L'agriculture en Algérie [planification et développement]

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)
Répondre
Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement

Message par yayoune » 29 janvier 2017, 12:28

Image


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement

Message par guidher » 09 février 2017, 13:17

Algérie:Extension des superficies dédiées à la culture de la pomme de terre dans la wilaya d’El-Bayadh
La culture de la pomme de terre, dans la wilaya d’El-Bayadh, qui suscite de plus en plus l’intérêt des agriculteurs, enregistre actuellement une extension des superficies qui lui sont dédiées et une hausse des niveaux de production, a-t-on appris auprès de la direction locale des services agricoles (DSA).
Les superficies réservées à ce genre cultural sont passées l’an dernier à 945 hectares, plus du double des 455 ha exploités en 2015, une tendance haussière favorisée par les résultat "probants" obtenus dans cette wilaya, a-t-on précisé.
La production a atteint plus de 423.000 quintaux en 2016, dont 289.100 QX de pomme de terre d’arrières saison, bien plus que les 241.900 QX récoltés en 2015, a fait savoir le directeur du secteur, Himoudi Benramdane.
Cette filière de la pomme de terre a le vent en poupe, conforté par un rendement à l’hectare oscillant entre 270 et 320 QX, un indicateur lui augurant un avenir "prometteur", ainsi que par une extension des superficies qui lui sont réservées, notamment dans le cadre de la concession agricole, a-t-il expliqué.
Les zones d’Oum-Djerabie et Sidi Ahmed Belabbès dans la commune de Boualem, ainsi que les communes de Tismouline, El-Meharra et Brezina, sont les principales régions productrices de pomme de terre dans la wilaya d’El-Bayadh, a ajouté le DSA en annonçant des extensions futures de superficies consacrées à cette culture dans d’autres communes.
http://www.maghrebemergent.info/actuali ... ayadh.html

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement

Message par yayoune » 09 février 2017, 22:45

a ne rien comprendre dans certain endroits beaucoup de pluis et d'autre c'est la sécheresse :!:

https://youtu.be/LGIftSGpyEw

https://youtu.be/LI1kraASug8


koko150
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 658
Inscription : 31 mars 2012, 16:49

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement

Message par koko150 » 10 février 2017, 21:02

l'autre jour en faisant des recherches, j'ai decouvert que le maroc produisait environ 300000 tonnes de bananes par an, contre 300 tonnes pour l'algerie, pourquoi nous sommes toujours en retard de tout


zeitrecht
Musaïd Awal (مساعد أول)
Musaïd Awal (مساعد أول)
Algeria
Messages : 975
Inscription : 27 octobre 2012, 23:59

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement

Message par zeitrecht » 10 février 2017, 22:01

koko150 a écrit :l'autre jour en faisant des recherches, j'ai decouvert que le maroc produisait environ 300000 tonnes de bananes par an, contre 300 tonnes pour l'algerie, pourquoi nous sommes toujours en retard de tout
L'Algerie n'a commencé a s'interesser a l'agriculture que ces 10 dernièrs années,alors que le Maroc son economie repose sur l'agriculture.La tendance commence a s'infléchir puisque l'Algerie commence a exporter des produits agricoles notamment la pomme de terre d'El Oued vers l'Espagne,l'Italie et le Golfe.La fraise de Jijel vers la France et le Golfe ansi que d'autres produits.Il existe un champinion que apparemment ne pousse que dans le desert Algerien et les pays du golfe importent toute la production

Il est vrai que l'Etat ne métrise pas encore comme il le faut les mecanismes d'exportations des produits agricoles,notamment vers l'UE qui exige beaucoups de certifications

Actuellement,les producteurs jettent leur production faute d'acheteurs et aussi a cause de la mafia de l'import.Mais quand ils verront que leurs produit peuvent s'exporte facillement,là ils augmenteront leur production

Un exemple frapant:
Les communes de Zighoud Youssef et El-Harouch au nord de Constantine sont réputés pour leur production d'Ail qui suffirait le marché national et l'export aussi,mais certains préfèrent importer l'ail de chine.C'est tout simplement scandaleux :affraid: :affraid: :affraid:


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement

Message par guidher » 03 mars 2017, 19:09

Algérie – Appel à manifestation d’intérêt aux entreprises étrangères pour investir dans 28 fermes pilotes
Image
Un nouvel appel à manifestation d’intérêt en direction des entreprises étrangères et nationales pour l’investissement dans un total 28 fermes (légumes, arbres fruitiers, élevage bovin et alimentation animale) va être lancé par l'Algérie dans la semaine, a indiqué à l'agence Reuters une source responsable au ministère de l’agriculture.
« L’objectif est de mettre en place des co-entreprises pour gérer et exploiter les fermes, mais la terre restera propriété de l’Etat » a indiqué la source. Les investissements étrangers dans le domaine se feront selon la règle de 51/49%

Soumissionnaires tiendra une participation minoritaire dans les exploitations agricoles, conformément à la loi algérienne qui limite la participation étrangère de 49 % dans tout projet d’investissement.

Ces fermes pilote seront localisés aussi bien au centre, à l’est, à l’ouest qu’au sud du pays, a précisé la source du ministère de l’agriculture. L’agence rappelle que malgré les restrictions, les produits alimentaires ont représenté en 2016 plus de 20% de la facture des importations qui a atteint 46,72 milliards de dollars.
Une dépendance rendue encore plus délicate avec la chute des revenus hydrocarbures qui ont été de 27,5 milliards de dollars en 2016 contre 35,7 milliards en 2015 et 60 milliards en 2014.
Une option controversée
Pour rappel, le groupe laitier TifraLait a signé le 23 janvier dernier un accord d’investissement avec le groupe américain American international agriculture Group, AIAG pour la création d’une joint-venture pour la réalisation à Adrar, sur 25.000 hectares, de plusieurs projets dans les filières pomme de terre, engrais, céréales, élevage laitier et aliments de bétails. Un investissement qui se situerait entre 250 et 300 millions de dollars.

AIAG a également signé en novembre 2015, un accord pour un investissement avec le groupe Lacheb pour un projet similaire dans la wilaya d’El Bayadh sur un investissement d’un montant de 500 millions de dollars.

La viabilité de cet investissement et la capacité de l’opérateur américain à le mener ont fait l’objet d’une enquête réalisée par l’expert financier, Ferhat Aït Ali, publié par Maghreb Emergent. La publication de l’enquête a suscité des réactions de l’américain AIAG et de Smaïl Chikhoune, président du Conseil d'affaires algéro-américain qui ont été publiées également par Maghreb Emergent.

Enfin sur ce dossier des grandes exploitations dans le sud qui semble être l’option des responsables du secteur agricole, l’expert agricole, Aissa Manseur, a estimé qu’il s’agit d’une bien mauvaise idée en citant le renoncement de l’Arabie saoudite qui a renoncé à aller dans cette voie ruineuse en ressources en eau. Il a cité également l’exemple de l’échec du du Complexe agroalimentaire du Sud (CAAS) d'Adrar, l'explique dans cette contribution.
http://www.maghrebemergent.info/economi ... lotes.html


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement

Message par samir_reghaia » 13 mars 2017, 15:35

Algérie - Les surfaces agricoles irriguées peuvent être portées à 2 millions ha en 2019 (responsable)
Selon Omar Bougueroua, le Directeur de l'hydraulique agricole au ministère des Ressources en eau, ces surfaces représentent 15 % de la surface agricole utile (SAU), alors qu’en 1999 elles n’en représentaient que 4% (350.000 hectares).


Selon Omar Bougueroua, le Directeur de l'hydraulique agricole au ministère des Ressources en eau et de l'Environnement, cité par Algérie Presse Service, les autorités ambitionnent de doubler d’ici 2019 les surfaces agricoles irriguées en les portant à 2 millions d’hectares, contre 1.260.000 hectares actuellement.

Pour rappel, les surfaces irriguées représentent 15 % de la surface agricole utile (SAU). En 1999, elles n’en représentaient que 4% (350.000 hectares).

Les surfaces agricoles irriguées par des systèmes économes en eau, a ajouté Omar Bougueroua, sont passées de seulement 90.000 hectares en 1999 à 600.000 hectares en 2016, soit, a-t-il précisé, la moitié de la surface globale irriguée (1.260.000 hectares). La direction de l’Hydraulique au ministère des Ressources en eau, a-t-il annoncé, étudie la possibilité de doter 192.000 ha de surfaces agricoles en systèmes économes en eau.

La consommation d’eau pour l'irrigation agricole, selon Omar Bougueroua, a été estimée fin janvier à 6,5 milliards m3 sur un volume mobilisé estimé à 7 milliards m3. L’utilisation de techniques d'irrigation économe permettra, a-t-il expliqué, d'épargner quelque 2 milliards de m3, de quoi irriguer 200.000 à 300.000 hectares jusqu'en 2020.
http://www.maghrebemergent.info/economi ... sable.html
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement

Message par guidher » 03 avril 2017, 20:08

Investissements américains agricoles en Algérie
Entrée en production de la ferme d’El Bayadh dès mai prochain
http://www.elwatan.com/economie/entree- ... 93_111.php


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement

Message par guidher » 05 avril 2017, 23:17

Algérie- L’AAAID compte investir un milliard de dollars à Ghardaïa et Tiaret

Une délégation de l’AAAID, un organisme de financement de projets agricoles dans le monde arabe, se rendra du 24 et 29 avril en Algérie pour finaliser un accord en partenariat avec un opérateur local pour lancer de grands projets agricoles à Ghardaïa et Tiaret.

L’Autorité arabe pour l'investissement et le développement agricoles (AAAID, acronyme en Anglais) compte investir un milliard de dollars dans des projets agricoles en Algérie. L’information a été révélée par le directeur du Centre arabe africain d'investissement et de développement (CAAID) dans un entretien à la radio nationale, Amine Boutalbi.

Selon lui, 10 000 hectares de terres agricoles à Tiaret et 10 000 autres à El Menea (Ghardaia) ont été attribués à l’AAID qui " a officiellement mis un pied en Algérie en engageant un investissement de un milliard de dollars".

M. Boutalbi affirme que cet investissement a été conclu suite à une rencontre entre le directeur de l’AAAID, Mohamed Al Mazrouei et le premier ministre Abdelmalek Sellal. Al Mazrouei a également expliqué son projet au ministre des Finances, Hadji Baba Ammi et à celui de l’Agriculture Abdesselam Chelghoum.

Selon le directeur de CAAID, une délégation l’AAAID se rendra en Algérie du 24 et 29 avril courant pour finaliser l’accord en partenariat avec un opérateur local en présence du ministre de l’Agriculture et du directeur de la BADR.

Il a ajouté que cette délégation aura l’occasion de visiter le projet agricole algéro-américain implanté à El Bayadh qui les intéresse en tant qu’investisseurs. M. Boutalbi a précisé cet organisme d’investissement est intéressé par les projets agricoles notamment à El Oued et Ghardaïa.

Par ailleurs, il a regretté que l’Algérie n’ait pas pu jusque-là tirer profit de ce genre d’organisme de financement des investissements auxquels elle contribue financièrement. AAAID a été créé en 1976 pour assurer la sécurité alimentaire dans les pays arabes. Implanté au Soudan, cet organisme qui dispose d’un capital social de 1,1 milliards de dollars finance des projets agricoles à travers les pays arabes.
http://www.maghrebemergent.info/entrepr ... iaret.html

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement]

Message par yayoune » 06 juin 2017, 00:30

Mégaprojet agricole intégré algéro-américain El-Bayadh :super:

https://youtu.be/b_mBZpf39f0


koko150
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 658
Inscription : 31 mars 2012, 16:49

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement]

Message par koko150 » 18 juin 2017, 09:37

une bonne emission sur l'agriculture, il y a eu une vrai petite revolution ces dernieère années dans l'agriculture
https://youtu.be/HctestyYFZs


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement]

Message par AAF 2020 » 21 novembre 2017, 18:52

L'ALGÉRIE DANS LE TOP «10» MONDIAL DE LA PRODUCTION DE PLUSIEURS PRODUITS AGRICOLES : Des chiffres qui tordent le coup aux idées reçues
Image
L'Algérie est dans le top 10 mondial dans la production de la figue (3ème), abricot (4ème), dattes (5ème), melon (7ème) artichaut (8ème) et des amandes (9ème)...
L'agriculture algérienne se porte bien! C'est du moins ce qui ressort de la lecture des données fournies par le site MapsofWorld.com, référence mondiale de contenus, statistiques et de cartes bien recherchées. Ainsi, selon les statistiques fournies par ce site, on apprend que l'Algérie est dans le Top 10 mondial dans la production de la figue (3ème), abricot (4ème), dattes (5ème), melon (7ème), artichaut (8ème) et des amendes (9ème).
Elle est également 14ème producteur mondial de pomme de terre, 15ème producteur mondial d'orange, 19ème de tomate, 23ème en ce qui concerne la production de raisin, 30ème pour le vin et 36ème pour l'avoine.
Faut-il s'étonner de tels performances quand on sait que ce secteur, depuis 2015, connaît une croissance dépassant les 7.5% (contre seulement 1% en 2014)? D'ailleurs, cette année on a même renoué avec l'exportation de produits agricoles, hors dattes, à savoir la pomme de terre et la tomate. L'Algérie a même approvisionné l'Emirat du Qatar, sous embargo en denrées alimentaires, en pomme de terre, tomates, oignons et melons. En fait, bien avant que la crise financière ne frappe le pays, les autorités ont lancé un riche programme de modernisation et de valorisation d'un secteur en jachère, malgré les fortes potentialités dont dispose le pays.
L'introduction des techniques modernes, le rendement algérien pour certains produits est comparable même avec les pays développés. L'apparition des grandes firmes agricoles, qui seront financièrement indépendantes, devrait encore plus améliorer ce rendement et surtout permettre une meilleure maîtrise de la logistique de la conservation et bien évidemment la réduction des prix de production.
Des tonnes de fruits et légumes sont jetées quotidiennement à la décharge faute de preneurs et surtout de moyens de conservation. Le mégaprojet algéro-américain d'élevage de vaches laitières et de production céréalière et fourragère en est le parfait exemple de ces grands complexe privés qui aspirent à changer cette réalité.
Inspiré du modèle californien, Il doit permettre de réduire la facture d'importation laitière et céréalière qui sont le maillon faible de l'agriculture algérienne. Surtout que l'Algérie a importé un cheptel laitier performant, mais les techniques de production sont encore à la traîne.
D'autres projets sont aussi en cours! Tous ont le même objectif: permettre de conquérir les marchés étrangers tout en assurant l'autosuffisance nationale que visent les autorités à l'horizon de 2020. Ces jolies performances enregistrées par ce secteur agricole qui promet ont été ressenties par les citoyens durant l'été dernier, avec une offre des plus abondantes et des prix des plus cléments. Chose que l'on n'a pas vu depuis des décennies, mais le rêve n'a pas trop duré!
Les spéculateurs qui tiennent d'une main de fer le marché agricole ont vite réagi pour refaire flamber les prix des fruits et légumes. Usant de méthodes mafieuses, comme ce propriétaire de chambres froides de la wilaya de Aïn Defla, qui avait été arrêté au mois de mars dernier après avoir stocké une quantité phénoménale de pommes de terre, estimée à 21 000 tonnes, dans le but de déstabiliser le marché. Une situation qui montre l'échec cuisant des dispositifs de régulation et de contrôle mis en place par les ministères de l'Agriculture et du Commerce. Sans ces mécanismes, la situation restera à l'identique même si on est premier partout...
http://www.lexpressiondz.com/actualite/ ... ecues.html

Avatar de l’utilisateur

algeriano93
Arif (عريف)
Arif (عريف)
Algeria
Messages : 104
Inscription : 31 mars 2012, 12:50
Localisation : france

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement]

Message par algeriano93 » 21 novembre 2017, 19:06

"comme ce propriétaire de chambres froides de la wilaya de Aïn Defla, qui avait été arrêté au mois de mars dernier après avoir stocké une quantité phénoménale de pommes de terre, estimée à 21 000 tonnes, dans le but de déstabiliser le marché"
Franchement des traîtres mafieux comme ce chien,mérite d'être pendu en place publique!


Meko2000
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1357
Inscription : 10 décembre 2012, 12:05

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement]

Message par Meko2000 » 21 novembre 2017, 20:50

Salam

Veuillez m'excuse si je suis Hs Qui Control les Prix des Légumes et des Fruits entre l'achats en gros et la vente en Détail ?? Il aurai pas une Marge à respecte ou sont les contrôleur pour contrôle les Prix ?? :Algeria: :algerie01:


koko150
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 658
Inscription : 31 mars 2012, 16:49

Re: L'agriculture en Algérie [planification et développement]

Message par koko150 » 06 avril 2018, 10:27

trouver sur le net FARMBOT, un robot agricole disponible en open source, la version actuelle permet de cultiver de petit potager, neanmoins ont peut developper une version plus grande adaptable pour des serre de type canarienne ou multitubulaire, esperons qu'un jour nos responsables voient cela

https://farm.bot/

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »