Les relations internationales de l’Algérie

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Dragunov
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2082
Inscription : 19 septembre 2017, 18:55

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par Dragunov » 25 avril 2018, 18:30

. Peine capitale prononcée contre un «espion du Mossad» en Algérie.
https://fr.sputniknews.com/internationa ... d-algerie/


zeitrecht
Musaïd Awal (مساعد أول)
Musaïd Awal (مساعد أول)
Algeria
Messages : 975
Inscription : 27 octobre 2012, 23:59

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par zeitrecht » 25 avril 2018, 19:19

Firdaous a écrit :
25 avril 2018, 03:22
zeitrecht a écrit :
15 mars 2018, 21:38
Le Mali n'a jamais été du coté Algerien,aussi loin que je me rappele il a toujours été un jouet de la France et du Maroc.Quand au Tchad depuis sa guèrre perdue contre le Libye,jusqu'a ce qu'il se fasse aider par le DGSE et le Mossad dans la guerre des pick-up en 87.Donc on vois bien le fantome de l'ex colon sur les evenements du Mali et les protéstations du Tchad
Toujours est-il que l'Algerie doit sevir et durement avec ces connards et cela lui apprendra a effacer les dettes de ces pays.
Tu penses que le Tchad nous serait hostile a cause du soutien accordée a la France? Mais quel rapport avec nous?
Hostile non? il n'a pas les moyens,mais manipulable par le Lobby oui,même si on l'Algerie l'aide a désenclaver son pays avec la transsaharienne,il n'en reste pas moins incalculable.


Topic author
numidia
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2712
Inscription : 21 mars 2012, 20:17

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par numidia » 25 avril 2018, 19:46

il y a divers courants au Tchad même si mettre dehors le nouvel ex colon n'est pas d'actu
la situation au Mali a fait monter beaucoup de mécontentements quant à la participation tchadienne et notamment le peu de relief politique diplomatique et médiatique alors qu'ils sont très présents
sans oublier que des politiciens tchadiens n'en voulaient pas (de cette participation au Mali)

je rajoute que le Tchad est visé par une politique dynamique de la part de la Russie
les liens se multiplient comme d'autres pays de la région, comme le Centre Afrique
il y a des choses qui bougent plus vite qu'on ne le croit
Image


Firdaous
Raqib Awal (رقيب أول)
Raqib Awal (رقيب أول)
Messages : 624
Inscription : 31 mars 2012, 02:20

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par Firdaous » 28 avril 2018, 05:01

numidia a écrit :
25 avril 2018, 19:46
il y a divers courants au Tchad même si mettre dehors le nouvel ex colon n'est pas d'actu
la situation au Mali a fait monter beaucoup de mécontentements quant à la participation tchadienne et notamment le peu de relief politique diplomatique et médiatique alors qu'ils sont très présents
sans oublier que des politiciens tchadiens n'en voulaient pas (de cette participation au Mali)

je rajoute que le Tchad est visé par une politique dynamique de la part de la Russie
les liens se multiplient comme d'autres pays de la région, comme le Centre Afrique
il y a des choses qui bougent plus vite qu'on ne le croit
En ce moment les pays du bloc occident ont l'air inquiets de l'influence russe en Centrafrique et de leur nouvelle présence. Il est meme dit que la sécurité de la présidence Centrafricain est assurée par les militaires russes et qu'il y a une coopération militaire entre la Russie et la gouvernement centrafricain.

http://www.opex360.com/2018/04/27/russi ... trafrique/


zeitrecht
Musaïd Awal (مساعد أول)
Musaïd Awal (مساعد أول)
Algeria
Messages : 975
Inscription : 27 octobre 2012, 23:59

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par zeitrecht » 28 avril 2018, 20:35

Firdaous a écrit :
28 avril 2018, 05:01
numidia a écrit :
25 avril 2018, 19:46
il y a divers courants au Tchad même si mettre dehors le nouvel ex colon n'est pas d'actu
la situation au Mali a fait monter beaucoup de mécontentements quant à la participation tchadienne et notamment le peu de relief politique diplomatique et médiatique alors qu'ils sont très présents
sans oublier que des politiciens tchadiens n'en voulaient pas (de cette participation au Mali)

je rajoute que le Tchad est visé par une politique dynamique de la part de la Russie
les liens se multiplient comme d'autres pays de la région, comme le Centre Afrique
il y a des choses qui bougent plus vite qu'on ne le croit
En ce moment les pays du bloc occident ont l'air inquiets de l'influence russe en Centrafrique et de leur nouvelle présence. Il est meme dit que la sécurité de la présidence Centrafricain est assurée par les militaires russes et qu'il y a une coopération militaire entre la Russie et la gouvernement centrafricain.

http://www.opex360.com/2018/04/27/russi ... trafrique/
Au moins avec les Russes et Chinois,les Africains ne perdent pas beaucoup dans le deal.


Firdaous
Raqib Awal (رقيب أول)
Raqib Awal (رقيب أول)
Messages : 624
Inscription : 31 mars 2012, 02:20

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par Firdaous » 29 avril 2018, 01:25

zeitrecht a écrit :
28 avril 2018, 20:35
Firdaous a écrit :
28 avril 2018, 05:01
numidia a écrit :
25 avril 2018, 19:46
il y a divers courants au Tchad même si mettre dehors le nouvel ex colon n'est pas d'actu
la situation au Mali a fait monter beaucoup de mécontentements quant à la participation tchadienne et notamment le peu de relief politique diplomatique et médiatique alors qu'ils sont très présents
sans oublier que des politiciens tchadiens n'en voulaient pas (de cette participation au Mali)

je rajoute que le Tchad est visé par une politique dynamique de la part de la Russie
les liens se multiplient comme d'autres pays de la région, comme le Centre Afrique
il y a des choses qui bougent plus vite qu'on ne le croit
En ce moment les pays du bloc occident ont l'air inquiets de l'influence russe en Centrafrique et de leur nouvelle présence. Il est meme dit que la sécurité de la présidence Centrafricain est assurée par les militaires russes et qu'il y a une coopération militaire entre la Russie et la gouvernement centrafricain.

http://www.opex360.com/2018/04/27/russi ... trafrique/
Au moins avec les Russes et Chinois,les Africains ne perdent pas beaucoup dans le deal.
Sauf que les dirigeants afriains qui fricottent un peu trop avec les chinois et les russes aux yeux des puissances occidentales ont tendance a se faire renverser par des coups d'etats ou destabiliser par des conflits internes.

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1703
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par Chifboubara » 29 avril 2018, 11:33

Au moins avec les Russes et Chinois,les Africains ne perdent pas beaucoup dans le deal.
Sauf que les dirigeants afriains qui fricottent un peu trop avec les chinois et les russes aux yeux des puissances occidentales ont tendance a se faire renverser par des coups d'etats ou destabiliser par des conflits internes.
Ils deviennent "terroristes" et inscrits sur la "liste".
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1703
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par Chifboubara » 02 mai 2018, 10:22

«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte


zeitrecht
Musaïd Awal (مساعد أول)
Musaïd Awal (مساعد أول)
Algeria
Messages : 975
Inscription : 27 octobre 2012, 23:59

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par zeitrecht » 02 mai 2018, 19:40

Chifboubara a écrit :
02 mai 2018, 10:22
C'est un congrés des Pompiers Franco-Ibero-Algeriens? Ou bien des manoeuvres en commun?

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1703
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par Chifboubara » 02 mai 2018, 21:34

Ce sont des manœuvres communes. Les participants en ont profité pour se faire une sympathique petite virée.
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par yayoune » 08 mai 2018, 00:20

EXCLUSIF : Séoul et Pyongyang se rencontrent aussi à Alger

http://www.middleeasteye.net/fr/reporta ... -461969923

Avatar de l’utilisateur

Dragunov
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2082
Inscription : 19 septembre 2017, 18:55

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par Dragunov » 08 mai 2018, 02:38

yayoune a écrit :
08 mai 2018, 00:20
EXCLUSIF : Séoul et Pyongyang se rencontrent aussi à Alger

http://www.middleeasteye.net/fr/reporta ... -461969923
Magnifique tout cela si c'est vrai.N'oublions pas que si la Corée du Nord sort un peut de sa bulle et s'affronchisse des mises en gardes "international", il faut voir en se pays de nouveaux marchés, de nouveaux contrat ,de nouvelles perspectives de nouveaux échanges et ceux dans tout les domaines et surtout un nouvel allié, je suis plus que sûr que les puissances mondiales commence à tourner autour de la nouvelle Corée du Nord comme des loups affamés, il faut que les nord coréens voit en notre pays une porte incontournable vers l'Afrique et l'Europe surtout que nous avons l'avantage diplomatique en notre faveur avec des relations bonne a la fois avec la Corée du Nord et leurs alliés et ceux depuis Kim Il Sung.

Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par tahiadidou » 08 mai 2018, 03:41

yayoune a écrit :
08 mai 2018, 00:20
EXCLUSIF : Séoul et Pyongyang se rencontrent aussi à Alger

http://www.middleeasteye.net/fr/reporta ... -461969923
Pendant les années 1990, alors que l'Algérie était frappée d'un blocus sur les armes, Pyongyang a également formé des centaines de militaires aux techniques de combat avancées et fourni des armes pour la lutte antiterroriste.
C'est nouveau pour moi. Et la photo du Coréen en tenue ANP :shock:

Avatar de l’utilisateur

anzar
Fariq (فريق)
Fariq (فريق)
Algeria
Messages : 14110
Inscription : 21 mars 2012, 11:50

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par anzar » 08 mai 2018, 22:04

A l'époque (et jusqu'à présent) les coopérants étrangers (militaires, techniciens, ingénieurs....etc) qui viennent pour travailler avec l'ANP reçoivent des treillis locaux. Ici probablement un instructeur Kuksul pour les para.
Image


malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1382
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par malikos » 10 mai 2018, 22:07

Pas de paix au Sahel sans l’Algérie
Mondafrique-Nicolas Beau–10 mai 2018

D’après le Canard Enchainé (09/05), le rapport parlementaire sur le Sahel, qui vient d’être effectué en France (1) dresse un bilan désastreux de la situation au Sahel. Seule l’Algérie, prétendent-ils, détiendrait les clés d’une stabilité.Une fois n’est pas coutume, des parlementaires français qui se sont déplacés sur le terrain ont audité l’intervention française qui a lieu depuis cinq ans au Sahel et au Mali. Pour l’instant, le « story telling » des autorités militaires françaises, sur lequel veille Jean Yves Le Drian, tour à tour ministre de la Défense sous François Hollande et des Affaires Etrangères sous Emmanuel Macron, est sans nuances. La grande armée française – 4500 hommes auxquels il faut ajouter les 300 membres des forces spéciales- aurait chassé les djihasites du Mali et aurait garanti une stabilité durable dans la région. Le plus cocasse est que d’après les sondages, une majorité de français croient à cette version arrangée de l’histoire récente.

Dans leur rapport révélé par le Canard, les trois parlementaires dressent -enfin!- un bilan lucide, quoique pessimiste, sur les chances des militaires française de rétablir un semblant de paix au Sahel et au Mali.

Des Etats faillis

Le bilan des trois « experts », le voici: des attaques djihadistes quotidiennes et pas seulement dans le Nord du Mali, contrairement à la situation qui sévissait en 2013; des accords de 2015 entre le pouvoir de Bamako et les groupes rebelles au point mort; la région de Kidal livrée aux groupes armés; des troupes françaises en panne d’équipements suffisants; et enfin « l’enlisement » de la force dite du G5 Sahel, le cheval de bataille d’Emmanuel Macron qui voudrait que les pays de la région ( Mali, Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina) prennent la relève de la France. Comment, s’interrogent les parlementaires français, « débusquer des terroristes…dans des pays où il n’y a pas d’Etat et où, quand une école ferme, elle esr remplacée par une école islamiste ».

Et nos experts de conclure: « Rien ne se réglera au Sahel sans l’Algérie. On ne peut pas concevoir d’instaurer la paix dans cette immense région sans ce pays dont l’armée compte trois millions d’hommes… ». Traditionnellement, l’Algérie a toujours considéré le Sahel comme une zone stratégique et veillait aux équilibres politiques de la région grace à une présence vigilante de ses services spéciaux dans toute la région.

Aujourd’hui, cette puissance régionale, constatent)ils, est « en arrière de la main ». Deux raisons au moins expliquent ce retrait algérien: l’une tient à la guerre de succession qui sévit à Alge, paralysant toutes les initiatives. L’autre est la présence française et sa volonté d’imposer « son » G5 Sahel qui ont largement ôté à Alger son rôle d’interlocuteur privilégié au Niger, au Mali ou en Mauritanie.

Pour sortir du guêpier sahélien, la France devrait ramener l’Algérie au centre du jeu. Encore faudrait-il qu’Alger qui a réussi à éradiquer le terrorisme sur son sol veuille plonger à nouveau dans le bourbier sahélien!https://mondafrique.com/pas-de-paix-au- ... -lalgerie/

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »