Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)
Répondre
Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5744
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par sadral » 12 janvier 2016, 19:21

La capacité d’accueil passe à 3,5 millions de passagers

Image

La capacité d’accueil de passagers du futur terminal aéroportuaire d’Oran actuellement en cours de réalisation, passeront de 2,5 à 3,5 millions de passagers par an.



Selon le chargé de communication de l’Entreprise de Gestion des Services Aéroportuaires d’Oran, «Le ministère des Transports a, le 21 décembre dernier, donné son accord pour une série d’aménagements du nouvel aérogare international d’Oran pour une meilleure occupation des espaces».

Le financement de ces aménagements évalué à 800 millions de dinars, nous fait-on savoir, se fera sur fonds propres de l’EGSA d’Oran ou éventuellement à travers un prêt bancaire.

Selon notre interlocuteur : «Cette option a été retenue lors de la dernière visite du ministre des Transports qui avait émis le souhait de récupérer les espaces du sous-sol afin de libérer le premier niveau destiné à l’enregistrement et à l’arrivée.»

Ceci étant dit, le projet dans sa nouvelle version, s’étalera désormais sur une superficie globale de 41 000 m². La norme, universellement admise, fixe la surface à 12 000 m² pour le traitement annuel d’un million de passagers. Avec ces aménagements, il est possible d’atteindre les 3,5 millions de passagers par an dès l’entrée en exploitation de l’aérogare.

Les modifications retenues en accord avec le bureau d’études Egis Avia porteront sur l’augmentation du nombre de banques d’enregistrement qui passera de 18 à 32 et l’augmentation du nombre de tapis à bagages (carrousel) à l’arrivée qui passera de 3 à 4 permettant ainsi de traiter simultanément 4 arrivées internationales. Le 4ème équipement du genre, d’une longueur de 77 mètres, permettra le traitement des bagages livrés par un gros porteur de type B747.

Le projet dont la réception est fixé pour la fin de l’année 2017 et dont le taux d’avancement est estimé à 35%, ne sera pas affecté par l’introduction des nouveaux aménagements. Cosider Constructions en sa qualité de maître d’œuvre vient de lancer un avis d’appel national et international pour la charpente métallique équipée d’une membrane photovoltaïque.
http://www.leconews.com/fr/actualites/n ... 36_360.php
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.


Topic author
AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par AAF 2020 » 01 mars 2016, 18:16

Organisé par le club «Aigles des Ziban» de Biskra : Meeting des férus d’aviation légère

Image
Les 18, 19 et 20 février, la Reine des Ziban a renoué ses liens avec le monde de l’aviation légère, à la faveur du premier meeting national des aéromodélistes et férus de parapentes, d’ULM et d’aéronefs de loisirs auquel ont participé 14 clubs venus de toute l’Algérie.


Organisée par le club «Aigles des Ziban», association réactivée après des années de mise en berne, cette manifestation a drainé un grand monde dont des jeunes et familles apparemment éblouis par les prouesses des constructeurs de petits avions en balsa motorisés et téléguidés et de maquettes des appareils volants les plus connus dans le monde, a-t-on constaté.

Ces passionnés d’aviation légère de Biskra, Bordj Bou Arréridj, Laghouat, Djelfa, Oran et d’autres régions du pays ont animé une exposition à la maison de la culture Rédha Houhou de Biskra et sur la Place de la Liberté mitoyenne. Cela a permis aux visiteurs de connaître l’histoire de l’aviation en Algérie et particulièrement à Biskra, dont l’aéroport Mohamed Khider est l’un des plus anciens d’Afrique et où les plus grands aviateurs tels Maurice Thorez et Lena Bernstein ont laissé des traces indélébiles, a-t-on appris.

Les démonstrations des parapentistes et amoureux de planeurs qui ont fait preuve, il faut le dire, d’une admirable technicité par leurs circonvolutions et arabesques aériennes lors des séances de démonstration sur un terrain de la commune de Loutaya, près de la ferme Driss Amor (ex-ferme Dufourg) ont aussi subjugué les spectateurs, assistant en majorité pour la première fois de leur vie à ce genre de spectacle.

Pari réussi pour le club «Aigles des Ziban» ? Avec la volonté d’un groupe de passionnés d’aviation dont Laaroussi Tahraoui, Ahmed Leksouri et Boubakeur Elhamami et les subventions de la wilaya et de l’APC de Biskra, cette association d’aéromodélistes et d’amateurs d’aviation légère vient de frapper un grand coup, peut-on affirmer au vu de la réussite de ce meeting que Mohamed Hamidou, wali de Biskra, n’a pas manqué d’y faire une visite remarquée car encourageante et attendue.

«Notre objectif est de pérenniser cette manifestation et d’attirer des sponsors afin de lui donner l’envergure qu’elle mérite et un impact national, voire international», a confié Tahraoui Laaroussi, président du club organisateur qui est visiblement satisfait de cette première édition.

A noter que les participants à ce meeting national ont eu droit à de nombreux présents et signes de gratitude et à des visites touristiques de la commune pittoresque de M’Chouneche et des Balcons troglodytes de Roufi lesquels peuvent faire le bonheur des parapentistes et amateurs d’engins volants légers, tant les paysages y sont magnifiques.
http://www.elwatan.com/regions/est/bisk ... 43_131.php

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par yayoune » 01 mars 2016, 18:44



guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par guidher » 09 mars 2016, 18:54

Sellal inaugure la nouvelle aérogare de Annaba
Image
Le premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inauguré aujourd’hui, mercredi 09 mars, la nouvelle aérogare de l’aéroport international d’Annaba lors d’une visite officielle.
Entamée en 2007, la réalisation de cette nouvelle infrastructure a coûté 3,76 milliards de dinars, et a mobilisé plus de dix entreprises qui se sont relayées afin de livrer l’infrastructure à temps. Equipée des dernières avancées en matières de commodités ; de la télésurveillance au traitement de bagages, en passant par des boutiques et des cafés/restaurants, en plus des aménagements réalisés à l’extérieur de l’aérogare, et comprenant, entre autres, un parking pouvant accueillir cinq-cents véhicules, des trottoirs, et des voiries.
Par ailleurs, l’édification de cette nouvelle infrastructure a permis la création de trois cents emplois, et pourra accueillir sept-cent-mille (700 000) passagers par an.
M. Abdelmalek Sellal s’est aussi enquis de l’état d’avancement du parking avion qui se trouve à côté de la nouvelle aérogare, et qui sera destiné à améliorer les conditions de sécurité en matière de navigation aérienne, et la prise en charge des besoins du trafic aérien. Entamé en 2014, ce projet coûtera quatre milliards de dollar, et permettra la création de quatre-vingt-dix emplois.
Enfin, le premier ministre a exhorté les responsables de l’aéroport à faire de l’ancienne aérogare une structure pour les exportations, en plus de son utilisation pour les vols vers les lieux saint de l’Islam.
http://www.liberte-algerie.com/actualit ... aba-243573

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par yayoune » 19 mars 2016, 22:55

Algérie | Le nouvel aéroport d'Alger sera prêt vers la fin 2018

https://youtu.be/QsziqMjinsE


Topic author
AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par AAF 2020 » 14 juin 2016, 18:22

Nouvelle aérogare d'Alger: Taux d'avancement des travaux de 30%

Image
ALGER- Les travaux de réalisation de la nouvelle aérogare internationale d'Alger ont atteint un taux d'avancement de 30% depuis leur lancement à fin 2014, a indiqué, mardi, le ministre des Transports et des travaux publics, Boudjemaa Talai.

Lors de sa visite d'inspection de ce projet, il a estimé que les travaux de réalisation "avancent bien", tout en affirmant que cette future aérogare, d'une capacité de 10 millions de passagers par an, sera réceptionnée en 2018.

Pour rappel, ce projet est réalisé sur une superficie de 73 hectares avec une enveloppe financière de 90,3 milliards de dinars.

Quant à la nouvelle tour de contrôle de l'aéroport l'Alger, qui devra être réceptionnée en 2017, les travaux de réalisation ont atteint les 35%, a encore relevé M. Talai lors de sa visite de cette structure.

Selon le ministre, quatre (4) autres tours de contrôle sont en cours de réalisation dans les wilayas d'Oran, de Constantine, de Tamanrasset et de Ghardaïa.

Par ailleurs M. Talai a assisté à la cérémonie de sortie de la 15ème promotion des contrôleurs de la circulation aérienne et de la salle de contrôle, ainsi que de la 10ème promotion des services de sauvetage et de lutte contre les incendies dans les aéroports (SSLI).

Dans son allocution, il a particulièrement insisté sur le niveau des critères de sélection pour accéder à l'école qui assure la formation des contrôleurs aériens du fait que la profession se modernise davantage et exige un grand recours aux nouvelles technologies.

A ce propos, le ministre a fait savoir que l'accès à cette formation exigera, dans un proche avenir, le diplôme d'ingéniorat au lieu d'un Bac+2 années universitaires comme il se fait actuellement.

De son côté, le directeur général de l'Etablissement national de la navigation aérienne (ENAA), Youcef Safir, a indiqué que cette 15ème promotion compte 17 contrôleurs aériens, formés à l'Ecole supérieure de la défense aérienne de Réghaïa (ESDAT) durant un cursus de trois (3) années.

Concernant la 10ème promotion des services de sauvetage et de lutte contre les incendies dans les aéroports (SSLI), elle se compose de 40 agents formés dans des centres dédiés à cette spécialité à Ghardaïa et à Ouargla et dont la durée de formation est de 45 jours.

Le nombre actuel des contrôleurs aériens est de 600 effectifs répartis à travers les tours de contrôle du territoire national, tandis que les agents de SSLI sont au nombre de 570.

http://www.aps.dz/economie/43501-nouvel ... vaux-de-30

Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par tahiadidou » 15 juin 2016, 01:28

Bizarre que le plan n'inclut pas un parking a étages...ce qui permettrait plus d'espace pour un meilleur flux du traffic routier (entry and exit). Meme s'il est prévu une extension du metro.
Le parking actuel est une catastrophe a mon avis.


Topic author
AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par AAF 2020 » 09 juillet 2016, 08:37

Sidi Bel-Abbès :Un regroupement de futurs pilotes instructeurs algériens dans la discipline du vol à voile

Image
L’aéroclub de Sidi Bel-Abbès abritera, prochainement, un regroupement des futurs pilotes instructeurs algériens dans la discipline du vol à voile qui sera organisé par la Fédération algérienne des sports aériens (Fasa) en collaboration avec la Fédération française des ultra-légers motorisés (ULM), a-t-on appris, lundi dernier, auprès des organisateurs.
Quelque vingt pilotes issus de différentes wilayas du pays subiront pendant trois jours des tests d’évaluation pour décrocher la licence d’instructeur. Selon les organisateurs, cette licence sera validée par les superviseurs français présents à cette rencontre. Les membres du comité de l’aéroclub de Sidi Bel-Abbès travaillent d’arrache-pied pour préparer dans de bonnes conditions cet événement, en étroite collaboration avec la Direction des travaux publics de la wilaya, chargée de veiller à la préparation d’un terrain adapté à ces vols. Les organisateurs planchent, cependant, sur la réhabilitation de la piste principale répertoriée mondialement, puisqu’elle peut recevoir à n’importe quel moment un avion en détresse. Cette piste, faut-il le rappeler, a été endommagée lors des crues de l’oued Mekkera en 2006. La Direction de l’aviation civile a octroyé, à titre de rappel, un agrément à l’aéroclub de Sidi Bel-Abbès pour revenir à son métier de base, à savoir l’école de formation de pilotes privés d’avion. Il faut savoir que l’aéroclub de Sidi Bel-Abbès se targue d’être le pionnier dans l’aviation légère en Algérie, notamment dans la formation des nombreux pilotes instructeurs durant les années 1980. Le président de l’association a souligné, dans ce contexte, le manque flagrant de formateurs spécialisés dans la discipline du vol à voile, d’où le recours aux instructeurs officiels étrangers pour valider ces licences. Enfin, en marge de cette manifestation, un riche programme a été adopté, dont une cérémonie d’hommages aux présidents et pilotes de l’aéroclub décédés au cours des dernières décennies. Des personnes qui ont donné de leur temps pour maintenir cette activité aéronautique dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Il est important de rappeler que l’Établissement de gestion des services aéroportuaires (EGSA) d’Oran, qui a, dans un passé récent, sécurisé l’ensemble des infrastructures de l’aéroclub, en installant une clôture métallique sur tout le périmètre de l’aérodrome, a également procédé à la réfection des grands hangars pouvant abriter des aéronefs.
Aujourd’hui, grâce à ces investissements, tout est prêt pour lancer des formations de pilote d’avion au même titre que les autres écoles d’aviation de l’est et du centre du pays.
http://www2.horizons-dz.com/?Un-regroup ... rs-pilotes


Topic author
AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par AAF 2020 » 16 août 2016, 19:31

Tlemcen: L'aéroclub se restructure

Les activités de l'aéroclub de Tlemcen (créé en novembre 1966) vont-t-elles connaitre un nouveau souffle après l'élection d'un nouveau comité présidé par M. Sari Mohamed Tahar, qui remplace ainsi M. Negadi Abdel Fodil, ancien pilote ? Outre M. Sari Mohamed Tahar, ce président très actif dans le mouvement associatif et membre fondateur de nombreuses associations telles que la ligue de tennis, l'aspewit, le centre équestre et l'aéroclub de Tlemcen…, six autres membres ont été désignés à ce nouveau comité pour un mandat de 4 ans, lors de l'assemblée générale ordinaire qui s'est tenue le 13 août dernier. Il s'agit de Dali Yahia Mohamd Mejdoub, Azzaz Noureddine, Lazzouni Mohamed Djawed, Bey Omar Mounir, Melle Mahi Sarah et Sari Abdelkrim. Pour relancer les activités des sports aériens amateurs dans la wilaya de Tlemcen, un riche programme d'action pour la fin 2016 et l'année 2017, a été élaboré par les participants à l'occasion de cette assemblée générale. Selon M. Sari Tahar Mohamed, ce programme à plusieurs volets, dont la formation, l'organisation des manifestations aéronautiques, l'acquisition de matériels (maillots de sauvetage, supports multimédias et dictionnaires) et moyens didactiques nécessaires à la formation pédagogique (théorique et pratique) des stagiaires et pilotes confirmés, vise à relancer, avec le concours des instructeurs qualifiés de la FASA, la formation en para moteur et aéromodélisme, parapente et cerf-volant. Il vise aussi de participer aux stages de formation en parapente, para moteur et aéromodélisme de la FASA et organiser des portes ouvertes sur l'aéronautique et les sports aériens avec la collaboration des meilleurs aéroclubs d'Algérie (avec conférence et projection vidéo sur le sport aérien), exhibitions aériennes en para moteur au plateau de Lalla Setti. L'aéroclub éditera aussi la revue «Ailes de Tlemcen» et assurera une large diffusion auprès des autorités et des sponsors potentiels. Projets de jumelage et d'échange d'athlètes avec les clubs nationaux et étrangers. Lancement de démarches auprès des autorités de la wilaya pour l'autorisation d'achat et d'utilisation du para moteur et parapente. Acquisition en urgence d'un para moteur avec emblème national et du matériel d'aéromodélisme et voile de parapente.

Par ailleurs, le nouveau président de l'aéroclub de Tlemcen a souligné à notre journal que pas moins de 70 pilotes ont été formés dans la conduite théorique des avions. Des stages de formation dans diverses disciplines théoriques liées à l'aviation, -navigation aérienne, informations pratiques sur la météorologie, changements climatiques, parachutisme et mécanique- ont été organisés par l'aéroclub depuis l'année 1979. Mais, le grand défi qui se pose aujourd'hui aux responsables, c'est l'acquisition d'un avion de 4 ou 10 places et de para moteurs pour assurer des formations pratiques aux stagiaires, étudiants et pilotes amateurs et ce en collaboration avec la fédération algérienne des sports aériens, surtout que la wilaya de Tlemcen dispose d'excellents sites pouvant abriter des activités de pilotage, de parachutisme à partir de monomoteurs, de parapentes et de para moteurs, tels que les monts Nador de Terny, mont Moscarda de Marsat Ben M'hidi, et Djebel Asfour.
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5232482


Topic author
AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par AAF 2020 » 15 octobre 2016, 18:17

LA PISTE PRINCIPALE DE L’AEROPORT D’EL MENEA SERA HOMOLOGUEE PROCHAINEMENT

Image
GHARDAIA- La piste principale de l’aéroport d’El Menea (275 Km au sud de Ghardaïa), objet d’une action de mise à niveau et d’extension, sera homologuée prochainement, et rouverte au trafic aérien, a-t-on appris auprès de la direction des travaux publics (DTP) de la wilaya.

Cette infrastructure aéroportuaire a fait l’objet d’une opération de mise à niveau d’envergure, de renforcement et d’extension de la piste principale pour un coût estimé à plus de deux (2) milliards de DA, a expliqué à l’APS, le directeur du secteur Ali Tegguar .

Cette opération a permis l’extension de la piste principale de l’aéroport passant de 3.000 à 3.800 mètres , en réalisant des bouts de 450 mètres linéaire sur 45 mètres de large en béton armé , l’élargissement des aires de mouvement (parkings et bretelles) pour avions afin de permettre aux gros porteurs d’effectuer aisément l’atterrissage et le décollage, a-t-il détaillé .

Ces travaux ont permis également le renforcement de la portance et du gabarit ainsi que la rénovation du réseau de radionavigation et télécommunication en conformité avec les normes internationales en matière de sécurité et de fluidité du trafic aérien, a-t-il indiqué L’objectif de ces opérations, est de se mettre au diapason des normes internationales pour accompagner l’essor économique et social que connaît la région d’El Menea et aussi d’améliorer le confort et les prestations offerts aux passagers, a souligné ce responsable, Ces travaux de renforcement de la piste principale de l’aéroport d’El Meneaa vise également à entretenir les infrastructures de base aéroportuaire, dans le but d’y améliorer les conditions de déroulement du trafic aérien, notamment avec la relance du tourisme dans la région , a-t-il fait savoir .

Un montant de plus d’un (1) milliard de dinars a été également dégagé par les pouvoirs publics pour l’étude de renforcement de la piste secondaire ainsi que le chemin de ronde longeant la clôture de l’aérodrome sur 14 Km , a indiqué M. Tegguar.

Crée en 1954 par l’autorité coloniale, l’aérodrome d’El Menea situé à deux (2) km du centre de l’agglomération, qui s’étend sur une superficie de 411 hectares a été ouvert au trafic aérien en 1989 avec une piste principale de 3.000 mètres de long sur 45 mètres de large et d’une piste secondaire de 1.800 mètres de long sur 45 mètres de large ainsi qu’une aire de stationnement de 350 mètres de long sur 105 mètres de large.

Cet aérodrome touristique n’a subi aucune intervention depuis son ouverture au trafic aérien en 1989 à l’exception d’une opération de traitement des fissures de la piste principale et une partie de la voie de roulement effectué en 2002 et d’une réfection en 2006.

La région d’El Menea, passage obligé pour les touristes prisés par le grand sud algérien recèle de nombreuses richesses culturelles, environnementales et agricoles qui lui permettent de devenir un pôle attractif pour le tourisme et le commerce agricole.
http://www.ouargla-aps.dz/spip.php?article23862

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5744
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par sadral » 12 novembre 2016, 20:17

Il sera un édifice de haute technologie/Un grand aéroport propre et moderne pour Oran


Le futur nouveau aéroport d’Oran promet de révolutionner le paysage urbain en Algérie. Doté de plusieurs équipements de haute technologie, il sera également une infrastructure “propre” qui fonctionnement aux “énergies renouvelables”. L’aéroport de la deuxième ville algérienne constitue l’un des projets les plus futuristes du pays.

Le nouvel aéroport d’Oran sera en vérité un bâtiment intelligent avec une haute performance énergétique. En effet, une entreprise nationale spécialisée dans le domaine a été désignée pour la fourniture et la pose des panneaux solaires tout en préservant une certaine harmonie avec le futur édifice sur le plan architectural, a révélé Abdelkader Kessal, le directeur de l’entreprise de gestion des services aéroportuaires d’Oran. Il est prévu, ainsi, la pose de panneaux solaires de haute technologie en matière de production de l’énergie, sur une surface-plafond de 13.000 m2 sur un total de 15.000 m2 de superficie bâtie. Ces panneaux assureront 25% des besoins de cette aérogare en électricité. Le reste de la surface bâtie sera aménagé en espaces verts à titre décoratif.

La pose de ces panneaux sera lancée février prochain pour s’achever en juillet, selon les prévisions de l’EGSA. Il est prévu également la mise en place d’un système de récupération des eaux pluviales pour être réutilisées à d’autres fins. Concernant l’ancienne aérogare de l’aéroport d’Oran, plusieurs opérations de modernisation y seront concrétisées afin d’offrir aux usagers des vols domestiques un cadre agréable et des services de qualité, indique le même responsable. Par ailleurs, l’espace destiné actuellement au trafic international a été renforcé par plusieurs opérations de réhabilitation visant l’amélioration des prestations telles que l’élargissement du hall d’arrivée avec la mise en service d’un troisième tapis roulant des bagages permettant de traiter trois vols d’arrivée en même temps.

Notons enfin que les capacités de stationnement des véhicules au sein des parkings atteindront les 5.400 places, notamment avec la réalisation d’un parking à étages près de la nouvelle aérogare et l’extension des capacités d’accueil du parking, côté chapiteau qui assure les vols domestiques actuellement. Cet espace sera destiné exclusivement aux vols spéciaux Hadj et Omra. La mise en service de la nouvelle aérogare de l’aéroport d’Oran devrait se faire en mars 2018. Il sera la vitrine d’Oran qui abritera en 2021, la 19ème édition des Jeux Méditerranéens.
http://www.algerie-focus.com/2016/11/se ... ort-doran/
« Une page est tournée ; l'Algérie est d'abord fille de son histoire, qu'elle ait surmonté l'épreuve coloniale et même défié l'éclipse, atteste, s'il en était besoin, de cette volonté inextinguible de vivre sans laquelle les peuples sont menacés parfois de disparition.
L'ornière qui nous a contraints à croupir dans l'existence végétative des asphyxies mortelles nous imposa de nous replier sur nous-mêmes dans l'attente et la préparation d'un réveil et d'un sursaut qui ne pouvaient se faire, hélas ! que dans la souffrance et dans le sang. La France, elle-même, a connu de ces disgrâces et de ces résurrections. » Le président Houari Boumediene.

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par yayoune » 27 novembre 2016, 13:35



guidher
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2632
Inscription : 03 avril 2012, 18:27

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par guidher » 07 décembre 2016, 18:20

La nouvelle aérogare de l’aéroport international d’Alger sera livrée entre avril et juin 2018 (PDG de la SGSIA)
Image
Selon Tahar Allache, le PDG de la Société de gestion des services infrastructures et aéroportuaires (SGSIA), si le coût total de cette aérogare est estimé, pour le moment, à 80 milliards de dinars, au lieu de 74 milliards initialement prévus, c’est à cause de la dépréciation du dinar, une partie des coûts étant libellés en devises étrangères. La société, a-t-il rassuré, est en mesure de prendre en charge cet écart.

La nouvelle aérogare de l’aéroport international d’Alger sera livrée entre avril et juin 2018, a indiqué aujourd’hui à la chaîne 1 de la Radio publique algérienne, Tahar Allache, le PDG de la Société de gestion des services infrastructures et aéroportuaires (SGSIA).
La nouvelle aérogare n’entrera, cependant, en exploitation qu’au moins trois mois après sa livraison, le temps d’effectuer les tests nécessaires, a ajouté, M. Allache, qui était l’invité de l’émission de la Chaîne 1 « Dayf Al Sabah » (L’invité du matin).
Cette infrastructure, a précisé le PDG de la SGSIA, aura une capacité de 10 millions de passagers/an, soit presque l’équivalent de la capacité de l’aérogare actuellement en exploitation (quelque 12 millions de passagers/an). Elle disposera d’un parking prévu pour 4.500 véhicules.
Selon Tahar Allache, si le coût total de la nouvelle aérogare est estimé, pour le moment, à 80 milliards de dinars, au lieu de 74 milliards initialement prévus, c’est à cause de la dépréciation du dinar, une partie des coûts étant libellés en devises étrangères. La société, a-t-il rassuré, est en mesure de prendre en charge cet écart.
Tahar Allache a tenu à préciser que la construction de la nouvelle aérogare est financée grâce à un crédit bancaire contracté par la SGSIA et non pas par le Trésor public.
http://www.maghrebemergent.info/economi ... sgsia.html


Topic author
AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par AAF 2020 » 18 décembre 2016, 10:46


Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Infrastructure Aéroportuaire et Trafic Aérien

Message par tahiadidou » 22 décembre 2016, 03:23

En parlant du nouveau terminal de HB airport voila le statut d'après GE au 10/10/2016. Comparez a la maquette.
Image
Image
Je presume que la majorité de ce qui est au niveau du nouveau parking est une base de vie.

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »