SONATRACH

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)
Répondre
Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5744
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: SONATRACH

Message par sadral » 07 octobre 2018, 20:25

Sonatrach : Signature du contrat de réalisation d'une unité de propylène en Turquie à fin 2018

Le contrat relatif à la réalisation d'une unité de propylène en Turquie sera signé en fin de l'année 2018 entre Sonatrach et le partenaire turc, a indiqué dimanche à Alger le P-dg du groupe, Abdelmoumene Ould Kaddour.

"Nous sommes bien avancés dans nos discussions avec le partenaire turc et je crois que vers la fin de l'année en cours, nous allons signer avec eux pour la réalisation d'une unité de propylène en Turquie", a précisé M. Ould Kaddour dans un point de presse tenu à l’issue de la cérémonie de signature de deux accords avec le groupe français Total.

Ce projet algéro-turc permettra de développer les activités de Sonatrach à l’international, alors que pour la Turquie, il permettra de réduire ses importations des produits propylènes en provenance notamment de la Chine.

"Il s'agit du second projet que réalisera Sonatrach à l'étranger en plus de l'achat de la raffinerie d'Augusta en Italie. Il faut ouvrir de nouveaux horizons à international", selon lui.

Sonatrach sera actionnaire dans ce projet avec 30% et fournira la charge qui est de 450.000 tonnes de propane pour l'unité, a détaillé le même responsable.

Pour rappel, la compagnie nationale des hydrocarbures avait signé en août 2017 un mémorandum d’entente avec deux sociétés turques: Ronesans Endustri Tesisleri lnoaat Sanayi ve Ticaret et Bayegan pour la réalisation d’une étude de faisabilité sur un projet d'installation de déshydrogénation du propane en Turquie.

Par ailleurs, M. Ould Kaddour a réaffirmé que Sonatrach était en discussion avec le groupe italien Eni pour le offshore.

Le groupe Sonatrach avait conclu en janvier 2017 un protocole d`entente avec la société italienne Versalis (filiale du groupe italien ENI) pour la réalisation d`études relatives à des projets pétrochimiques.

Le protocole d’entente avec Versalis (filiale à 100% d`ENI) porte sur les études de faisabilité de réalisation de complexes pétrochimiques en Algérie, et le renforcement de la coopération entre les deux sociétés dans le domaine de la pétrochimie.

Par ailleurs, M. Ould Kaddour a souligné que plus de 14 entreprises étrangères veulent s'associer avec Sonatrach dans la commercialisation des produits, dont le groupe français Total.

"Lors de nos discussions aujourd'hui (dimanche), nous leur (Total) avons dit que la concurrence est féroce et qu'ils sont tenus de faire une bonne proposition pour qu'ils puissent être retenus", a-t-il déclaré.

En réponse à une question sur le renouvellement des contrats gaziers, il a déclaré: "Nous avons eu beaucoup des discussions avec Total dont les contrats d'achat et de vente du GNL. Logiquement, nous renouvelons les contrats avant la fin de chaque année. Ils sont très intéressés par le renouvellement des contrats".

Par ailleurs, il a affirmé que les premiers forages en offshore seront lancés au premier semestre 2019.

Concernant la raffinerie de Hassi Messaoud, il a indiqué que l'entreprise réalisatrice sera connue avant la fin de l'année en cours , tandis que la raffinerie d'Alger sera opérationnelle en début 2019. ..........
http://www.aps.dz/economie/79344-sonatr ... a-fin-2018
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: SONATRACH

Message par samir_reghaia » 09 octobre 2018, 09:25

Je ne vois pas pourquoi on accorde autant de contrats aux français. Il y a eu tellement de problèmes avec la raffinerie d'Alger (Technip, certes) et là on leur donne encore des contrats... Sans parler de tous les problèmes qu'ils nous font au Mali et avec leurs histoires de camps de réfugiés migrants...
Algérie: Sonatrach et Total signent deux contrats de 406 millions de dollars

Les deux partenaires (Sonatrach 51% et Total 49%) ont prévu de lancer les études d’ingénierie dès novembre 2018.

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a signé ce dimanche 7 octobre deux nouveaux accords dans l’amont pétrolier et la pétrochimie avec le groupe énergétique français Total.

Le premier contrat signé par Sonatrach, l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) et Total, porte sur l’exploitation et le développement conjoint du périmètre Tin Foyé Tabankort Sud (TFT Sud).

Ce contrat d’une durée de 25 années, consentira à la réalisation des investissements nécessaires à la valorisation de réserves en hydrocarbures situées sur le périmètre de TFT Sud, estimées à plus de 100 millions de barils équivalent pétrole (bep).

Ce programme de développement qui comprend notamment le forage de 24 puits dans les niveaux du système géologique Ordovicien, la réalisation d’un réseau de collecte des puits producteurs et le raccordement aux installations TFT, devrait permettre d’atteindre une production cumulée de 12 GSm3 (milliards standards m3) de gaz sec, de 1,6 million de tonnes de GPL et de 1,3 million de tonnes de condensat, soit 108 Mbep au total jusqu’à 2042.

Pour le second contrat, il s’agit d’un pacte d’actionnaires permettant de créer la joint-venture STEP (Sonatrach Total Entreprise Polymères).

Cette société mixte sera chargée de mener à bien le projet pétrochimique commun à Arzew, qui comprend la construction d’une usine de déshydrogénation de propane (PDH) et d’une unité de production de polypropylène (PP) d’une capacité de 550.000 tonnes/an.

Les deux partenaires (Sonatrach 51% et Total 49%) ont prévu de lancer les études d’ingénierie dès novembre 2018.

Ce projet permettra de valoriser le propane disponible localement en grande quantité en le transformant en polypropylène, un plastique dont la demande est en très forte croissance.
https://www.maghrebemergent.info/algeri ... e-dollars/
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: SONATRACH

Message par samir_reghaia » 09 octobre 2018, 13:41

Ca, ca me parrait bien. Peut-être que les deux contrats sont liés...
Sonatrach et Total s’unissent pour créér le 1er complexe pétrochimique d’Algérie


Une entreprise conjointe alliant Sonatrach et le groupe français pétrolier Total va construire le premier complexe pétrochimique d’Algérie pour y produire du polypropylène. L’investissement sera de l’ordre de 1,4 milliard de dollars (1,2 milliards d’euros), selon Sonatrach.

Les PDG des deux entreprises, Abdelmoumen Ould Kaddour et Patrick Pouyanné, ont signé dimanche à Alger le pacte d’actionnaires de la société commune, Sonatrach Total Entreprise Polymère (Step), détenue à 51% par Sonatrach et à 49% par Total, a constaté un journaliste de l’AFP.

La Step va construire et gérer un “complexe de déshydrogénation du propane et de production du polypropylène” à Arzew, près d’Oran, dans le nord-ouest de l’Algérie, où se trouve déjà une raffinerie et un complexe de liquéfaction de gaz.

La capacité de production sera de 550.000 tonnes de polypropylène par an, que Step se chargera également de commercialiser. Sonatrach fournira annuellement, à partir des installations de GPL à Arzew les 640.000 tonnes de propane nécessaires au projet.

La déshydrogénation du propane permet de produire du propylène, matière première du polypropylène, plastique utilisé par de nombreuses industries (textile, pharmacie, automobile, films plastiques et emballage…).

Actuellement, l’Algérie “importe 100% de (ses) besoins” en polypropylène, a souligné M. Ould Kaddour, “ce sont des factures assez lourdes, de centaines de millions de dollars chaque année”, alors que le pays cherche à préserver ses réserves en devises, sérieusement entamées ces dernières années par la baisse des prix du pétrole.

Les études d’ingénierie seront lancées en novembre, selon Total et Sonatrach. M. Ould Kaddour a estimé que le complexe devrait commencer à fonctionner d’ici “40 à 50 mois”.

Total et Sonatrach ont également signé dimanche un contrat d’exploitation conjointe (Sonatrach 51%, Total 49%) sur 25 ans d’un champ gazier, dont les réserves sont estimées à 100 millions de barils équivalent pétrole (bep), pour un investissement d’environ 400 millions de dollars.

Le champ est situé dans la zone Tin Fouyé Tabankort Sud (TFT-Sud), à 20 km de l’important site gazier de Tin Fouyé Tabankort (TFT), dans une région distante d’environ 1.200 km d’Alger. Le consortium Sonatrach-Total-Repsol, qui l’exploite depuis 1999, y a déjà investi plus de 1,2 milliard de dollars.
https://www.tsa-algerie.com/sonatrach-e ... -dalgerie/
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: SONATRACH

Message par guidher » 19 octobre 2018, 17:09

Sonatrach accorde un contrat de 30 millions de dollars à Air Products

Un contrat de partenariat a été signé, jeudi soir au siège de Aval à Oran, entre la société Helios, filiale de Sonatrach, et le groupe américain « Air Products » pour la concrétisation du projet de son raccordement aux complexes de gaz naturel liquéfié (GNLZ et GNL3Z) de Bethioua à l’est de la wilaya, rapporte l’agence officielle.

Ce contrat a été paraphé par le Président directeur général de la société Helios Mohamed Dahmane et du directeur de «business dévelopment » du groupe américain, Arnold Jager’s, en présence du Président directeur général de Sonatrach, Abdelmoumene Ould Kaddour et de cadres de ce groupe pétrolier.

Ce contrat d’investissement suivant la règle (51/49) d’un coût de 30 millions de dollars US permettra d’augmenter l’approvisionnement en gaz de la société Helios située dans la même zone produisant de l’hélium et l’azote, par les deux complexes précités.

Le Pdg de Helios, Mohamed Dahmane a indiqué, à la presse à l’issue de la signature du contrat, que le délai de raccordement au complexe GNLZ est de 10 mois et celui au complexe GNL3Z est de 18 mois.

Pour sa part, le directeur de « business development », Arnold Jager’s a valorisé ce partenariat entre son groupe et Sonatrach, soulignant qu’il sera élargi à d’autres domaines.
https://www.tsa-algerie.com/sonatrach-a ... -products/


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: SONATRACH

Message par guidher » 19 octobre 2018, 17:12

Production d’azote: mainmise espagnole sur Sonatrach
La société espagnole Ibergass Technologies S.L.U vient de décrocher un nouveau contrat auprès de Sonatrach pour la réalisation en EPC (Etude, Procurement & Construction) d’une unité de production d’azote.

Ce contrat, d’une valeur de 9,49 millions d’euros, prévoit la construction et la mise en service au niveau du complexe GL1K de Skikda.

En avril 2017, la même société espagnole Ibergass Technologies S.L.U avait arraché un contrat similaire pour la réalisation en EPC d’une unité de production d’azote au niveau de complexe GL3Z d’Arzew. Le montant de ce marché s’élève à 5,48 millions d’euros.

En dépit de la rude concurrence, la société espagnole parvient à chaque fois à tirer son épingle du jeu.
http://bourse-dz.com/production-dazote- ... sonatrach/


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: SONATRACH

Message par guidher » 29 octobre 2018, 16:10

Sonatrach signe un contrat d'exploration offshore avec Total et Eni, une première
Sonatrach a signé lundi 29 octobre à Alger des contrats d’exploration offshore avec Total et Eni, officialisant un projet pionnier en son genre en Algérie annoncé depuis quelques semaines.

“Nous allons lancé l’exploration offshore avec nos partenaires Total et Eni, c’est une nouvelle ère pour nous”, a déclaré à l’agence Reuters Farid Ghezali, vice-président de Sonatrach lors de la cérémonie de signature.

Ce projet intervient dans un contexte de déclin de la production pétrolière algérienne. La compagnie publique entend booster son output notamment en s’essayant à des ressources jusqu’ici jamais explorées.

Le PDG de la compagnie, Abdelmoumene Ould Kaddour, a déclaré auparavant que les régions qui intéressent Sonatrach en matière de forage offshore se situent au large d’Oran et de Béjaïa.

Selon l’agence APS, la partie orientale de l’offshore algérien sera opérée avec ENI sur une superficie de 14.965 km², alors que la partie occidentale sera opérée avec Total sur une superficie 9.336 km².

Les opérations porteront sur l’acquisition de données sismique 3D, le traitement sismique et leurs interprétations, ainsi que le forage d’un puits d’exploration dans chacune des deux zones.

Outre ce contrat, la compagnie a signé deux autres accords. Un, avec Total également, permettra d’identifier de nouvelles opportunités de projets dans le domaine des énergies renouvelables, notamment des projets ayant des capacités allant de 12 MWp à 110 MWp qui seront étudiés sur des sites de Sonatrach.

Le dernier contrat, entre Sonatrach et Eni, porte sur la cession à ce groupe italien de 49% des intérêts de Sonatrach sur les trois périmètres de recherches Zemlet Elarbi, Sif Fatima et Orhoud II.
https://www.huffpostmaghreb.com/entry/s ... bc948dd6a0


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: SONATRACH

Message par guidher » 30 octobre 2018, 23:17

Gaz industriels : Sonatrach signe deux contrats d’investissement de 100 millions Usd avec l’Américain,Products Air
Deux contrats d’investissement d’une valeur totale de 100 millions de dollars ont été signés lundi à Alger entre Sonatrach, et Air Products (Etats-Unis), leader mondial dans les gaz industriels, a annoncé le groupe Sonatrach dans un communiqué.

Ces deux projets seront réalisés par la société Helios, l’entreprise en partenariat mixte entre Sonatrach et Air Products, et porteront sur la connexion de l’unité de production de l’hélium aux complexes de GNL1Z et GNL3Z à Arzew, et sur la réalisation de deux unités de séparation d’air pour la production de l’azote, de l’oxygène et de l’argon à Haoud Berkaoui et Arzew, a précisé la même source.

L’ensemble de cette production en Azote, Oxygène et Argon sera mis à disposition de COGIZ, filiale à 100% de Sonatrach pour sa commercialisation et distribution sur le marché local ou maghrébin, a noté le communiqué.

Ces projets permettront de renforcer la position de l’Algérie comme un producteur de référence à un niveau international de l’hélium, et d’offrir, sur le marché algérien, de l’azote à des prix compétitifs tout en réduisant les importations de l’argon. Ils contribuent également à créer des nouveaux postes d’emploi dans le sud du pays comme dans le nord. «Ces projets de production des gaz industriels avec un partenaire de renommée internationale s’inscrivent dans notre stratégie de diversification des activités de Sonatrach et qui permettront de mieux valoriser nos ressources et de sécuriser nos besoins en gaz industriels à des coûts compétitifs», a déclaré le Pdg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour, à l’issue de la cérémonie de signature de ces nouveaux contrats.

Pour sa part, le vice-président d’Air Products chargé des marchés d’Europe du Sud et Maghreb, Ahmed Hababou, a exprimé sa grande satisfaction quant à la réalisation de ces deux projets d’investissement avec Sonatrach. «Nous sommes très heureux de réaliser ses investissements conjointement avec Sonatrach et de bâtir sur le succès de notre partenariat mixte via la compagnie Helios», a-t-il enchaîné. Ces deux projets, a-t-il poursuivi, montrent l’engagement d’Air Products dans l’accompagnement de Sonatrach dans la réalisation de son plan stratégique SH2030 et également la volonté de continuer à investir en Algérie pour rendre le marché des gaz industriels plus compétitif et améliorer le service aux clients , a conclu le communiqué.
https://www.algeriepatriotique.com/2018 ... -products/


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: SONATRACH

Message par guidher » 30 octobre 2018, 23:20

Gaz non conventionnel: Sonatrach signe un accord avec BP et Equinor

Le groupe Sonatrach a signé lundi à Alger un accord avec les compagnies pétrolières BP (Royaume-Uni) et Equinor (Norvège), pour l'exploration et le développement des ressources non conventionnelles dans les bassins du Sud-Ouest algérien, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Cet accord "important", signé en marge des travaux du Sommet Algeria Future Energy, "vient concrétiser la volonté des parties à explorer et développer les ressources en gaz associées que recèle la zone d’intérêt sur la base des résultats de l’étude réalisée en 2013 par Sonatrach et BP", selon la même source.

Le programme de travaux de recherche proposé par BP et Equinor, jugé "prometteur" par Sonatrach, prévoit une nouvelle acquisition sismique 3D et le forage de plusieurs puits d’exploration et d'appréciation.

A moyen terme, le développement de ce projet permettra de suppléer la production en gaz des gisements actuels et prolonger la durée d'exploitation des installations de surface, souligne le communiqué
http://www.radioalgerie.dz/news/fr/arti ... 53773.html


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: SONATRACH

Message par guidher » 05 novembre 2018, 20:02

Sonatrach signe deux contrats avec l’américain Emerson et l’italien Maire Tecnimont

La compagnie pétrolière nationale Sonatrach a accordé à l’entreprise d’ingénierie italienne Maire Tecnimont un contrat pour la construction d’un quatrième train GNL (gaz naturel liquéfié) sur le champ gazier de Hassi Messaoud, rapporte ce lundi l’agence Reuters qui cite le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour.

La valeur du contrat s’élève à 248,5 millions de dollars, précise la même source. Le train aura une capacité de 8 millions de mètres cube par jour, et le projet devrait voir le jour dans 30 mois, a indiqué Ould Kaddour.

En parallèle, la compagnie américaine Emerson a annoncé ce lundi avoir signé un contrat avec Sonatrach pour la modernisation de son usine de traitement de gaz à Alrar, rapporte MarketWatch. La valeur du contrat est estimée à 32 millions de dollars.

Le programme de modernisation d’Emerson à l’usine de traitement du gaz d’Alrar, dans le sud-est de l’Algérie, est conçu pour « aider Sonatrach à atteindre les performances de Top Quartile », définies comme étant les performances opérationnelles des meilleures 25% des entreprises similaires.

Emerson aura à mettre à jour les systèmes de contrôle et de sécurité, les systèmes d’incendie et de gaz, l’instrumentation de contrôle sur le terrain et les vannes d’isolement, ainsi que d’autres équipements pour améliorer l’efficacité de la production, la fiabilité de l’équipement et la sécurité, précise la même source.
https://www.tsa-algerie.com/sonatrach-s ... tecnimont/


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: SONATRACH

Message par guidher » 16 novembre 2018, 15:01

Niger : Sonatrach effectue une nouvelle découverte de pétrole
e Niger a confirmé jeudi soir la découverte par Sonatrach d’un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la frontière nigéro-algérienne, indique un communiqué du conseil des ministres nigérien.

“Le forage réalisé (ndlr par Sonatrach) sur le bloc Kafra entre décembre 2017 et février 2018 a permis de confirmer l’existence d’un nouveau bassin pétrolier à la frontière Niger-Algérie”, souligne le communiqué du conseil lu à la télévision publique.
Le conseil des ministres a ainsi “approuvé” un avenant au Contrat de partage de production (CPP) signé en août 2015, qui permettra notamment une “estimation des réserves” et “de déterminer les quantités additionnelles à découvrir” pour “la mise en production des gisements de cette nouvelle zone”, explique le texte du communiqué.

Sonatrach avait décroché en 2005 un permis de prospection à Kafra qui a mué en CPP en 2015.

En avril, le groupe pétrolier algérien avait indiqué avoir fait une “découverte encourageante” de pétrole à Kafra, vaste de 23.737 km2, qui jouxte Tafassasset, un bloc côté algérien également exploité par Sonatrach.
Le Niger, pays très pauvre, est devenu un modeste producteur de pétrole en 2011. Pour augmenter sa production d’or noir, qui n’est actuellement que de 20.000 barils/jour, Niamey a récemment signé un accord d’exploitation d’un second puits pétrolier avec la China national Petroleum corporation (CNPC), dans l’Agadem (sud-est nigérien), où cette société extrait le pétrole depuis 2011.

L’exploitation du nouveau puits démarrera au plus tard fin 2018 et permettra au Niger de produire 90.000 barils supplémentaires par jour, donc d’atteindre une production “globale de 110.000 barils par jour”, avait expliqué Foumakoye Gado, le ministre nigérien du pétrole.

Le ministre avait également annoncé pour fin 2018 le début des travaux de construction d’un oléoduc pour évacuer vers le Cameroun, via le Tchad, son pétrole brut destiné à l’exportation.
https://www.tsa-algerie.com/niger-sonat ... e-petrole/


malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1382
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: SONATRACH

Message par malikos » 22 novembre 2018, 07:13

Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l’Algérie
AFP-16.11.2018 à 13:00

Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d’un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la frontière nigéro-algérienne, indique un communiqué du conseil des ministres nigérien.

« Le forage réalisé (ndlr par Sonatrach) sur le bloc Kafra entre décembre 2017 et février 2018 a permis de confirmer l’existence d’un nouveau bassin pétrolier à la frontière Niger-Algérie », souligne le communiqué du conseil lu à la télévision publique.

Le conseil des ministres a ainsi « approuvé » un avenant au Contrat de partage de production (CPP) signé en août 2015, qui permettra notamment une « estimation des réserves » et « de déterminer les quantités additionnelles à découvrir » pour « la mise en production des gisements de cette nouvelle zone », explique le texte du communiqué.

Sonatrach avait décroché en 2005 un permis de prospection à Kafra qui a mué en CPP en 2015.

En avril, le groupe public pétrolier algérien avait indiqué avoir fait une « découverte encourageante » de pétrole à Kafra, vaste de 23.737 km2, qui jouxte Tafassasset, un bloc côté algérien également exploité par Sonatrach.

Le Niger, pays très pauvre, est devenu un modeste producteur de pétrole en 2011. Pour augmenter sa production d’or noir, qui n’est actuellement que de 20.000 barils/jour, Niamey a récemment signé un accord d’exploitation d’un second puits pétrolier avec la China national Petroleum corporation (CNPC), dans l’Agadem (sud-est nigérien), où cette société extrait le pétrole depuis 2011.

L’exploitation du nouveau puits démarrera au plus tard fin 2018 et permettra au Niger de produire 90.000 barils supplémentaires par jour, donc d’atteindre une production « globale de 110.000 barils par jour », avait expliqué Foumakoye Gado, le ministre nigérien du pétrole.

Le ministre avait également annoncé pour fin 2018 le début des travaux de construction d’un oléoduc pour évacuer vers le Cameroun, via le Tchad, son pétrole brut destiné à l’exportation.

https://information.tv5monde.com/afriqu ... rie-271530


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: SONATRACH

Message par samir_reghaia » 27 novembre 2018, 17:22

Sonatrach suspend ses opérations pétrolières en Libye

La compagnie pétrolière nationale, Sonatrach, a suspendu ses opérations pétrolières dans le champ de Ghadamès, situé en territoire libyen dans une zone frontalière avec l’Algérie, en raison de la situation sécuritaire qui prévaut dans ce pays, selon le média libyen ‘’The Libya Observer’’.

Sonatrach a procédé, dans un premier temps, à l’évacuation de son personnel opérant dans la zone d’activité en question, avant de rapatrier ses équipements vers le territoire algérien, précise le même média.

Sur place, Sonatrach avait terminé le forage d’environ sept puits de pétrole prêts pour la production, avant de décider de se retirer temporairement, jusqu’à ce que les conditions de sécurité s’améliorent.

Pour rappel, la filiale de Sonatrach à l’international, Sipex Libye, détient trois blocs dans le bassin de Ghadamès. Le premier périmètre s’étale sur un territoire de 4 572 kilomètres carrés et se situe à 600 kilomètres au sud-ouest de Tripoli. Les travaux se déroulent dans le cadre d’une coopération avec NOC, la société publique libyenne du pétrole.
https://www.maghrebemergent.info/sonatr ... -en-libye/
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: SONATRACH

Message par guidher » 27 novembre 2018, 22:40

Signature d’un contrat de 600 millions de dollars entre Sonatrach et Petrofac
Le groupe Sonatrach et sa filiale ENGCB (société nationale de génie civil et bâtiment) ont signé mardi 27 novembre à Alger un contrat avec la société britannique d’ingénierie en hydrocarbures Petrofac pour un montant de 600 millions de dollars dans le cadre du développement des champs gaziers de Tinhert (wilaya d’Illizi).
Ce contrat porte sur la réalisation d’un centre de séparation et de compression et sur les utilités en amont du complexe gazier existant pour le raccordement de 36 puits des champs gaziers du Nord.

L’objectif de ce projet est d’augmenter la production gazière avec un apport journalier de gaz brut de l’ordre de 4,7 millions de m3/jour. Il vise également le traitement de la totalité du gaz brut de l’usine de Ohanet à travers la prise en charge du CO2 et du mercure ainsi que la production de 750 tonnes/jour de condensat.
https://www.algeriepatriotique.com/2018 ... -petrofac/

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5744
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: SONATRACH

Message par sadral » 29 novembre 2018, 20:00

Sonatrach : un pacte d’actionnaires pour réaliser un complexe pétrochimique en Turquie
z0cc810d40336b733205b11cb421070aa_M.jpg
La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a signé mercredi à Istanbul un pacte d'actionnaires avec le groupe turc Rönesans Holding portant sur la réalisation d’un complexe pétrochimique en Turquie, a annoncé jeudi Sonatrach dans un communiqué.

Il s'agit d'un complexe pétrochimique de transformation du propane en polypropylène qui est une matière plastique utilisée par de nombreuses industries dont celles notamment de l'automobile, du textile et de la pharmacie.

D’une capacité de production de 450.000 tonnes/an de polypropylène, ce projet, dont le coût d'investissement est de 1,2 milliard de dollars, sera réalisé dans la région de Cayhan, située dans la province d’Adana en Turquie, dans le but de satisfaire les besoins du marché turc en cette matière plastique.

Pour ce faire, Sonatrach fournira annuellement, à partir de ses installations de gaz de pétrole liquéfié (GPL) en Algérie, un volume de 550.000 tonnes de propane nécessaires à ce projet, précise la même source.

Ce qui permettra à Sonatrach de placer son propane sur le marché turc à travers un contrat de long terme, souligne le communiqué en ajoutant qu'il permettra également de renforcer les relations économiques existantes entre l’Algérie et la Turquie.

Lors de la cérémonie de signature de ce pacte d'actionnaires, tenue en présence du ministre turc de l’Industrie et de la technologie, Mustafa Varank, le P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour a déclaré que "ce projet de production de polypropylène avec un partenaire industriel turc reconnu s’inscrit dans la stratégie d’internationalisation et de diversification des activités de Sonatrach, qui permettra de mieux valoriser nos ressources, de sécuriser nos marchés traditionnels et être présent dans un pays (Turquie) dont le secteur de pétrochimie représente le 14ème secteur chimique mondial.
http://www.aps.dz/economie/81452-sonatr ... urquie[url][/url]
resized_ec0b7-de539194ronesans2.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5744
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: SONATRACH

Message par sadral » 01 décembre 2018, 21:21

Raffinerie d’Augusta: clôture de la transaction Sonatrach-ESSO Italiana

Le groupe national des hydrocarbures Sonatrach et ESSO Italiana (filiale du groupe américain ExxonMobil) ont clôturé samedi à Milan (Italie) la transaction portant sur la raffinerie d’Augusta, a indiqué Sonatrach dans un communiqué.

Le périmètre de cette transaction inclut la raffinerie d’Augusta (Sicile), les trois terminaux pétroliers de Palerme, Naples et Augusta, ainsi que des participations dans des pipelines reliant la raffinerie aux différents terminaux, précise la même source.

En conséquence, la filiale raffinage italienne de Sonatrach, dénommée Sonatrach Raffineria Italiana Srl, est devenue propriétaire de ces actifs à partir du samedi 1er décembre 2018.
La clôture de cette transaction fait suite à un processus de transition de 6 mois qui a permis à Sonatrach ‘’de lever toutes les conditions suspensives, notamment celles liées aux accords anti-trust’’, explique Sonatrach.

A travers cette acquisition, le système de raffinage de Sonatrach sera renforcé d’une capacité de raffinage supplémentaire de 10 millions de tonnes de traitement par an et d’une capacité de stockage équivalent à une autonomie supplémentaire de 3 jours de consommation en gas oil, et de 3 jours de consommation en essence.
Cette capacité de raffinage place cette raffinerie deuxième parmi les positions de Sonatrach en matière de capacités après la raffinerie de Skikda (16 millions de tonnes/an).
Cette même acquisition permettra à Sonatrach de combler son déficit local en gas oil et en essence et de vendre sur les marchés internationaux les produits excédentaires.

Pour rappel, lorsque Sonatrach avait signé en mai 2018 à Rome l’accord avec Esso Italiana pour cette acquisition, elle avait alors fait savoir que le transfert de la propriété de la raffinerie et de ses actifs interviendrait à la fin de l’année 2018, sous réserve du respect de certaines conditions, notamment l’approbation de cette vente par les autorités en charge de la concurrence.

Sonatrach, après avoir obtenu l’accord des autorités algériennes, avait répondu favorablement à la consultation lancée par ExxonMobil à la fin août 2017 pour la vente de cette raffinerie dont la part de marché en Méditerranée est de 25%.
Capable de traiter à la fois du Sahara Blend ainsi que du fuel résiduel issu de la raffinerie de Skikda, la raffinerie d’Augusta s’intègre directement dans le système de raffinage de Sonatrach. Elle peut également traiter directement des produits qui sont excédentaires en Algérie en vue de réimporter des produits aujourd’hui en déficit comme le gas oil et l’essence.

La raffinerie d’Augusta est une raffinerie qui traite des bruts légers à l’instar du Sahara Blend algérien, de l’Arabian Light (Arabie Saoudite) ou de l’Azeri (Azerbaïdjan).
Sur le bassin méditerranéen, Augusta est surtout connue pour être le premier producteur d’huiles de base de cette région.

Durant les années 90, cette raffinerie s’approvisionnait régulièrement auprès de Sonatrach à Zarzaitine (Illizi) qui offre un bon rendement en huile de base.
Jusqu’en 2009, cette raffinerie s’approvisionnait également en fuel à basse teneur en soufre issu de la raffinerie de Skikda.

La raffinerie d’Augusta permettra de couvrir les déficits algériens en essences et en gas oil, et ce, même dans l’hypothèse d’un décalage de 2 années dans la mise en service des nouveaux projets de reforming de naphta, du projet d’hydrocrackage de fuel à Skikda et de la nouvelle raffinerie de Hassi Messaoud.

Les terminaux de carburants de Naples, Palerme et Augusta (inclus dans la transaction) offrent une capacité de stockage supplémentaire de 565 kb (565.000 barils) de gas oil et 309 kb (309.000 barils) d’essence.

Ce qui permettra, vu leur proximité de l’Algérie, d'assurer 3 jours supplémentaires d’autonomie de stockage par rapport à l’autonomie qui existe en Algérie à travers les capacités de Naftal et de Sonatrach.

De surcroît, l’un des éléments importants du cahier des charges d’ExxonMobil réside dans l’exigence de reprendre la production d’huile de base à travers un contrat d’offtake (accord d'enlèvement) de 10 ans.

Cette condition permet non seulement d’avoir une source de revenus garantie pour les huiles de base, mais surtout d’avoir ExxonMobil comme partenaire de fait pendant au moins dix (10) ans.
http://www.aps.dz/economie/81514-raffin ... o-italiana
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »