisinières. 7 500 emplois seront créés », a-t-il expliqué.
http://www.tsa-algerie.com/20170403/iss ... izi-ouzou/
Ca me parrait un peu trop grand pour que personne ne lui mette des batons dans les roues...
Espérons en tout cas que ca se concretise réellement. :prie:
Les grands changements ne viennent que d'en bas.

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5744
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par sadral » 06 avril 2017, 18:12

« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par samir_reghaia » 07 avril 2017, 08:11

Espérons que ca se concretise.
Avec tout le pognon qu'ils se font en Algérie, ils doivent monter des usines. Sinon, faudra les écarter petit à petit. C'est comme ca que doit se faire la politique économique. Si tu monte des usines, je t'ouvre mon marché. Sinon, je t'écarte au profit de ceux qui acceptent.
En espérant que ce soit un vrai projet industriel (pas une façade) et que nos têtes éclairées de gouvernants ne vont pas bloquer le projet pour leurs propres interêts...
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par AAF 2020 » 20 octobre 2017, 19:28

La nouvelle usine d’intégration électronique de l’ENIE mise en service novembre

Image

SIDI BEL-ABBES - La nouvelle usine de l’intégration électronique sera mise en service novembre prochain au complexe de l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) de Sidi Bel-Abbes, a appris l’APS du PDG de ce fleuron de l’industrie nationale.

Cette infrastructure devant permettre d’augmenter et de diversifier la production, a été réalisée au titre d’un important plan de développement pour permettre à l’ENIE de s’imposer dans le domaine électronique à travers la diversification de ses produits High-tech et de relancer certaines activités pour apporter une valeur ajoutée à l’entreprise, a précisé Djamel Bekara.
Dans ce contexte, il a précisé que l’entreprise a réceptionné, dans le cadre de ce plan de développement, une usine de montage de panneaux solaires, des laboratoires de mesure et de maintenance professionnelle du matériel électronique ainsi que des laboratoires de recherche et de développement en plus de l’usine de l’intégration électronique.

Lire aussi: Le renforcement de la promotion de l'investissement parmi les priorités du Plan d'action du Gouvernement

La nouvelle usine d’intégration électronique remplace l’ancienne usine, ravagée par un incendie en octobre 2015. Cette nouvelle infrastructure a été réalisée selon les normes internationales. Elle est la première en son genre à l’échelle nationale et africaine, a souligné Djamel Bekara.

Erigée sur une surface de 10.000 m2, l’usine comptera trois chaines de montage des différents composants électroniques, à l’instar des cartes électroniques pour véhicules, en plus de la fabrication de téléviseurs, de smartphones, d’ordinateurs et autres produits électroniques.


Cap sur les panneaux solaires

L’usine est dotée d’un système de refroidissement à longueur d’année, à savoir une température d’ambiance de 25 degrés selon les normes électroniques requises pour préserver le matériel high-tech, importé des Etats-Unis.

Pour atteindre les objectifs tracés, l’entreprise a renforcé, durant l’année en cours, ses ressources humaines par le recrutement de 500 employés ainsi que 200 ingénieurs et opérateurs. L’usine devrait compter un effectif de 1.150 travailleurs et une trentaine d’entre eux ont déjà reçu une formation aux Etats Unis pour assurer une production de qualité aux normes internationales.

Le plan de développement de l’entreprise a également permis l’ouverture d’une usine de montage de panneaux solaires d’une capacité de production de 60.000 unités/an, fabriquées et montées selon les normes internationales, a annoncé, en outre, le PDG de L’ENIE .
http://www.aps.dz/regions/64212-sba-la- ... e-prochain

Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 7072
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par geronimo » 20 octobre 2017, 21:54

ENIE etais leader dans l'industrie electronique en Algerie. :shock:
Image

Avatar de l’utilisateur

FULCRUM
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 5784
Inscription : 27 mars 2012, 22:46

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par FULCRUM » 21 octobre 2017, 17:27

C'est des enfoirés chez ENIE! Ils fabriquent tout en Chine, tout! Et ils ne font que l'emballage ici! Ils bossent avec Konka, une marque chinoise bas de gamme alors qu'avant ils faisaient du montage avec LG au top niveau des écrans!! Que ce soit leur téléviseurs, leurs chaines hifi, leurs Home cinéma tout est made in China et bien gravé derrière
Image


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par guidher » 20 novembre 2017, 19:49

]
LG ELECTRONICS lance en partenariat avec BOMARE Company la première unité d’assemblage de téléphones mobiles en Algérie
La première unité d’assemblage de téléphones mobiles en Algérie, a été inaugurée aujourd’hui lundi à Birtouta en collaboration avec BOMARE Company (site de production), en présence du Wali d’Alger et de l’Ambassadeur de la Corée du Sud. L’événement auquel a été conviée la presse nationale a été l’occasion pour les deux partenaires algérien et coréen de revenir sur leurs réalisations ainsi que les projets à venir.

Selon LG Electronics « ce nouvel investissement, lancé avec BOMARECompany, son partenaire algérien, produira progressivement une large gamme de téléphones portables du géant industriel sud-coréen LG Electronics suivant les normes internationales de qualité ».
L‘unité de production mise sur pied à cet effet devra fabriquer 3000 Smartphones LG par jour, en plus de 2000 téléphones de marque Stream système. Ce qui porte le nombre à 5000 unités avec l’objectif dans un premier temps d’atteindre 100000 unités par an.

Lors d’une conférence de presse organisée en marge de la visite guidée de l’unité de production des Smartphones, Ali Boumediene , patron de Bomare Company a indiqué que son entreprise à travers ce partenariat exceptionnel avec l’une des plus grandes multinationales réputée pour la grande qualité et la performance de ses produits électroménagers et électroniques est « le développement ainsi que le transfert de technologie pour aller vers le CKD ».

En révélant que « la production du Smartphone est une première étape de la production locale et ce depuis l’année dernière en SKD mais la prochaine étape serait celle d’une augmentation substantielle du taux d’intégration locale mais également la formation des ressources locales, transfert technologique sur les moyen et long termes».

Pour sa part, le DG de LG Electronics Algérie Pilwon Jung s’est félicité de ce partenariat qui a débuté en 2013 en soulignant qu’ « à travers ce nouvel investissement productif, nous prouvons, une nouvelle fois, que nous sommes pleinement engagés dans l’essor économique de l’Algérie et la feuille de route gouvernementale. Tout en confortant sa place de leader technologique sur le marché, LG demeure entièrement à l’écoute des exigences des consommateurs algériens afin de répondre au mieux à leur besoin ».

En ajoutant « après avoir élargi, en juillet dernier, sa production de téléviseurs en incluant la gamme de TV OLED, toujours en partenariat avec BOMARE Company, LG Electronics Algérie compte poursuivre et étendre ses investissements en Algérie dans le domaine de la téléphonie mobile afin de contribuer au transfert technologique local tout en assurant une qualité de production aux standards internationaux.

Pour sa part le Wali d’Alger Abdelkader Zoukh qui a félicité ce nouveau partenariat productif a estimé que « cette dynamique de production à Alger qui permettra de créer 750 emplois d’ici 2018 est bénéfique pour l’économie et nous sommes présents à cet événement pour manifester notre soutien et encourager les investisseurs qui apporte la haute technologie notamment que cet investissement ouvrira une opportunité pour pénétrer le marché africain ».
http://www.algerie-eco.com/2017/11/20/l ... s-algerie/


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par AAF 2020 » 05 décembre 2017, 18:27

Sidi Bel-Abbès: inauguration de trois nouvelles unités de l’ENIE

Image

SIDI BEL-ABBES - Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi a inauguré, lundi, trois nouvelles unités relevant de l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) de Sidi Bel-Abbès.
Il s'agit d'une usine de production et de montage de plaques photovoltaiques, d'un laboratoire de recherche et de développement et d'un laboratoire de maintenance d’équipements électroniques.

A cette occasion, le ministre a souligné que l’Etat a mobilisé d’importants investissements pour développer cette entreprise nationale pilote dans le domaine électronique, ce qui nécessite la multiplication des efforts de tous les acteurs pour une exploitation optimale de ces investissements et la réalisation de la valeur ajoutée pour l’économie locale et nationale.

Youcef Yousfi a indiqué que l’ENIE dispose d’atouts lui permettant de s’imposer dans le domaine de l’électronique, de faire face à la concurrence et de satisfaire les besoins du marché local et se tourner vers l’exportation.

Le ministre a rappelé que la stratégie adoptée par le gouvernement repose principalement sur la réduction de la facture d’importation des différents produits de large consommation à travers l’encouragement et le soutien des produits nationaux fabriqués selon les normes internationales pour satisfaire les besoins du marché.
bordant l’aspect recherche et développement, M. Yousfi a insisté sur la poursuite de la formation et l’investissement dans la ressource humaine et la coopération avec les universités en vue d’attirer les compétences et les chercheurs du pays, d'apporter la valeur ajoutée, d'assurer la pérennité dans ce domaine et de s'adapter aux évolutions dans le monde.

Inaugurant l’usine de production et de montage de plaques photovoltaiques, le ministre a expliqué que cette dernière oeuvrera à fabriquer des équipements pour la production de 18 mégawatts par an d’énergie solaire.

Il est prévu que la capacité productive de cette usine, qui emploie 100 travailleurs, atteigne progressivement 45 mégawatts par an et ensuite 75 mégawatts en 2020.

Youcef Yousfi a indiqué que les plaques photovoltaïques sont destinées aux privés, professionnels et industriels, signalant que l’ENIE s'est lancée dans la concrétisation d’un programme d’éclairage public à travers l’énergie solaire dans plusieurs villes algériennes dont Sidi Bel-Abbès et la nouvelle ville de Sidi Abdellah.

Le ministre a insisté, dans ce sens, sur la diversification des produits fonctionnant à l’énergie solaire dont des climatiseurs, en vue de réduire la consommation de l’énergie électrique qui est coûteuse, surtout lors de la saison des fortes chaleurs.

Pour ce qui est du laboratoire de maintenance des appareils électroniques, M. Yousfi a indiqué que cette infrastructure offrira des prestations en métrologie pour les entreprises activant dans les industries électroniques, ce qui permettra d’améliorer la qualité des produits électroniques fabriqués en Algérie et de faciliter leur accès aux marchés étrangers.
http://www.aps.dz/regions/66636-sidi-be ... -de-l-enie


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par guidher » 19 janvier 2018, 14:45

Condor va investir un milliard de dollars sur cinq ans
le groupe Condor va investir un milliard de dollars durant les cinq prochaines années notamment pour augmenter ses capacités de production de téléphones portables, affirme le président de son conseil d’administration Abderrahmane Benhamadi. “Nous allons investir un milliard de dollars sur cinq ans pour développer nos activités dans les téléphones portables, les produits encastrables, la cuisine et les meubles et les réfrigérateurs”, détaille à TSA M. Benhamadi, ce vendredi.

Dans la téléphonie mobile, Condor, qui est également leader du marché, veut multiplier sa production par deux. “Nous visons une capacité de production de 5 millions de téléphones par an dont 50% seront destinés à l’exportation. Actuellement, nous produisons entre 2 et 2,5 millions d’unités. Nous allons investir dans 7 nouvelles lignes de production de téléphones”, détaille M. Benhamadi.
Le groupe Condor exporte déjà ses produits vers tous les pays maghrébins (Tunisie, Maroc, Libye et Mauritanie), mais également en France, au Sénégal, au Congo, au Bénin, en Jordanie et aux Émirats arabes unis, selon un communiqué publié ce vendredi.

« On a besoin d’augmenter nos capacités de production pour répondre à la demande croissante à l’export car on a de plus en plus de demandes sur tous les produits : climatisation, réfrigérateurs, télévisions… », explique M. Benhamadi.

Jeudi soir, Condor a honoré pour la quatrième année consécutive ses meilleurs clients, ses distributeurs et ses partenaires.
https://www.tsa-algerie.com/condor-va-i ... -cinq-ans/


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par AAF 2020 » 03 février 2018, 17:50

Industries électroniques : Bomare Company mise sur l’intégration et l’export
Image
Des poids lourds de l’automobile et des transports sollicitent la technologie de l’opérateur algérien à travers des contrats de sous-traitance.

Au lendemain de la suspension de l’importation des téléphones cellulaires, nombre d’opérateurs cherchent de nouvelles solutions pour aller de l’avant, dans une industrie d’assemblage qui a vu le jour il y a si peu. Pour Bomare Company, la liste des 852 biens et consommables suspendus à l’importation renforce la vision du développement de l’entreprise.

L’abandon de l’importation des smartphones permet de porter un autre regard sur l’avenir de l’industrie électronique, selon Ali Boumediene, patron de Bomare Company, rencontré dans les locaux de son entreprise. Inquiet ? Non ! rétorque Ali Boumediene, convaincu que cette mesure pourrait être un déclic pour nombre d’opérateurs qui croient en leurs capacités de passer à une autre étape, «celle de la création de vraies entreprises».

D’autant qu’après des années d’importations, il était temps d’investir dans l’usinage et l’intégration. «Pour peu que le ministère de l’Industrie et des Mines y contribue avec la confection d’un cahier des charges imposant aux opérateurs activant dans l’assemblage des smartphones à évoluer dans le métier et dans les taux d’intégration.» «Nous plaidons pour qu’il y ait un cahier des charges pour l’émergence d’une vraie industrie du smartphone.

Pour ce faire, il faut passer à l’interdiction carrément d’importer certains composants pour aider à l’émergence d’une production locale», indique Ali Boumediene, directeur exécutif de Bomare Company, une entreprise qui a blanchi sous le harnais dans le domaine de l’assemblage. Après avoir investi dans l’importation des produits électroniques et électroménagers de 1992 à la fin des années 1990, Bomare Company change son fusil d’épaule et décide de passer à l’usinage.

Le début des années 2000 était une étape charnière qui a été marquée par l’investissement dans la fabrication locale et l’amélioration des scores en matière d’intégration. Une première unité de fabrication de cartes électroniques a été acquise par Bomare Company. Ce partenariat avec l’américain Universal aura tenu toutes ses promesses parce qu’il allait propulser Bomare Company au rang de premier fabricant de cartes électroniques en Algérie. Dans ce métier surtout, l’entreprise de Ali Boumediene veut devenir incontournable.

Bomare Company va d’ailleurs se lancer courant 2018 dans la sous-traitance automobile à travers la fourniture de cartes électroniques. «Nous avons déjà acquis l’équipement et nous sommes en cours d’homologation», nous a indiqué le patron de l’entreprise. C’est ainsi que l’opérateur entend apporter sa pierre à l’énorme édifice de la sous-traitance automobile auquel s’adonnent le gouvernement et nombre de concessionnaires.

Les investissements de Bomare Company dans l’usinage des cartes électroniques ont amené d’autres poids lourds des transports à solliciter sa technologie. L’entreprise de Ali Boumediene va également équiper des rames en cartes électroniques. Elle est d’ores et déjà certifiée pour sous-traiter la fabrication de la carte électronique qui doit équiper les rames destinées au marché algérien.
Les marchés extérieurs dans le viseur

C’est ainsi que Bomare Company veut accélérer dans sa transformation, en s’investissant davantage dans l’intégration. Mais pas seulement. Les prochaines années seront marquées par un retour franc à l’exportation, par le positionnement des produits de la marque sur les marchés internationaux, ainsi que par une amélioration nette des scores en matière d’intégration et de production. Les produits de Bomare Company seront commercialisés en France et en Allemagne courant 2018. Voilà quelques mois déjà que l’entreprise travaille sur ce projet en association avec deux distributeurs, et non des moindres, Leclerc pour le marché français et MediaMarkt pour l’allemand.

L’entreprise place déjà ses produits en Espagne et au Portugal, mais ces deux marchés risquent de lui filer entre les doigts pour cause d’une réglementation contraignante. La première expérience de Bomare Company à l’export s’est soldée par un arrêt «accidentel» ; les procédures bancaires et douanières y étaient pour beaucoup, regrette Ali Boumediene.

En 2007, il y a dix ans déjà, son entreprise exportait des cartes électroniques vers l’Europe. Une belle épopée étouffée dans l’œuf par une administration économique handicapante. Pour Ali Boumediene, l’heure est à l’export, quand bien même les contraintes seraient légion. Convaincu que les choses allaient évoluer dans le bon sens, il met pleins gaz vers les marchés extérieurs. Les marques commercialisées par son entreprise, LG et Stream en l’occurrence, seront placées dès 2018 sur les marchés maghrébin et africain.

La priorité sera donnée aux téléviseurs et smarthphones LG fabriqués localement ; une stratégie qui devrait se solder par le placement un peu plus aisément des produits Stream sur les mêmes marchés. L’opérateur algérien, qui affiche des résultats financiers solides à l’issue de l’exercice 2017 avec, au tableau, une hausse de 20% de son chiffre d’affaires, dont 4% à l’export, veut faire vrombir davantage ses appareils pour pouvoir porter la production à ses meilleurs records.

L’objectif est de produire 1,5 million de téléviseurs à l’horizon 2020-2021 et 3 millions de smartphones à la même échéance, contre respectivement 350 000 et 700 000 unités aujourd’hui. La seconde ambition de l’opérateur consiste à faire évoluer le taux d’intégration à 75% pour les téléviseurs et 54% pour les téléphones cellulaires à l’horizon 2020-2021. Pour ce faire, Bomare Company a décidé d’investir davantage dans le facteur humain.

L’entreprise vient de doter l’université de Blida d’une ligne d’insertion de 1,5 million de dollars, destinée à former les ingénieurs en électronique, lesquels seront coachés par Bomare Company en vue de futurs accords de sous-traitance. L’opérateur, qui veut accélérer aussi dès cette année dans l’export, entend acheminer 60% de sa production à l’international vers 2020.
http://www.elwatan.com/economie/industr ... 94_111.php

Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par tahiadidou » 04 février 2018, 05:32

Difficile de comprendre ce que bonhomme veut dire par carte, parce que SONELEC le faisait dans les meilleures années de l'Algérie, je crois a 3 couches, je n'ai pas bonne memoire. Tout comme elle fabriquait des composants passifs et actifs, utilisables ailleurs que dans les télés.

Une visite sur le site web de Bomare montre qu'ils produisent des cartes, plus communément appelées PCB (printed circuit board). Donc Bomare n'a jamais été le premier fabricant de cartes en Algérie. Evidemment, la technologie a évolué et les composants sont différents, les méthodes sont différentes etc. Non pas pour diminuer de la valeur de cette entreprise, mais la modestie de temps en temps c'est bien.

Ce qui me choque c'est lorsqu'il dit la chose suivante au sujet de la production des smartphones:
Pour ce faire, il faut passer à l’interdiction carrément d’importer certains composants pour aider à l’émergence d’une production locale», :scratch: indique Ali Boumediene, directeur exécutif de Bomare Company, une entreprise qui a blanchi sous le harnais dans le domaine de l’assemblage. Après avoir investi dans l’importation des produits électroniques et électroménagers de 1992 à la fin des années 1990, Bomare Company change son fusil d’épaule et décide de passer à l’usinage.
De nos jours, un PCB dans un smartphone (comme le iPhone 7) constitue moins de 6% de son cout de production (estimation, voir ligne Electro-mechanicals). Donc je me demande comment il va faire avec les autres composants très complexes, qui ne sont rentables que dans les grosses productions, car exportables. Il y a des milliers d'ingénieurs derriere ces petites pieces. Il fut un temps ou le PCB du portable était aux environs de 25% a 30%, plus maintenant, avec les display tactiles, les plus puissantes batteries, les licences, les processors plus complexes etc. Voir ci-dessous une estimation du cout des composants du iPhone7
Image
source: http://www.blogdroidseattle.com/apple/6 ... breakdown/


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par guidher » 06 février 2018, 19:17

Wiko Algérie ouvrira une usine prochainement
Le constructeur français de téléphones mobiles, Wiko compte ouvrir une usine en Algérie dans les prochains jours. Une conférence de presse est prévue la semaine prochaine pour annoncer la date de l’inauguration et le lieu où l’usine sera installée.

Wiko sera le quatrième fabricant à s’installer physiquement en Algérie après LG Mobile Algérie, Samsung et Huawei.

Cette démarche d’installation de ligne de montage et de fabrication de téléphones mobiles en Algérie est déjà prévu, ou imposée, par le gouvernement après l’interdiction de l’importation des téléphones portables depuis l’adoption de la loi de finances 2018.
http://www.maghrebemergent.info/actuali ... ement.html


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par guidher » 23 février 2018, 00:56

Le Chinois Doogee assemble ses téléphones à Aïn Benian en partenariat avec Matos Algérie
La ligne d’assemblage verra la sortie, en mai prochain, des premiers téléphones assemblés localement. Quatre modèles seront commercialisés dans un premier temps (Doogee MIX, MIX Lite, Doogee X30 et X55). Quant au Doogee X9S, un mobile 4G entrée de gamme, il sera bientôt disponible sur le marché au prix de 17.000 dinars, selon le responsable communication et marketing de Doogee Algérie.

Le Chinois Doogee a annoncé avoir lancé sa ligne d’assemblage de téléphones mobiles en janvier dernier à Aïn Benian, à Alger, en partenariat avec Matos Algérie, qui est également le distributeur de cette marque.

Doogee est ainsi, après LG Mobile Algérie, Samsung, Wiko Algérie, le quatrième opérateur sur ce marché en Algérie.

La ligne d’assemblage, apprend-on, verra la sortie, en mai prochain, des premiers téléphones assemblés localement. Quatre modèles seront commercialisés dans un premier temps. Il s’agit de Doogee MIX, de MIX Lite, de Doogee X30 et de X55. Quant au Doogee X9S, un mobile 4G entrée de gamme, il sera bientôt disponible sur le marché au prix de 17.000 dinars, a déclaré à Maghreb Emergent Ridha Chemirou, le responsable communication et marketing de Doogee Algérie.

Le montant de l’investissement dans cette ligne d’assemblage reste inconnu et le fabricant chinois semble préférer une communication limitée quant à son installation physique en Algérie. « C’est notre stratégie de déploiement. Nous préférons travailler et réaliser au lieu d’organiser un grand événement », a expliqué Ridha Chemirou.

Pour rappel, la marque chinoise est présente depuis 2015 en Algérie, où elle commercialise des téléphones d’entrée de gamme, accessibles aux petites bourses, tout en disposant de multiples fonctionnalités.
http://www.maghrebemergent.info/economi ... gerie.html

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: Industries de l'électronique et de l'électroménager

Message par yayoune » 15 avril 2018, 02:46

une bonne pub pour condor

On a testé le Condor Allure M3, le téléphone algérien qui arrive en France

http://www.leparisien.fr/high-tech/on-a ... 1481423552

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »