Les relations internationales de l’Algérie

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)
Répondre

malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1382
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par malikos » 10 mai 2018, 22:11

Un échec prévisible
Elmoudjahid-10-05-2018 | 0:00

Au lancement de l’idée de la création d’une nouvelle force conjointe au Sahel, le G5, réunissant cinq pays de la région, (Tchad, Mauritanie, Mali, Niger et Burkina Faso), plusieurs voix se sont élevées prédisant l’échec de l’initiative française. «A terme, le G5 aussi va échouer.

Au lancement de l’idée de la création d’une nouvelle force conjointe au Sahel, le G5, réunissant cinq pays de la région, (Tchad, Mauritanie, Mali, Niger et Burkina Faso), plusieurs voix se sont élevées prédisant l’échec de l’initiative française. «A terme, le G5 aussi va échouer. Cette organisation a péché de par sa configuration. Elle devrait être créée autour de l’Algérie qui se révèle incontournable dans la lutte antiterroriste», avait ainsi indiqué un politologue.

Ces avis avaient soutenu que la non- participation de l’Algérie allait forcément rendre le G5 inefficace, poussant ainsi ces derniers à s’interroger sur la capacité de cette force à bouter le terrorisme. Et si le temps a fini par leur donner raison, force aussi est de souligner que l’échec annoncé du G5 n’est pas lié uniquement à l’absence de l’Algérie, qui, faut-il le rappeler, sans le crier sur tous les toits, participe à la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. En effet, ces dernières années, le pays a dépensé, indiquera ainsi le Premier ministre Ahmed Ouyahia, au moins cent millions de dollars pour venir en aide à cinq pays de la sous-région du Sahel par la formation d’une dizaine de compagnies de forces spéciales et en leur donnant d’énormes équipements.

En effet, d’autres facteurs, dont l’incapacité du G5 à réunir les fonds nécessaires à son fonctionnement et la crainte de voir cette force servir d’autres objectifs que ceux officiellement assignés par ces initiateurs, ont contribué à cet échec. D’autant que ni la France ni les pays qui la composent n’ont réussi à être dissuasifs quant aux desseins prêtés à cette force conjointe.

Signe de cette crainte que suscite le G5, le récent rapport du Secrétaire général de l’ONU dans lequel il exhorte les membres du Conseil de sécurité «à être ambitieux et à donner à la Force conjointe un mandat fort qui lui confère la légitimité politique qu’elle mérite». Et ce d’autant que Antonio Guterres considère que la montée en puissance de la force conjointe «ne progresse pas à la vitesse requise».

Face à ce constat, il n’aura d’autres choix que d’exhorter «les pays du G5-Sahel à déployer le reste de leurs troupes aussi vite que possible et de résoudre les problèmes de commandement et de contrôle» qui subsistent et à demander à ce que l’aide promise de l’ONU «se matérialise de façon plus concrète et tangible», au moment où la situation sécuritaire dans cette sous- région qu’est le Sahel «continue de se détériorer» et que son représentant spécial pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel annonce qu’il faudra des années pour «éliminer complètement» le groupe Boko Haram.

Nadia K., http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/123421

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par yayoune » 17 mai 2018, 12:26



malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1382
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par malikos » 17 mai 2018, 22:53

Algeria pays tribute to China's Silk Road with large exhibition
2018/05/17
ALGERIA-ALGIERS-CHINA-BELT AND ROAD INITIATIVE-EXHIBITION



Algerian Minister of Culture Azzedine Mihoubi (front) visits a photo exhibition on the Belt and Road (B&R) Initiative in Algiers, Algeria, May 15, 2018. Chinese Embassy in Algeria held here on Tuesday a photo exhibition with the B&R Initiative as its theme. (Xinhua)

ALGIERS, May 15 (Xinhua) -- Chinese Embassy in Algeria held here on Tuesday a photo exhibition with the Belt and Road (B&R) Initiative as its theme, featuring photographs that display various projects under the initiative in countries along the route of the B&R.

The event is part of a larger exhibition held with the theme of the Road of Silk and Knowledge, which was organized by Algeria's Ministry of Culture and dedicated to the oldest trading route in the world.

Azzedine Mihoubi, Algerian Minister of Culture, and staff members of the Chinese Embassy in Algiers attended the large exhibition, which lauds the contribution made by China to both the old Silk Road and the new Silk Road, or the B&R.

Mihoubi told Xinhua that "the relations between Algeria and China were deep in history... the reviving of the Silk Road project is the reviving of a dream that used to connect many peoples together."

He added that the exhibition "displays two pictures about China, an old China and a modern China that embraces the age of modernity with wonderful cultural achievements."

The exhibition will last for a month, as some artists, authors and writers will exhibit their works and monitor conferences that deal with the subject of the Silk Road and its contribution.

Chinese Ambassador to Algeria Yang Guangyu has revealed that Algiers and Beijing would sign a draft partnership agreement to include Algeria in the Belt and Road Initiative, as the two nations celebrate the 60th anniversary of the establishment of their bilateral ties this year.

"The project aims to establish aerial, sea and special connectivity between the two countries, while launching roads, highways, ports, airports and telecommunication networks, as well as oil and gas pipelines," Yang said.

He noted that the weight of a country should be judged by "its ability to create, build and provide development opportunities," adding that the world is "profoundly changing, and China wants to be a builder of peace in the world. http://www.focac.org/eng/zfgx/jmhz/t1560159.htm


malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1382
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par malikos » 20 mai 2018, 16:07

«L’Algérie ne se soumet à aucune partie» : face à l'Union européenne, Alger durcit le ton
20 mai 2018, 11:04
«L’Algérie ne se soumet à aucune partie» : face à l'Union européenne, Alger durcit le ton© Ramzi Boudina Source: AFP
L'Algérie a gelé plusieurs importations en provenance de l'UE
Alors que Bruxelles s'inquiète de la décision prise par le gouvernement algérien de geler l'importation de plusieurs produits, dont un grand nombre en provenance de l'UE, le ministre de l'Economie algérien a tenu à réagir.

Saïd Djellab, ministre de l'Economie algérien, a réagi de manière vive aux pressions que tente d'exercer Bruxelles sur l'Algérie, après que cette dernière a décidé de geler les importations de plusieurs produits, dont un grand nombre en provenance de l'Union européenne (UE), son premier partenaire commercial.

Lire aussi
Des soldats américains lors d'un exercice militaire au sud d'Amman en Jordanie, en mai 2017 (image d'illustration) Des soldats américains déployés en Algérie ? Ce que dit la liste ambigüe du Pentagone
«L’Algérie négocie avec l’Union européenne dans le cadre du partenariat qui unit les deux parties, et ne reçoit pas d’ordres de sa part», a déclaré le ministre, cité par ObservAlgerie, avant d'ajouter : «L’Algérie ne se soumet à aucune partie, et ne consulte personne dans le but d’obéir à ses ordres.»

Expliquant qu'Alger continue d'informer l'UE de ses décisions et de négocier avec elle, Saïd Djellab a toutefois précisé que Bruxelles n'était pas autorisée à donner des «ordres» au gouvernement algérien. Ces propos d'une rare fermeté témoignent de la crispation des relations entre l'Algérie et l'UE.

En effet, il y a plusieurs semaines, la commissaire européenne au Commerce, Cécilia Malmstrom, avait tenu des propos qui avaient suscité une vive controverse en Algérie. «L’Algérie ne respecte pas ses accords commerciaux avec l’Union européenne», avait-elle estimé le 11 avril dernier, alors qu'une délégation européenne devait se rendre à Alger pour trouver une solution de compromis entre les deux parties.

Face à l’érosion de ses réserves de change et à la forte hausse de ses déficits, l'Algérie multiplie les mesures afin de tenter de rééquilibrer sa balance commerciale. La mise en place d'une liste d'environ 1 000 produits dont l'importation doit être gelée fait partie des dispositions prises par le gouvernement pour essayer de remédier à cette situation.

Lire aussi : «Les Français ont massacré cinq
https://francais.rt.com/international/5 ... durcit-ton


malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1382
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par malikos » 26 mai 2018, 14:40

Morocco challenges Algeria’s Gulf neutrality policies
Friday, May 25, 2018

Algeria has aimed to stay neutral in the fight between Qatar and Gulf states, but Morocco can act as a spoiler

https://dailybrief.oxan.com/Analysis/DB ... y-policies


malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1382
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par malikos » 03 juin 2018, 19:21

Messahel mardi à Bamako porteur d'un message du Président Bouteflika
Publié Le : Lundi, 28 Mai 2018 14:15 Lu : 233 fois Imprimer Evoyer Partagez
Messahel mardi à Bamako porteur d'un message du Président Bouteflika
ALGER- Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, effectuera, à partir de mardi, une visite de travail de deux jours à Bamako, porteur d'un message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, indique Lundi un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Au cours de son séjour dans la capitale malienne, le ministre des Affaires étrangères coprésidera avec son homologue malien, Tieman Hubert Coulibaly, la 13ème session du Comité bilatéral stratégique.

Par ailleurs, M. Messahel présidera une réunion ministérielle du Comité de suivi de la mise en oeuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du Processus d'Alger.

Au cours de cette visite, le ministre des Affaires étrangères aura également l'occasion de s'entretenir avec de Hauts responsables maliens sur l'état des relations bilatérales et les perspectives du renforcement de la coopération entre les deux pays.
http://www.aps.dz/algerie/74575-messahe ... gue-malien


malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1382
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par malikos » 05 juin 2018, 19:51

L’ambassadeur de l’Union européenne à Alger convoqué après une vidéo hostile à Bouteflika
4 juin 2018, 17:20
L’ambassadeur de l’Union européenne à Alger convoqué après une vidéo hostile à Bouteflika© FAROUK BATICHE Source: AFP
Siège du ministère algérien des Affaires étrangères (Illustration)
Le ministère algérien des Affaires étrangères a convoqué le 3 juin l’ambassadeur de l’Union européenne à Alger après la diffusion d’une vidéo dans laquelle une journaliste d’origine algérienne avait vertement interpellé Abdelaziz Bouteflika.

«A la suite de la diffusion à Bruxelles d’une vidéo attentatoire aux symboles de l’Etat algérien, l’ambassadeur de l’Union européenne à Alger, monsieur John O’Rourk, a été convoqué au siège du ministère des Affaires étrangères par monsieur Noureddine Ayadi, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères», ont fait savoir les autorités algériennes dans un communiqué en date du 3 juin relayé par plusieurs médias algériens.

Cette convocation fait suite à la diffusion le 1er juin, d’une vidéo dans laquelle la journaliste d'origine algérienne Layla Haddad avait qualifié le président Bouteflika d’«amas de chair, immobile, exposé au monde en dépit du mépris de toute une nation», depuis le Parlement européen dans la capitale belge. Cette sortie avait alors provoqué l'ire de l'ambassade d'Algérie à Bruxelles, qui l'avait accusée «de vomir sa haine de l’Algérie, ses symboles et ses institutions».

Lire aussi
Abdelaziz Bouteflika en novembre 2017 L'Algérie furieuse après qu'une journaliste qualifie Bouteflika d'«amas de chair» depuis Bruxelles
Le responsable algérien a exprimé à l’ambassadeur de l’Union européenne à Alger «l’indignation» et la «réprobation» d’Alger face à la diffusion d’une vidéo réalisée «dans des installations officielles du Parlement européen utilisant ainsi et détournant abusivement des symboles de l’Union européenne pour porter gravement atteinte à l’honneur et à la dignité des institutions de la République algérienne».

Par ailleurs, les autorités algériennes ont appelé l’Union européenne à «se démarquer publiquement de cette manœuvre» et demandé que «des actions concrètes soient prises contre les agissements irresponsables de la contrevenante».

Malgré la colère de l’Algérie, John O’Rourk n’a pas condamné les propos de la journaliste en invoquant le droit de celle-ci à la liberté d’expression : «Nous avons souligné aux autorités algériennes que les journalistes accrédités auprès des institutions européennes ne parlent pas au nom des institutions mais en leur propre nom, en ligne avec les principes de liberté d'expression et [de] liberté des médias.»
https://francais.rt.com/international/5 ... europeenne

Avatar de l’utilisateur

Chifboubara
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1703
Inscription : 17 mars 2016, 23:21

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par Chifboubara » 06 juin 2018, 21:50

Au lieu de broder sur l'endroit où cela a été fait par qui, pourquoi, la main de l'étranger etc.

Celui qui humilie l'Algérie c'est Boutef et son entourage et pas ceux qui dénoncent une réalité.

"Quand le sage montre la lune, l'idiot (utile) voit le doigt."

S'attaquer à cette dame lui donne encore plus de résonance et humilie encore plus les algériens.

Le fait même de réagir est très maladroit.

Agaçante cette manière de tendre le dos et se plaindre après des coups de fouets.

La seule différence avec les voisins marocains, c'est qu'ils ne se plaignent jamais.
«Partout où je vais les gens me tendent la main pour demander quelque chose, sauf en Algérie où les gens m'ont tendu la main pour, au contraire, m'offrir quelque chose» Yann Arthus Bertrand
«Le grand art, c'est de changer pendant la bataille. Malheur au général qui arrive au combat avec un système» Napoléon Bonaparte

Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par tahiadidou » 07 juin 2018, 03:03

Je te rejoins sur ce point la.


malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1382
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par malikos » 07 juin 2018, 23:26

Algerian ex-defence chief can face war crime charges: Swiss court
AFP
[email protected]
@thelocalswitzer
7 June 2018
11:12 CEST+02:00
war crimestrialalgeria
Share this article

Algerian ex-defence chief can face war crime charges: Swiss court
A file image of former Algerian defence minister Khaled Nezzar. Photo: AFP
A Swiss court on Wednesday cleared the way for former Algerian defence minister Khaled Nezzar to face war crimes charges, the latest twist in a winding legal saga.
Nezzar, in office from 1990 to 1994 while Algeria was battling Islamists in a brutal civil war, has been accused of torture and arbitrary arrests by a group of alleged victims.

Last year, the Swiss attorney general's office said it could not move forward with the case as there was no conclusive evidence of a "conflict" in Algeria during the period in question, leaving a key condition for prosecution unfulfilled.

In a May 30th ruling, made public on Wednesday, Switzerland's Federal Tribunal overturned that decision following an appeal by the plaintiffs.

The attorney general now has to re-examine the case, although it is not yet clear if Nezzar will face trial.

He was arrested in Switzerland in October 2011 following a complaint filed by rights groups TRIAL International over his alleged role in violations committed from 1992 to 1994.

TRIAL invoked special Swiss legislation adopted in 2011 that allows the country's justice system to try people suspected of war crimes committed anywhere in the world.

Nezzar was freed shortly after his arrest on condition that he continue to cooperate with Swiss justice and the case has been subject to multiple arguments and appeals since.

The attorney general's office told AFP on Wednesday that it would study the court's ruling before deciding on its next steps.

TRIAL insists there is evidence that Nezzar "authorised and incited the military and public function agents to exercise acts of tortures, to commit murders, extrajudicial killings, enforced disappearances and other acts constituting grave violations of international humanitarian law."https://www.thelocal.ch/20180607/algeri ... wiss-court


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par samir_reghaia » 21 juin 2018, 12:11

Je suis content que l'Algérie ai voté pour le Maroc dans l'organisation de la coupe du monde 2026.

Les grands changements ne viennent que d'en bas.


60b
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 2006
Inscription : 22 mars 2012, 06:48
Localisation : Bruxelles

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par 60b » 21 juin 2018, 12:34

Cela ne les empêchera pas de nous cracher dessus. :none:


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par samir_reghaia » 21 juin 2018, 15:37

60b a écrit :
21 juin 2018, 12:34
Cela ne les empêchera pas de nous cracher dessus. :none:
Non, mais il est important que les peuples commencent à se réunir. Justement, on en a marre de toutes ces politiques de crachage...
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


60b
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 2006
Inscription : 22 mars 2012, 06:48
Localisation : Bruxelles

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par 60b » 21 juin 2018, 16:00

samir_reghaia a écrit :
21 juin 2018, 15:37
60b a écrit :
21 juin 2018, 12:34
Cela ne les empêchera pas de nous cracher dessus. :none:
Non, mais il est important que les peuples commencent à se réunir. Justement, on en a marre de toutes ces politiques de crachage...

Le peuple est le premier à nous cracher dessus. Arrêtons de fantasmer sur une réunion de quoi que ce soit c'est totalement inutile. A mon boulot, ici en Belgique, dans mon équipe ils sont trois. Chaque jour j'ai droit à une allusion perfide, une remarque désobligeante. Lors des accidents de l'Il 76 et du C 130 c'était fête au village. Et là, je ne parle que du crétin de base. Ils sont et resteront ce qu'ils sont. :none:


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Les relations internationales de l’Algérie

Message par samir_reghaia » 21 juin 2018, 16:23

60b a écrit :
21 juin 2018, 16:00
samir_reghaia a écrit :
21 juin 2018, 15:37
60b a écrit :
21 juin 2018, 12:34
Cela ne les empêchera pas de nous cracher dessus. :none:
Non, mais il est important que les peuples commencent à se réunir. Justement, on en a marre de toutes ces politiques de crachage...

Le peuple est le premier à nous cracher dessus. Arrêtons de fantasmer sur une réunion de quoi que ce soit c'est totalement inutile. A mon boulot, ici en Belgique, dans mon équipe ils sont trois. Chaque jour j'ai droit à une allusion perfide, une remarque désobligeante. Lors des accidents de l'Il 76 et du C 130 c'était fête au village. Et là, je ne parle que du crétin de base. Ils sont et resteront ce qu'ils sont. :none:
Perso, j'ai de très bons rapports avec les marocains.
Les relations entre les gens peuvent êtres tendues à l'étranger, surtout lorsqu'il s'agit de personnes nées à l'étranger, car le besoin d'affirmation identitaire se ressent plus. Il n'y a rien de péjoratif dans ce que je dis, simplement une observation objective.
En Algérie (et je suppose au Maroc), les choses sont plus détendues. Je ne pense pas que la majorité des gens soient animés de haine. Ils sont plus préoccupés par la résolution de leurs problèmes quotidiens.
Les grands changements ne viennent que d'en bas.

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »