L'Université Algérienne

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)
Répondre
Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: L'Université Algérienne

Message par yayoune » 29 novembre 2016, 15:43

Signature d'une convention de formation entre l’université de Mostaganem et le groupe Samsung

http://www.maghrebemergent.com/actualit ... msung.html

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: L'Université Algérienne

Message par yayoune » 03 décembre 2016, 19:50



samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: L'Université Algérienne

Message par samir_reghaia » 20 juin 2017, 13:24

:none: :none: :none:
Dans les Universités, l'Etat est prêt à tout pour garder la paix sociale. Il est même fréquent dans certaines universités que les étudiants refusent de passer un examen (car le sujet est trop difficile!), et que l'administration cède, en organisant un autre examen plus facile. C'est très courant.
Les examens se passent parfois limite "au corps à corps"... les étudians trichent et refusent d'obéir aux surveillants... et rien ne se passe. C'est désolant. :none:
L'université algérienne dans l'abîme : un enseignant assassiné par deux étudiants


Karoui Serhan, enseignant de droit à l'université de Khemis Miliana dans la wilaya de Ain Defla a été tué dimanche à la suite de coups portés par des instruments contondants (un marteau et un couteau) par deux étudiants.



Karoui Serhan, avait 44 ans, a été tué près de la cité 122 logements dans la wilaya de Tipaza, il laisse une épouse enceinte, également enseignante universitaire. Selon le journal Al-Hiwar, les auteurs du crime seraient deux étudiants tricheurs que l’enseignant avait décidé de traduire en conseil de discipline. Selon El Khabar, deux frères dans la "force de l'âge", suspectés du meurtre ont été arrêtés.

L’enseignant qui habite à Gué de Constantine avait reçu un appel téléphonique qui l’a amené à se rendre à Tipaza, où vivent les parents de son épouse, elle aussi enseignante dans la même université. C'est là où toutes les possibilités d'avenir que portait en lui cet universitaire qui n'a pas "laissé faire" ont été brutalement stoppées.

La nouvelle a un effet dévastateur dans l'université algérienne dont la déchéance, décrite récemment par le sociologue Nacer Djabi dans une lettre d'adieu, a atteint les abysses.



Le Syndicat des enseignants du supérieur solidaires (SESS) a souligné que cet acte grave traduit une "détérioration continuelle du climat au sein de l'université algérienne", où "la violence devient le principal moyen de régulation" des problèmes.

Il relève que les responsables du secteur ont tendance à banaliser ces violences et cite le cas d'une agression récente contre un professeur à l'université de M'sila, Mohamed Boudiaf. Deux inspecteurs ont envoyés par le ministère au chevet de l'enseignant "pour défendre une sorte d'amnistie et de pardon envers les étudiants coupables" de l'agression.



Fodil Boumala: "Qu'est ce que cette université où l'ignorance tue la raison?"


Dans un post sur sa page Facebook, l’universitaire Fodil Boumala s’indigne d’une situation où «l’université n’échappe à la poigne de la police que pour devenir la proie du marteau des étudiants baltaguis (nervis). Quelle est cette université qui ne produit plus de la connaissance et ne la transmet et qui est devenue l’antre où se déversent tous les maux du régime et de la société ?

De quelle université parle-t-on alors qu’elle est devenue un territoire de l’absurde, du business, de l’allégeance et de perversion des capacités et des ressources ? Quelle est cette université dont les doyens et les présidents, à quelques exceptions près, des gestionnaires de la corruption, de la triche, du détournement des deniers publics, de la vente des notes, des moyennes et des diplômes ?

Quelle est cette université qui s’est transformée au su et au vu de tous en bordel, sauf votre respect ? (..) Quelle est cette université qui produit l’ignorance, la violence, la corruption et où l’ignorance assassine la raison… ».
http://maghrebemergent.com/actualite/ma ... iants.html
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: L'Université Algérienne

Message par AAF 2020 » 29 septembre 2017, 16:46

Blida - Aéronautique «Rocketry» : 8 universités en compétition

Pas moins de huit universités, Saad Dahleb de Blida, USTOran Mohamed Boudiaf, Djillali Liabès de Sidi Belabbès, ENPolytechnique d'El Harrach, UST Houari Boumediene, ENPolytechnique Constantine, Mohamed Khider de Biskra et Hamma Lakhdar d'El Oued ont participé à la 1ère Compétition Inter-universitaire en Aéronautique Algérienne ‘Rocketry' organisée par l'université Saad Dahleb de Blida. Selon le recteur de l'université de Blida, Pr Mohamed-Tahar Abdlia, l'organisation de pareille compétition, qui est une première en Algérie, répond à des impératifs scientifiques afin de permettre «à nos étudiants de démontrer leur génie créatif et de libérer les initiatives», a-t-il affirmé.

Cette première phase concerne les calculs, les dimensionnements, la conception des fusées, en attendant la deuxième phase qui se déroulera à l'avenir et qui concernera les éléments de propulsion. «Nous allons équiper donc ces fusées de moteurs afin qu'elles puissent voler», a précisé Pr Abadlia. Il continua en rappelant que tous les pays développés organisent ce genre de compétitions afin de découvrir le génie de leurs étudiants et de les aider à se développer. C'est aussi une occasion de rencontre entre les étudiants des différentes écoles et universités algériennes pour comparer les travaux de chacun avec les autres et de rattraper les lacunes et corriger les erreurs s'il y en a.

Il y a aussi une compétition mondiale qui rassemble les meilleurs étudiants et les plus géniaux, «alors, pourquoi nos étudiants n'y assisteraient-ils pas ?», a confié le recteur. La compétition a aussi enregistré la présence du professeur Abdelkader Feffardj, un diplômé de l'Ecole polytechnique d'El Harrach, établi actuellement au Canada où il a obtenu une maitrise en Master Mécanique et un autre en Aéronautique, et qui travaille maintenant chez le constructeur aéronautique Bombardier et enseigne à l'école polytechnique de Montréal, qui déclare que : «cela fait une année que nous avons commencé la tenue de pareilles compétitions au Canada, aux USA, et il y avait la présence de groupes d'étudiants arabes qui ont présenté leurs réalisations en aéronautique, je me suis dit qu'il fallait que les étudiants y participent et nous avons alors décidé d'organiser une compétition locale pour choisir les meilleurs et les aider à se perfectionner».

Ayant à l'esprit de lancer cet évènement dans deux ou trois années, notre orateur se dit surpris de voir le degré d'ingéniosité et de recherche dont ont fait preuve les étudiants : «vous savez, il y a deux fusées réalisées par des étudiants algériens qui sont capables d'aller aux USA et de se retrouver en très bonne place», a-t-il confié. Pr Ferradj s'est dit très attiré par les compétences avérées de nos étudiants et a promis de les aider de toutes ses forces : «c'est avec grand plaisir que j'ai rencontré ces étudiants qui n'ont rien à envier à ceux des autres pays, même les plus grands, et je suis sûr qu'ils iront loin, pourvu qu'ils trouvent l'aide dont ils ont besoin».
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5250346


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: L'Université Algérienne

Message par AAF 2020 » 09 février 2018, 15:34

Vidéo. Fouzia Adjaïlia / La première Algérienne à avoir conçu un robot doté d’une intelligence artificielle

Image
Fouzia Adjaïlia, est une étudiante à l’université de Tebessa. Son domaine de prédilection: le web et l’intelligence artificielle. La jeune femme se spécialise dans un cursus d’études de post graduation. Alors qu’elle est toujours étudiante, elle a pu créer un androïde doté d’une intelligence artificielle.

On est encore loin d’Erica, le robot japonais conçu par Hiroshi Ishiguro et qui va devenir le premier androïde à présenter le journal télévisé au Japon, mais il faut dire que c’est un coup de génie que Fouzia Adjaïlia vient de réaliser. L’étudiante n’a pas de moyens, c’est elle-même qui a financé les composants avec lesquels elle a conçu son robot.

Baptisé Gardenia, l’androïde de Fouzia est capable de bouger. Il est même capable de danser. Le plus surprenant, c’est que le robot peut entretenir une conversation sophistiquée avec un être humain. L’étudiante a veillé à ce que sa machine ait le plus d’autonomie possible non en terme d’énergie, mais en capacité de déplacement. Doté d’une fonctionnalité de détection de mouvements, le robot de déplace tout en contournant les obstacles.
http://www.algerie-focus.com/2018/02/vi ... ificielle/


AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: L'Université Algérienne

Message par AAF 2020 » 28 novembre 2018, 17:15


Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5744
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: L'Université Algérienne

Message par sadral » 08 janvier 2019, 20:45

Université de Constantine : Introduction d’un master en cybersécurité

Un master en cyber sécurité de haut niveau sera «prochainement» introduit dans le cursus d’études de l’université Abdelhamid Mehri (Constantine 2), a annoncé, hier, le recteur de cet établissement de l’enseignement supérieur, Mohamed- El Hadi Latreche.


Un master de formation en cyber sécurité sera proposé «prochainement» aux étudiants de la faculté des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) de l’université Constantine 2, a précisé M. Latrèche à l’APS, à l’issue d’une journée de sensibilisation sur la cyber sécurité. Il a ajouté que les efforts sont concentrés sur les modalités de montage de programme de formation à prévoir dans le cadre de ce master, soulignant que les procédures d’habilitation de ce master ont été déjà lancées auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
«L’introduction de ce master dans le cursus d’études de l’université Constantine2 a pour but de former des experts dans le domaine de la conception des systèmes électroniques sécurisés, matériel et logiciel pour lutter contre les cyber attaques de plus en plus nombreuses et dangereuses menaçant les personnes mais également le cycle économique national», ont souligné par ailleurs, des experts présents à cette journée de sensibilisation.

Mettant l’accent sur l’importance de cette formation, le doyen de la faculté des NTIC, Zaidi Sahnoune, a indiqué que la cybercriminalité, comme les cyber attaques et les cyber menaces n’ont pas de frontières d’où l’importance, a-t-il appuyé, de «s’armer d’outils nécessaires de détection, de remédiation, et d’analyse pour contrecarrer ces dangers». Pour faire, a ajouté le même responsable, il faut former des cadres supérieurs en mesure «d’appréhender, de concevoir, de gérer, de maintenir et de développer des systèmes intégrés sécurisés et autres réseaux intelligents sécurisés permettant de lutter contre les attaques informatiques et réduire le éventuels risques et menaces».

Faisant état d’une «prise de conscience sociale» sur l’importance de la sécurité des systèmes informatiques et technologiques, M. Sahnoune a évoqué également l’utilité de cette formation en matière de perspectives de carrières pour les étudiants, car, a-t-il indiqué, «ce créneau n’est toujours pas investi en Algérie». Cette journée de sensibilisation qui se veut une occasion pour débattre les moyens à mettre en oeuvre pour accélérer le processus d’introduction de ce master de formation, a été mise à profit pour débattre des expériences de la formation en cyber sécurité dans certains pays. A ce titre, le recteur de l’université Constantine 2 a tenu à assurer l’existence du potentiel humain capable de mener cette expérience et des moyens logistiques nécessaires pour la concrétisation de ce projet de formation, dont les laboratoires et les équipements de formation.
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualite ... tes/132238[/url]
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »