Compétences algériennes à l’étranger

Toutes les discussions a propos de la politique, de l'économie et de la société Algérienne (uniquement)
Répondre
Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par tahiadidou » 09 novembre 2015, 19:49

AAF 2020 a écrit :
Mohand Saïd Oulkhiari vole très haut : Un pilote algérien célébré aux States !

Le fait est loin d'être anodin. Un commandant de bord algérien, Mohand Saïd Oulkhiari en l'occurrence, qui a volé plus haut avec Air Algérie, vient d'être célébrée aux…Etats-Unis. Oui, ce sont les Américains qui ont reconnu son talent et son savoir-faire dans un domaine aussi pointu et sensible que le transport aérien. Et c'est l'administration de l'aviation civile américaine (The Federal Aviation Administration (FAA) qui vient de l'inclure dans sa prestigieuse base de données de certification «Airman Certification Data Base».
Une immense fierté pour cet ancien pilote d'Air Algérie qui a dû quitter les commandes du pavillon national en 2008 après 30 ans de loyaux services pour une histoire de coup bas comme il en existe dans nos entreprises. Mais l'expertise de l'enfant des Aït Ourthlène n'a pas échappé à la perspicacité des autorités de l'aviation civile américaine pour qui l'excellence n'a ni nationalité, ni frontière, ni couleur. Mohand Saïd Oulkhiari, qui exerce actuellement en qualité de commandant de bord à Atlantic Airways en Ecosse, était loin de savoir que son nom est affiché en octobre dernier dans la revue de la FAA. «Quand un ami m'a appelé de Washington pour m'informer que la presse américaine a parlé de moi, ma réponse était : j'espère que ce n'est pour une accusation de terrorisme (rire) !» C'est dire que cet ancien étudiant de la célébrissime école de formation «Skymates» à Dallas (Texas), était loin de se douter qu'il allait être consacré parmi le gotha du géant américain. Comme quoi, nul n'est prophète en son pays. Le potentiel de Mohand Saïd Oulkhiari a été jugé conforme aux normes éducatives et médicales internationales avec un niveau «d'instruction et de maîtrise du pilotage sain et sécurisé d'un avion».
Et ce n'est pas rien, quand on sait que les normes fixées par la FAA sont les plus strictes et les plus élevées dans le monde. Très modeste, notre commandant de bord est certes fier mais garde une boule quand il repense à la façon dont il avait été poussé hors du cockpit des avions d'Air Algérie il y a sept ans exactement. Il faut dire qu'il ne chôme pas pour autant.
En plus de voler très haut en Ecosse, Oulkhiari est membre du conseil d'administration de deux compagnies charter au Sénégal (Sénégal Fly) et en Guinée (Guineen Air). Son rêve ? Relier Alger à New York via Montréal et contourner le lobbying des Marocains qui ne souhaitent pas que les Algériens puissent voyager directement vers les Etats-Unis sans passer par Rabat. Mohand Saïd souhaite aussi mettre son expérience en Afrique et en Ecosse au service d'Air Algérie en créant une compagnie charter qui va notamment s'occuper du hadj pour éviter la saignée des devises qui profitent aux compagnies arabes. A bon entendeur…
http://www.letempsdz.com/index.php/132- ... aux-states
:shock: :scratch:
Sérieusement...ce journal parle d'un fait très anodin mais dire que
"la presse américaine a parlé de moi"
et ce titre ridicule, je tombe des nues. Ils sont plus de 500,000 pilotes aux USA a avoir le Airmen Certificate en 2014. Ils sont 50,000 en dehors des US. Et ils sont une quarantaine d'Algériens plus principalement ceux qui travaillent avec des compagnies étrangères; voir http://pilots-airmen.findthedata.com/d/c/Algeria. En general, la partie intéressée remplit un questionnaire sur l'experience, connaissances, un dossier medical, etc. qui sont examines etc. Ce n'est pas un Award ou qqe chose qui est lui est tombe soudainement sur la tete. Il n'y a pas de quota ou competition.
Mabrouk au bonhomme pour son Certificate mais le forum devrait se passer d'articles foireux; aussi, cela demande un petit effort de la part du forumiste ;)


Sifax
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2573
Inscription : 31 mars 2012, 12:44

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par Sifax » 10 novembre 2015, 07:04

Merci tahiadidou pour la précision.
Notre presse peut être d'un niveau... :nooo:


Topic author
AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par AAF 2020 » 10 novembre 2015, 18:54

Un chercheur algérien invente un nouveau système de réfrigération

Un système de réfrigération thermique par récupération de rejets industriels a été présenté, mardi à Constantine, par Hakim Nesreddine, un chercheur algérien installé au Québec (Canada) qui a conçu et développé ce procédé. Ce chercheur qui a présenté son système lors de la seconde journée du séminaire international sur le génie climatique et énergétique, ouvert lundi à l’université Mentouri, a indiqué, dans sa communication, que le prototype de ce projet baptisé "la cascade à éjecto-compression", développé en 2013, fait actuellement l’objet d’essais destinés à "améliorer ses capacités volumiques". Le système qui permet, selon le Dr. Nesreddine, chargé de projets au laboratoire des technologies de l’énergie à l’Institut de recherche Hydro-Québec, d’obtenir des performances "supérieures à celles des systèmes de réfrigération conventionnels" grâce à la transformation des rejets thermiques en "source de chaleur pour la production du froid".
http://www.lexpressiondz.com/linformati ... ation.html


Topic author
AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par AAF 2020 » 09 janvier 2016, 15:45

Physique nucléaire/ Madjid Boutemeur, ce génie algérien qui rêve du Prix Nobel

Image
Il avait décroché une bourse universitaire pour aller étudier à Grenoble en France. Il est devenu, plus tard, professeur des universités, docteur en physique nucléaire et physique des particules. Considéré comme une pointure internationale dans son domaine, l’Algérien, Madjid Boutemeur, rêve désormais de décrocher le prix Nobel de physique.

Il est l’un de ces génies algériens sujets de toutes les convoitises. Madjid Boutemeur est considéré comme une sommité pour sa vision avant-gardiste dans le domaine de la physique nucléaire, notamment la physique des particules.

Agé de 53 ans, cet éminent scientifique, auteur de 650 ouvrages majeurs, mène actuellement des recherches au Centre européen de recherche sur le nucléaire (CERN) en Suisse, dans lequel se trouve le grand collisionneur de hadrons (LHC) considéré comme le plus imposant et le plus puissant accélérateur de particules du monde.

En plus d’être une pointure dans son domaine, Madjid Boutemeur est ambitieux et cela transparaît clairement dans ses déclarations dans lesquelles il affirme qu’il va décrocher le prix Nobel de physique. Et ce ne sont pas là des paroles en l’air, car le professeur y croit dur comme fer.

Un parcours scolaire exemplaire et des études menées auprès des plus prestigieuses universités font de lui, aujourd’hui, un candidat sérieux à cette prestigieuse distinction. Fort d’une réputation internationale, ce natif de Tizi-Ouzou a mené des recherches poussées au CERN en Europe, et à l’université de Yale aux États-Unis, où il a présenté en 1987, un travail qui a failli être retenu pour le prix Nobel.

Cet enfant du bled est détenteur d’un record du monde dans le domaine de la polarisation des spins dans les très basses températures. Convoité par les Allemands, il devient conseiller scientifique du gouvernement de Bavière en tant que spécialiste des questions d’énergie

Madjid Boutemeur est un autre génie algérien qui a choisi de voir ailleurs pour accomplir de grandes choses. Victimes d’un système qui produit et favorise la médiocrité, nombreux sont ces scientifiques qui ne doivent à l’Algérie que leurs origines. Ces “laissés pour compte” dans leur pays sont sollicités par les plus grandes écoles et centres de recherches mondiaux pour participer au développement et à l’enrichissement du capital scientifique de ces pays.
http://www.algerie-focus.com/2016/01/133620/

Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par tahiadidou » 09 janvier 2016, 16:56

Fort d’une réputation internationale, ce natif de Tizi-Ouzou a mené des recherches poussées au CERN en Europe, et à l’université de Yale aux États-Unis, où il a présenté en 1987, un travail qui a failli être retenu pour le prix Nobel.
Non pas pour rabaisser les mérites du bonhomme mais quand meme en 2016 ces journaux devraient faire un minimum de recherche. Peut être que le personnage a manqué de modestie (ca arrive qqe fois). Ces articles ne vont pas dans l'intérêt de ce physicien quelque soient ses qualités intrinsèques. Selon l'image ci-dessous le processus de Nobelization démarre par une missive envoyée a des nominateurs (environ 3000) a la fin de suggérer des candidats au Nobel (il en sort 250 a 300 nominés). Tout le processus est confidentiel donc en principe ce physicien n'en saurait rien. Pour le Nobel de Physique toutes ces informations sont gardées secretes pendant un demi-siècle!
The statutes of the Nobel Foundation restrict disclosure of information about the nominations, whether publicly or privately, for 50 years. The restriction concerns the nominees and nominators, as well as investigations and opinions related to the award of a prize.
Image
Sa photo en bleu de Shanghai dans un centre culturel en Algérie contraste énormément avec son lieu de travail au CERN :)


Sifax
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2573
Inscription : 31 mars 2012, 12:44

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par Sifax » 21 janvier 2016, 10:46

Une chaussure intelligente (et connectée) à 400$. C'est l'innovation d'un algérien aux USA.

https://www.youtube.com/watch?time_cont ... gAu_z3tjj0


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par samir_reghaia » 03 février 2016, 23:36

AIDA mobilise la diaspora algérienne à l’étranger

Algerian International Diaspora Association (AIDA) appelle à une manifestation le 6 février prochain devant l’ambassade d’Algérie à Paris et devant tous les consulats d’Algérie en France, en Belgique, en Allemagne, en Grande Bretagne et au Canada.



Le but de cette manifestation est de protester contre le projet de constitution « jugé discriminatoire contre la diaspora algérienne établit à l’étranger. Notamment en ce qui concerne ses articles 51 qui exige la nationalité algérienne exclusive pour l’accès aux hautes responsabilités de l’Etat et Fonctions politiques.» Et le 73 relatif aux «conditions d’éligibilité à la présidence de la République». Pour cela AIDA a mis en place un Collectif contre le projet de constitution discriminatoire (CCPCD), afin d’organiser des rassemblements pour «manifester son désaccord.»

Pour rappel, AIDA est une association à but non lucratif et politiquement neutre. Elle a pour objectif de regrouper la diaspora algérienne de par le monde afin de créer un réseau efficace de solidarité et la faire contribuer au développement de l'Algérie Elle a pour vocation de promouvoir la communauté et la fédérer autour d’actions fortes à destination des algériens ou qu'ils soient . AIDA ambitionne de créer des synergies entre membres de la diaspora établis dans le monde, sans aucune distinction.

Ayant pour objectifs de former un réseau solidaire et actif, d’expertise et de savoir-faire à travers notamment cette plateforme électronique qui constituera un lien charnière entre les membres de la communauté.

Par ailleurs, AIDA a lancé un sondage sur son site web, invitant les internautes à voter pour ou contre les deux articles. Le sondage s’est soldé par 21.18% pour, 76.47% sont contre. Tandis que 2.35% n’ont pas exprimé leur opinion.
http://leconews.com/fr/politique/politi ... 62_370.php
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


numidia
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2712
Inscription : 21 mars 2012, 20:17

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par numidia » 04 février 2016, 07:23

vous connaissez cette association ?
... j'en ai jamais entendu parlé ... quelqu'un sait ce qu'elle vaut sur le terrain, nombre de membres ? activités ?
________

de toute façon ces associations poussent comme des champignons, se prétendant représenter les plus de 4 à 5 millions d'Algériens à l'étranger
c'est bizarre qu'on les entende jamais sur la défense de l'Algérie et des Algériens et tout ce qu'ils subissent à l'étranger, mais par contre pour briguer des postes, tout à coup ils se mobilisent, tient, tient, ...

il y a un décalage avec le titre du topic, car il y a ces associations auto-proclamées d'un côté et il y a les "compétences algériennes à l'étranger"de l'autre qui ne s'encombrent pas de politique politicienne, eux ils travaillent et avancent

la mobilisation et la dynamique au sein de la diaspora est nécessaire, crucial et stratégique mais pourquoi se faire entendre dans des pays étrangers sur un problème intérieur algérien, alors que soit disant on défend les Algériens à l'étranger ?

là on a affaire à une mobilisation sur un seul article: cet article 51 (qu'on soit pour ou contre) est devenu un point de discorde, les uns et les autres montrent une haine incroyable envers leurs propres compatriotes, on en arrive à entendre et lire des choses très graves
mais il y a des choses plus graves par exemple la constitutionnalisation de la "réconciliation nationale", c'est d'une gravité qui va marquer la situation judiciaire dans notre pays, et donc va impacter gravement notre société, et là, personne ne se mobilise ?
bien entendu il faut se mobiliser au pays, pas à l'étranger, c'est contre productif et ça ne mène à rien
l'action réelle ne se passe pas dans les manifestations, qui sont obsolètes pour faire bouger les choses
elles ne servent qu'à gueuler un bon coup, mais impact réel = zéro

ceci dit si l'article 51 avait existé en 1999, nous n'aurions pas eu un président qui depuis a violé régulièrement la Constitution, n'a pas respecté les institutions, sans parler du reste
dommage qu'on l'ai pas eu à l'époque cet article 51
mais comme d'habitude, ce n'est pas un simple article qui modifie notre politique, mais ce sont nos hommes politiques qui s'amusent à faire comme ils veulent et certains le font sans tenir compte des textes, de la loi ou de la constitution sur laquelle ils marchent allégrement
et les seuls qui pourront redresser la barre seront aussi des hommes et des femmes, ambitieux pour notre pays, pas que pour eux-mêmes et pour leur poche, on a assez donné
Image

Avatar de l’utilisateur

imbrator
Raqib Awal (رقيب أول)
Raqib Awal (رقيب أول)
Algeria
Messages : 679
Inscription : 14 octobre 2015, 11:51

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par imbrator » 04 février 2016, 07:58

Je suis tout a fait d'accord avec toi numida ton analyse est pertinente :+1:
Je ne sais pas pourquoi tout cet acharnement, celui qui veut accéder aux hautes fonctions de l'état n'a qu'à abandonner sa deuxième nationalité, d'ailleurs je me demande si ce n'est pas sa première nationalité vu cet acharnement.


numidia
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2712
Inscription : 21 mars 2012, 20:17

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par numidia » 04 février 2016, 08:14

... et vivre sur place depuis des années, c'est normal
comment évaluer et analyser une situation de loin ? sans savoir ce que vit chacun au quotidien

comment prendre des décisions et gérer une société qu'on n'a pas côtoyée ? avec qui on ne vit pas au jour le jour ?
Image


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par samir_reghaia » 11 février 2016, 20:52

Difficile départ et difficile retour... :|
La saignée continue...
Compétences algériennes installées à l’étranger : La marginalisation à l’origine des départs


L’ouvrage intitulé De la fuite des cerveaux à la mobilité des compétences - Une vision du Maghreb, publié cette semaine par le Centre de recherche en études appliquées pour le développement (Cread) en collaboration avec le bureau de l’Organisation internationale du travail (OIT) à Alger sous la houlette du sociologue et chercheur Mohamed Saïb Musette, offre une analyse intéressante sur un phénomène qui vide le pays de sa substance et incite à s’interroger sur la place des élites dans la société algérienne.

Les médecins spécialistes voient leur avenir ailleurs

Beaucoup de médecins, formés en Algérie, voient leur avenir sous d’autres cieux. C’est, en tout cas, l’un des enseignements de l’étude De la fuite des cerveaux à la mobilité des compétences... publiée cette semaine par le Centre de recherche en études appliquées pour le développement (Cread). Il y aurait, à en croire le Dr Zehnati, statisticien, près de 10% de médecins formés en Algérie à exercer dans les hôpitaux français. Au-delà du simple constat, il est à s’interroger sur les raisons qui poussent les blouses blanches à accepter un déclassement et un niveau de vie inférieur.

Les motivations des médecins qui choisissent de s’exiler demeurent une énigme pour les chercheurs du Cread. Elles ne sont probablement pas salariales vu que les docteurs en médecine sont mieux lotis en cette matière que d’autres secteurs. Affirmer que les médecins algériens sont bien payés serait bien sûr aller vite en besogne, mais les salaires qu’ils perçoivent sont plus importants que ceux des autres cadres du secteur public. «Si nous comparons le salaire moyen avec les salaires perçus par les médecins du secteur public, il est clair qu’ils gagnent plus que le salaire moyen d’un cadre en Algérie.
La suite: :arrow:
http://elwatan.com/hebdo/magazine/compe ... 79_265.php
Les grands changements ne viennent que d'en bas.


samir_reghaia
Mulazim (ملازم)
Mulazim (ملازم)
Messages : 1062
Inscription : 05 juin 2013, 13:47

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par samir_reghaia » 21 février 2016, 23:02

Migration des compétences maghrébines : ‘’Il faut passer à l’offensive et arrêter de se défendre‘’ Mohamed Saib Musette sur RadioM (audio)


Il serait plus adéquat de parler de ‘’mobilité des compétences‘’ que de migration. Les scientifiques ont besoin de circuler. ‘’ Lors d’un passage à la radio M, M. Mohamed Saib Musette a fait part de sa vision moderne sur le phénomène de la fuite des cerveaux.


Abandonner la question de la lutte contre la migration, recadrer ce phénomène dans l’ère de la mondialisation, créer les conditions nécessaires et mettre en place une organisation des départs et des retours des compétences maghrébines. Telles sont les suggestions de Mohamed Saib Musette, sociologue et chercheur au Centre de recherche en économie appliquée au développement (CREAD). L’invité de l’émission ‘’l’entretien‘’ est co-auteur d’un nouvel ouvrage intitulé "De la fuite des cerveaux à la mobilité des compétences? (une vision du Maghreb)", paru en 2016.

La migration, un défi commun du Maghreb, mais des politiques séparées

Le bon élève en la question est bien la Tunisie. ‘’La Tunisie a créé une agence pour organiser les départs et aussi le retour des compétences. ‘’De plus, la Tunisie est attractive. En effet, ce pays dispose de 25 universités privées, souligne M. Musette. ‘’La Tunisie dispose de capacités de formation supérieures intéressantes. Elle organise les départs des compétences, mais elle organise aussi l’arrivée, se sont 8000 étudiants étrangers qui payent leurs formation en Tunisie.‘’


Pour le Maroc, la gestion des départs/arrivées est différente. ‘’Le Maroc produit beaucoup de diplômés. Mais il a un système éducatif relativement faible puisqu’il y a beaucoup d’analphabètes et un nombre important de personnes non scolarisées‘’ fait savoir M. Musette. Cependant, ce pays met en place un système qui consiste à envoyer les diplômés (à l’étranger), en retour le Maroc organise l’investissement de la diaspora dans le pays.


Concernant l’Algérie, ‘’il y a eu des départs non organisés‘’ déplore M. Musette. Ce dernier fait savoir qu’il existe un organisme qui, en principe, organise ces départs.‘’ En effet, l’ANEM (agence nationale de l’emploi) a abandonné cette mission souligne le chercheur du CREAD.

Discuter du phénomène de la migration dans le cadre de la coopération internationale

Les pays de la rive sud (en l’occurrence les pays du Maghreb) devraient introduire le débat de la migration au sein des grands espaces de dialogues internationaux et régionaux (5+5, Union Africaine...). Toutefois, M. Musette espère un changement de vision, d’approches et de démarches de ces pays. ‘’On ne doit plus rester dans la défensive, il faut passer à l’offensive maintenant‘’ martèle-t-il.

‘’Avec les objectifs du développement durable, la migration doit faire l’objet de négociations dans les espaces de dialogues. ‘’On doit pouvoir créer nos grandes universités maghrébines, avec les meilleurs professeurs et accueillir les meilleurs étudiants. Des pôles d’excellence, comme on l’a fait pour les finances, avec la plus grande école de finances qui se trouve en Tunisie, et qui forme pour toutes les banques de la région… on va le faire aussi à Tlemcen avec la plus grande école sur les énergies. ’’

L'intégralité de l'émission en audio
http://maghrebemergent.com/actualite/ma ... audio.html
Les grands changements ne viennent que d'en bas.

Avatar de l’utilisateur

yayoune
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 1923
Inscription : 29 décembre 2015, 14:31

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par yayoune » 13 mars 2016, 20:28

الجزائري عبد القادر محمدي ينال الجائزة الأولى في الطب بأمريكا

Image
http://www.echoroukonline.com/ara/articles/275999.html

https://youtu.be/SPemGhg7fbc

Avatar de l’utilisateur

tahiadidou
Raïd (رائد)
Raïd (رائد)
Algeria
Messages : 2010
Inscription : 17 septembre 2012, 23:17
Localisation : Not in Algiers

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par tahiadidou » 13 mars 2016, 23:12

Le "1er Prix Américain de Médecine"? :scratch: Qu'est ce qu' on ne lit pas bon Dieu dans la presse.
Donc, juste pour information:
Je n'ai jamais entendu parler d'un tel prix :roll: cependant le Prix Lasker est considéré comme le top US prize dans les sciences médicales. Je t'invite a visiter le site et voir la liste des lauréats pour 2015. Ceux de 2016 ne seront connus qu'en Septembre 2016. Par contre, il est vrai qu'une éminence d'origine algérienne (Benabid) a bien fait partie des lauréats de 2014 :) Benabid a un très gros baggage.
http://www.laskerfoundation.org/about/a ... nations-1/

La video est tout simplement une session Toastmasters (probablement a Johns Hopkins) ou le présentateur a choisi de parler de l'éminent algérien Zerhouni (de Johns Hopkins et ex-boss du NIH). Au boulot, on a souvent des sessions pareilles de Toastmasters pour les personnes intéressées ou membres. C'est fait pour apprendre a parler en public, a mieux communiquer et éventuellement devenir un leader.
https://www.toastmasters.org/About/Who-We-Are


Topic author
AAF 2020
Amid (عميد)
Amid (عميد)
Algeria
Messages : 11856
Inscription : 30 mars 2012, 16:23

Re: Compétences algériennes à l’étranger

Message par AAF 2020 » 21 mars 2016, 19:40

La scientifique algérienne Hakima Amri honorée à New York
Image

WASHINGTON- Mme Hakima Amri, professeur émérite de l’université américaine Georges Town vient d’être récompensée par la Société des consuls généraux à New York (SOFC) pour ses contributions importantes dans le domaine de la recherche scientifique.

Professeur agrégé en biochimie et en physiologie, Mme Amri s’est vue décernée le certificat de reconnaissance de la SOFC, plus grand corps consulaire du monde comprenant 115 consulats généraux, pour son illustration dans son domaine d’activité et sa contribution au dynamisme et à la diversité de la société américaine.

Au cours d’une cérémonie organisée à cet effet à New York et à laquelle ont pris part les Etats membres du corps consulaire ainsi que les représentants des autorités locales de l’Etat de New York, la SOFC a salué également l’engagement de cette scientifique en faveur de sa communauté et de son pays.

Spécialisée dans la biochimie et la biologie cellulaire et moléculaire, Mme Amri est directrice des études supérieures en médecine intégrative à Georges Town University, et vice-présidente de Phylomics LLC, société spécialisée dans le traitement des données dans le domaine de la santé et de la recherche scientifique.

Elle est également spécialiste en médecine des systèmes, de bio marqueurs du cancer et de l'identification de bio signature, renforcée par l'approche analytique qu'elle a récemment développée en collaboration avec ses collègues du National Institute of Health.

Ses travaux de recherche dans ce domaine ont été validés récemment par un brevet délivré par l'Office des brevets des Etats-Unis.

La scientifique algérienne est aussi co-auteur d’un livre qui a porté sur la traduction et l'interprétation des observations du médecin et philosophe Ibn Sina à la lumière de la médecine moderne.

Avant de rejoindre les Etats-Unis, cette diplômée de l'université de Constantine, a obtenu un doctorat en stéroïde biochimie, liée à la santé des femmes de l'université Pierre et Marie Curie, en France.

Dans son allocution lue à cette occasion, Mme Sabria Boukadoum, Consul générale d’Algérie à New York a rendu hommage à la lauréate pour la qualité de ses travaux, et pour sa contribution constante en vue de tisser des liens avec la communauté universitaire et scientifique en Algérie où elle a acquis sa formation de base.

Elle a également souligné "l’importance qu’accorde l’Algérie, sous l’impulsion du président de la République Abdelaziz Bouteflika, à l’éducation et au renforcement du rôle des femmes dans la société".
http://www.aps.dz/sante-sciences-tech/3 ... 0-new-york

Répondre

Revenir à « Actualités en Algérie »