Les investissements et le développement du tourisme en Algérie

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)
Répondre

malikos
Mulazim Awal (ملازم أول)
Mulazim Awal (ملازم أول)
Algeria
Messages : 1378
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Les investissements et le développement du tourisme en Algérie

Message par malikos » 10 décembre 2018, 20:52

Retour des randonnées au nord de Tamanrasset dans le Sahara algérien
I-trekkings.net/07-12-2018

Allibert Trekking, Nomade Aventure et Terre d’Aventures viennent de reprogrammer le Sahara algérien suite à la mise à jour de la carte de la sécurité en Algérie par le quai d’Orsay. Une nouvelle qui devrait faire plaisir aux nombreux amoureux du Sahara puisque le sud algérien est considéré comme le désert des déserts pour la beauté de ses paysages et la rencontre avec la culture Touareg.

Concrètement, les trois agences vont proposer des voyages dans les zones orange et jaune définies par le quai d’Orsay mais ne proposeront toujours pas de voyages dans les zones rouges où vont néanmoins Tamera et Horizons Nomades depuis quelques années.

Sahara algérien

Quelles zones du Sahara algérien sont en jaune, orange et rouge, interdites et autorisées ?
Tamanrasset et le nord de la ville sont passés par le Ministère des Affaires Étrangères (MAE) français en zone orange (déconseillée sauf raison impérative), l’oasis de Timimoun est passée en zone jaune (vigilance renforcée). La région de Djanet reste en zone rouge (formellement déconseillée) pour le MAE.

Mais zone rouge ne signifie pas pour autant zone interdite par les autorités algériennes. Elles acceptent par exemple les randonnées autour de Djanet dans les secteurs d’Essendilène, de la Tadrart et d’Afara.

Le tassili du Hoggar au sud de Tamanrasset et le plateau du tassili N’Ajjers restent interdits. Du fait de sa position surélevée, ce dernier est devenu une zone de surveillance militaire m’informait Mohamed Torche, Directeur de l’agence Horizons Nomades.

Sahara algérien : carte du ministère des affaires Etrangères

Carte du MAE mise à jour le 14 novembre 2019. Les petits Hommes blancs sont les lieux où les agences françaises proposent ou vont proposer des circuits.

Des randonnées sous escorte ?
Le groupe Voyageurs du Monde (Allibert Trekking, Nomade Aventure et Terre d’Aventures) va suivre les recommandations du Quai d’Orsay et va donc proposer dès janvier 2019 des randonnées dans le sud de l’Algérie dans les zones orange et jaune à savoir dans les régions de l’Assekrem, du Tefedest, de l’Anhet, de l’Immidir, de Méhédjibat et de Timimoun. Il n’y est plus allé depuis le début des années 2010.

« On est ravi de retourner dans le Sahara algérien qui constituait l’âme de Nomade Aventure » me confiait Issa Smatti, Directeur Asie Centrale/ Himalaya/ Chine/ Moyen-Orient / Afrique du Nord de Nomade Aventure. « On a retrouvé nos équipes sur place, ils sont prêts à bosser et à accueillir nos voyageurs » me disait Maud Wabecke, responsable de la production Afrique et Moyen-Orient chez Terre d’Aventures. Alexandre Bréan, chef de produit Afrique Europe et Moyen-Orient m’affirmait même au téléphone que des « options ont déjà été prises chez Allibert Trekking ».

Il est prévu qu’une escorte de la gendarmerie algérienne accompagne chaque groupe de randonneurs au nord de Tamanrasset. Les conditions ne semblent toutefois pas très claires à l’heure d’aujourd’hui et peuvent évoluer dans les prochaines semaines. Eric Bonnem, Directeur de Tamera et Mohamed Torche d’Horizons Nomades m’ont confirmé qu’il était difficile aujourd’hui d’obtenir des autorisations de l’état algérien pour marcher au nord de Tamanrasset. C’est d’ailleurs à cause de ce flou autour de l’escorte que La Balaguère ne se positionne pas encore sur le nord de Tamanrasset et attend de voir comment la situation évolue.

Touareg

Pour Mohamed Torche, cette situation est assez incompréhensible car « aujourd’hui, dans toute l’Algérie, le voyageur n’est plus en danger ». Pour lui, l’assouplissement de la carte du MAE n’a rien à voir avec le tourisme mais « vise à retirer l’Algérie des pays dangereux pour éviter les demandes d’asiles politiques ». Toujours selon ses dires, la région de Djanet ne présente pas plus de danger que celle du nord de Tamanrasset. D’ailleurs, aucune escorte n’accompagne les groupes de randonneurs autour de Djanet. « La présence de l’armée le long de la frontière avec la Libye et le Niger garantie la sécurité des visiteurs » me disait Eric Bonnem au téléphone, « sans compter les checkpoints, la surveillance par drone et les satellites » m’a-t-il ajouté.

On devrait en savoir davantage lors des prochaines semaines sur les conditions d’escorte de la gendarmerie. J’imagine mal Allibert Trekking, Nomade Aventure et Terre d’Aventures faire partir des groupes sans avoir de certitudes quant aux conditions des escortes des groupes de randonneurs. Le nouvel avis du MAE va très certainement influer sur la position de l’Etat algérien sur la question des escortes. Que vous décidiez de partir dans le Sahara algérien dans le secteur de Tamanrasset ou de Djanet, il semble bien qu’aujourd’hui les conditions de sécurité soient garanties dans les deux zones malgré des recommandations différentes du MAE. Amoureux du Sahara, vous allez bientôt pouvoir (re)fouler le sud algérien 🙂https://www.i-trekkings.net/articles-ou ... a-algerien


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Les investissements et le développement du tourisme en Algérie

Message par samir_reghaia » 17 janvier 2019, 12:24

Le Groupe hôtelier HTT fait son bilan après une année de “contrat de performance”

De 2003 à 2018, la dette contractée pour la modernisation des hôtels du groupe HTT(Hôtellerie, Tourisme et thermalisme) est passé de 70 milliards à 100milliards de DA. Une dette creusée par « les travauxde rénovation de 50% des hôtel relevant du groupe (43 unités en travaux), mais aussi par la mauvaise gestion qui continue à sévir dans plusieurs hôtels et leur incapacité à attirer la clientèle, annonce mardi à Alger lors d’une rencontre bilan des différentes structures du Groupe »

Selon le directeur général du Groupe HTT, Lazhar Bounafaa, les travaux de rénovation des hôtels du groupe public ont concerné 50% des hôtels (43 unités en travaux). Cette situation a vu le chiffre d’affaires du groupe reculer de 8% durant les 3 dernières années, dont, 10 unités sont en situation déficitaire, affirme le DG du groupe HTT.

Malgré ces résultats, le responsable a félicité 3 filiales du groupe qui ont affiché une hausse de leurs chiffres d’affaires de 63%. Il s’agit de l’UGH El Aurassi, l’UGH El Djazair et l’Hôtel Mercure relevant de l’UGT du Centre ». Réaliser des objectifs positifs n’est pas encore la priorités des hôtels touristiques publics, à l’exception des hôtels d’affaires dans la capitale.

Une situation expliquée par l’expert en tourisme Saadi Nacer-Eddine, qui a présenté une communication sur « le contrat de performance outil de pilotage stratégique », en relevant les différentes lacunes dont souffre le secteur public du tourisme. « Certaines pratiques de gestion de ces filiales sont obsolètes ce qui a conduit au recul du secteur public du tourisme. Ces établissements souffrent aussi d’une gestion bureaucratique fondée sur un formalisme excessif et non pas sur l’efficacité opérationnelle, sur le conformisme et non sur la réactivité ».

Rappelant que le groupe HTT a fait signer en 2017 un contrat de performance à tous les directeurs des hôtels pour les inciter à réaliser des résultats positifs, mais aussi pour les responsabiliser sur la gestion de leurs établissements. Cela en prenant en compte les aspects de la formation, de l’information et de la sensibilisation des cadres du secteur sur les apports et les retombées du contrat de performance.

Selon Lazhar Bounafaa, il faut « faire de la réalisation comme objectif principal pour 2019, mais aussi réduire les coûts de gestion et bien gérer le cashflow pour une meilleure performance économique, ainsi que faire fédérer tout le personnel dans la performance des hôtels ».
https://www.maghrebemergent.info/le-gro ... rformance/
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


Nadil
Djoundi (جندي)
Djoundi (جندي)
Algeria
Messages : 54
Inscription : 03 août 2018, 23:33

Re: Les investissements et le développement du tourisme en Algérie

Message par Nadil » 15 mai 2019, 02:24

Notre beau désert nature et pur des vidéo via drones


Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »