Armée Russe

Inde, Russie, Chine, Japon, Corée du Sud, Corée du Nord, Malaisie, Vietnam, Philippine, Indonésie ...
Répondre
Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 6650
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: Armée Russe

Message par geronimo » 10 juillet 2018, 05:53

leraincy a écrit :
10 juillet 2018, 00:54
Magnifique, mon rêve depuis que je suis sur ce forum est que l’Algérie achète une douzaine de ces navires pour remplacer les osa et les dejbel chenoua(ces derniers navires sans missiles pourront etre affectés aux gc en tant que patrouilleurs).
Ton rêve est ressent :shock:


numide
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1750
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Armée Russe

Message par numide » 10 juillet 2018, 11:48

leraincy a écrit :
10 juillet 2018, 00:54
Magnifique, mon rêve depuis que je suis sur ce forum est que l’Algérie achète une douzaine de ces navires pour remplacer les osa et les dejbel chenoua(ces derniers navires sans missiles pourront etre affectés aux gc en tant que patrouilleurs).
Oui, ils sont entrain d’être remplacé mais par les "Project 22160"

Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 6650
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: Armée Russe

Message par geronimo » 10 juillet 2018, 17:21

Why Russia's Status-6 Torpedo Is Really a 100-Megaton Cruise Missile
Pourquoi la torpille de statut-6 de la Russie est vraiment un missile de croisière de 100 mégatonnes
1-sous.jpg
On November 10, 2015, Russian media accidentally-on-purpose revealed a glimpse into the Kremlin's new underwater weapon— the "Kanyon" or Status-6 nuclear-powered, nuclear-armed drone. Since then the debate swirling around the device, such as whether it is real, its practicality, military use and history. This has produced a picture of a very old idea reborn into a new and dangerous age.

The Kanyon UUV (unmanned underwater vehicle) as described and illustrated is a very, very large torpedo almost eighty feet long and five feet in diameter. Fitted with a monstrous 100-megaton nuclear warhead and propelled by a nuclear power plant, Kanyon is designed to create radioactive tsunamis in ports and coastal areas.

Seaborne explosive platforms have a long history in warfare. "Fire ships," where vessels set aflame and set drifting into fleets at anchor, and have been used for centuries. In 1585 the Dutch rebels of Antwerp, besieged by Spanish troops hired Frederico Giambelli, a clever Italian engineer, to create the "hellburner" —a floating bomb set off by clockwork or slow-match. The results were spectacular, but not decisive, at Antwerp. However, the mere existence of such weapons caused the Spanish to panic at the sight of regular fire ships and ruined Spain's hopes for invading Britain.

http://nationalinterest.org/blog/buzz/w ... sile-25272
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 6650
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: Armée Russe

Message par geronimo » 10 juillet 2018, 19:37

Russia change battlefield tactics of using tanks
La Russie change la tactique du champ de bataille en utilisant des chars

Chacun des nouveaux éléments a ses propres caractéristiques, qui tiennent compte de l'arriéré technique et moral des chars russes tels que le T-72. Par exemple, un "tank carrousel" c'est un tir non-stop, quand trois, six, neuf chars ou plus se déplacent sans interruption dans un mouvement circulaire, l'un se débattant l'ennemi, l'autre se déplaçant vers l'arrière et le rechargeant position de tir, et ainsi de suite. Selon Stanavov, le "carrousel de chars" peut être utilisé quand on ne sait pas quel type d'armement l'ennemi a à sa disposition - chars, missiles guidés antichar (ATGM) ou lance-grenades.

Un autre élément est "pantalon de tank" qui implique des chars alternant le feu entre deux tranchées, sans rester dans une position pendant plus de quelques secondes. Le char pénètre dans la tranchée, tire, se met en marche arrière et passe au suivant. Les armes antichars ennemies n'ont pas le temps de réagir.

Les conflits locaux ont clairement montré que la défense positionnelle et l'offensive au sens classique ont perdu leur utilité. La tâche principale des tankistes sur le champ de bataille est de constamment manoeuvrer et cacher les machines faiblement protégées dans les plis du terrain.

En Syrie, les monticules et la terrasse de banc ont commencé à être utilisés dans les tactiques sur l'utilisation de l'armure sur le champ de bataille. Ici, les chars peuvent se déplacer le long du parapet et, quand ils atteignent une ouverture, tirer, se dissimulant rapidement derrière le remblai. Tant qu'ils restent en mouvement constant, il devient presque impossible de les viser ou de les frapper. De plus, pour tromper l'ennemi, le commandant peut choisir l'ouverture au hasard, donnant l'impression qu'il y a plus de chars déployés que dans la réalité. Des ouvertures peuvent être créées en utilisant des équipements d'ingénierie, et si nécessaire, par l'équipage lui-même.

https://defence-blog.com/army/russia-ch ... tanks.html

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5306
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Russe

Message par sadral » 10 juillet 2018, 23:41

L'ANP doit s'en procurer au plus vite
L’armée russe ne peut plus se passer des drones

La Russie utilise les drones aériens depuis 2013 et avec leur déploiement sur le théâtre syrien ils se sont très vite rendus indispensables à la conduite des opérations militaires. Surveillance, renseignement et précision accrue des frappes, les Russes ne peuvent plus se passer de leurs véhicules sans pilote. Prochaine étape : le drone armé.


Dans un interview accordé au journal officiel de l’armée russe – connu chez nous sous le nom de Red Star – le major-général Alexander Novikov, chargé des programmes de drones au sein du Ministère de la Défense, est revenu sur l’utilisation de drones aériens par les soldats russes sur le champ de bataille. Conclusion : ils sont irremplaçables.

Le département qu’il dirige a été créé en 2013 en même temps que les premières formations de drones aériens (au moins une dans chaque district militaire). Aujourd’hui, l’armée russe disposerait de pas moins de 1 900 véhicules aériens sans pilote. Rien qu’en Syrie (l’armée ukrainienne aurait abattu plusieurs drones russes au dessus de son territoire), les drones russes ont effectué environ 23 000 sorties pour un total de 140 000 heures de vol. Bien qu’à la différence des immenses drones américains ou des petits drones « commerciaux » utilisés par l’État Islamique, ils ne soient pas (encore) armés, les Russes ne pourront plus s’en passer à l’avenir : selon Novikov, leur déploiement permettrait ni plus ni moins d’assurer un contrôle 24/24h de la situation au sol sur presque tout le territoire syrien.

D’après Novikov, les drones aériens seraient utilisés dans « presque toutes » les opérations militaires, de la surveillance au combat « pour apporter des solutions efficaces à une variété de tâches » : sur une portée maximale de 200 km les drones russes peuvent renvoyer en direct au poste de commandement ou aux artilleurs les images en temps réel de la situation. Que ce soit pour planifier une attaque, ou tout simplement l’avorter aux vues des menaces ou de la présence de civils, ou pour obtenir les coordonnées précises de l’ennemi afin de lui envoyer une volée d’obus, pour surveiller les bases, mais probablement, surtout, pour appuyer l’armée syrienne, les Russes ne répondent plus que par l’utilisation du drone.

Déjà très satisfaits par les capacités offertes par cette technologie révolutionnaire, ils semblent s’impatienter de recevoir leurs premiers drones armés. Sur ce sujet, les Russes sont logiquement assez discrets, peut-être qu’ils n’ont pas eux-mêmes les informations à disposition, le programme enchaînant les retards, mais selon les sources du journal TASS, le prototype devrait effectuer son premier vol cette année. Développé par l’industriel Sukhoï, l’Okhotnik (chasseur en français) serait un drone lourd de longue portée pesant jusqu’à 20 tonnes, un engin probablement énorme ou d’une conception toute autre que son pendant américain quand on sait que le Predator américain pèse environ 1 tonne. Aile volante furtive équipée d’un moteur à réaction, le projet russe se rapprocherait alors plutôt du X-47B développé par Northrop Grumman et pourrait être équipé de canons, missiles et autres bombes lourdes.

Quelque soit sa conception, il sera un véritable game changer pour la Russie qui semble limiter au maximum l’exposition de ses soldats au feu, leur préférant les sociétés militaires privées et les frappes aériennes. Outre la Syrie – si le drone arrive avant la fin des hostilités – le drone d’attaque sera primordial pour traquer des insurgés armés dans d’autres régions, comme peut le faire l’armée américaine dans la zone afghano-pakistanaise. Dans le cas d’une guerre conventionnelle, on imagine également très aisément les apports opérationnels d’une telle technologie. Si les Russes cherchaient effectivement – et parvenaient – à produire un drone de combat, bien au-delà du « simple » drone d’attaque au sol, on entrerait dans une toute autre dimension de la guerre. Pour le moment, Novikov l’avoue, le Ministère attend encore beaucoup des industriels nationaux pour que l’Okhotnik dépasse ses concurrents : du rayon d’action à l’autonomie, de la furtivité à l’intelligence artificielle pour « traiter de grandes quantités de données dans un temps relativement court », il y a encore beaucoup de travail à réaliser.

Sur l’Okhotnik, Denis Fedutinov, l’expert cité par TASS, avance deux idées. D’un côté, l’Okhotnik a probablement été conçu « pour accomplir des missions similaires aux missions assignées aux drones américains – détruisant les systèmes de défense antiaérienne, les communications, les postes de commandement et de contrôle dans des situations où l’utilisation de l’avion présente des risques considérables pour les équipages. » D’un autre côté, le projet ne débouchera pas forcément sur un système mature mais pourrait servir « de démonstrateur de technologies pour mettre en pratique des solutions qui seront éventuellement utilisées sur d’autres drones prometteurs. »
http://forcesoperations.com/larmee-russ ... es-drones/
Image ImageImage

''C’est en pratiquant les actions justes que nous devenons justes, en pratiquant les actions modérées que nous devenons modérés, et en pratiquant les actions courageuses que nous devenons courageux.'' Aristote


numide
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1750
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Armée Russe

Message par numide » 11 juillet 2018, 23:04

Un nouvel avion russe pour «aveugler» l'ennemi .





Les armées des pays technologiquement développés sont aujourd'hui étroitement liées aux groupes orbitaux qui assurent la liaison, donnent une image du champ de bataille, simplifient la navigation des équipages des avions et conduisent les missiles de croisière jusqu'à leur cible.
RTY.jpg
S'il n'existe pas d'arme efficace qui permette de détruire les satellites, il est tout à fait possible d'interrompre la liaison avec l'espace.

La Russie met actuellement au point un avion unique qui dresse des barrières de brouillage et peut paralyser l'ennemi à peine apparu au-dessus du champ de bataille. Que sait-on sur cet appareil?

Quatre escadrilles


Le futur avion, baptisé Poroubchtchik-2, remplacera à terme dans l'armée de l'air le premier Poroubchtchik Il-22PP (brouilleur). Selon une source de l'industrie de l'armement, le nouvel appareil pourra brouiller toutes les cibles — terrestres, aériennes, navales et spatiales. La maquette du projet est déjà prête, et les travaux d'essai et de construction sont sur le point de commencer. L'avion qui servira de base à ce projet n'a pas encore été dévoilé. D'après la source, il pourrait s'agir d'un Tu-214, d'un Il-76 ou d'un tout autre appareil.

«Le Poroubchtchik-2 aura besoin d'un grand fuselage intérieur pour embarquer des équipements complexes. L'avion doit fournir suffisamment de courant pour faire fonctionner ces équipements, et «savoir» décoller et atterrir sur des aérodromes militaires. Un appareil civil ne conviendra pas. Je pense que la plateforme du Poroubchtchik-2 sera le futur avion de transport militaire Il-276 développé actuellement en Russie», déclare Viktor Mourakhovski, membre du conseil d'experts de la commission militaro-industrielle russe.


Rappelons que l'avion de transport militaire Il-276 fait partie de la catégorie moyenne avec 12 tonnes de charge utile pour une autonomie de 2.700 km, 20 tonnes pour 2.000 km ou jusqu'à 90 fantassins. Sa vitesse peut atteindre 870 km/h avec une altitude maximale de 12 km. Le coût d'un appareil devrait avoisiner 35-40 millions de dollars. Une version parfaite pour constituer la plateforme du Poroubchtchik-2. L'un des principaux avantages de l'Il-276 par rapport à l'Il-22PP est constitué par ses turboréacteurs, qui sont plus économiques que les turbopropulseurs.

«Je pense que pour brouiller le signal d'un groupe satellite de l'ennemi potentiel, nous avons besoin d'une escadrille pour chaque commandement opérationnel stratégique, soit quatre escadrilles de 12 avions», souligne Viktor Mourakhovski.


Brouiller le signal


A l'heure actuelle, l'armée de l'air russe dispose de trois Il-22PP Poroubchtchik mis en service en automne 2016. Ces appareils ont été conçus sur la base de l'avion de reconnaissance et de guerre électronique Il-20 qui a décollé pour la première fois le 21 mars 1968. Leur ressource de modernisation est pratiquement épuisée, c'est pourquoi le complexe militaro-industriel s'est penché sur un tout nouvel appareil sur une autre plateforme. La différence la plus notable de l'Il-22PP par rapport à la version de base est qu'il dispose de plusieurs grands carénages sur les bords où sont logées les antennes. Selon les sources ouvertes, pour la mise au point du système de guerre électronique de l'avion ont été utilisées des technologies qui ont significativement accru ses capacités opérationnelles par rapport aux systèmes des générations précédentes.


Le trait distinctif du Poroubchtchik est sa capacité à agir de manière sélective sur les signaux d'une certaine fréquence sans affecter les autres. En d'autres termes, l'avion brouille les signaux ennemis sans affecter les siens. Le principe d'action des appareils de ce type, pour faire simple, consiste à décoller, à scanner tous les signaux radios, identifier les fréquences sur lesquelles travaillent les transmetteurs de l'ennemi, choisir parmi celles-ci le diapason le plus important et brancher le système de brouillage.

Un «parapluie» impénétrable s'ouvre alors au-dessus de l'avion, brouillant ou affaiblissant significativement les radiosignaux de l'ennemi. Le brouilleur n'affecte pas le matériel de réception ou d'émission, mais il perturbe le canal de liaison entre eux. Certes, un tel avion est vulnérable face aux chasseurs et à la défense antiaérienne. Mais le système de défense de bord complique significativement la détection du «brouilleur» et son verrouillage par les missiles. Plusieurs «brouilleurs» volants compliqueront considérablement les actions de l'ennemi dans la région visée, à défaut de le paralyser.

Le Poroubchtchik est capable de combattre efficacement toutes les cibles envisageables — les avions de détection et de commandement, les systèmes de défense antiaérienne et les drones. Le Poroubchtchik, affirme-t-on, pourra même brouiller les signaux des satellites. Avec un nombre suffisant de tels avions et leur utilisation habile, un ennemi technologiquement développé (par exemple, les troupes de l'Otan) serait alors complètement privé de sa domination dans les airs.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1750
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Armée Russe

Message par numide » 13 juillet 2018, 01:26

S-300

Avatar de l’utilisateur

geronimo
Liwaa (لواء)
Liwaa (لواء)
Algeria
Messages : 6650
Inscription : 26 mars 2012, 19:45

Re: Armée Russe

Message par geronimo » 13 juillet 2018, 14:21

Cet avion est le quatorzième des quinze commandés par le Ministère de la Défense en version An-148-100ЕА (immatriculation RA-61734, numéro de série 44-01). Le contrat d'une valeur de 18,43 milliards de roubles a été signé le 7 mai 2013.
Cet exemplaire est le 34ème produite par VASO situé dans la ville de Voronej .
an12.jpg
Exercices des VTA
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.


numide
Naqib (نقيب)
Naqib (نقيب)
Algeria
Messages : 1750
Inscription : 13 juin 2016, 19:02
Localisation : alger

Re: Armée Russe

Message par numide » 14 juillet 2018, 01:37

Système polyvalent «Uran-9» en action



malikos
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Algeria
Messages : 816
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Armée Russe

Message par malikos » 15 juillet 2018, 13:34



malikos
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Algeria
Messages : 816
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Armée Russe

Message par malikos » 15 juillet 2018, 13:51

Russia's Uran-9 robot tank reportedly performed horribly in Syria

Daniel Brown

Jul. 9, 2018, 7:40 PM 545

Russian Uran 9 UGV
A Uran-9 unmanned ground vehicle presented by Rosoboronexport, Russia's state intermediary agency for it's defense industry Rosoboronexport

Russia's new Uran-9 robot tank apparently had a terrible debut in Syria.
The unmanned tank couldn't operate as far away from its controllers as expected, had problems firing its 30mm gun, and couldn't fire while moving.
The robot tank also could only acquire targets up to about 1.24 miles away, as opposed to four miles as was expected.
Russia's new Uran-9 robot tank apparently had a terrible debut in Syria.


The unmanned tank couldn't operate as far away from its controllers as expected, had problems firing its 30mm gun, and couldn't fire while moving, amid other problems, according to Popular Mechanics, citing the Defence Blog.

Unveiled in September 2016 and deployed to Syria in May, the Uran-9 is an unmanned tank that was supposed to be capable of operating up to 1.8 miles away from its controller.

But in Syria, it could only be operated from about 984 to 1,640 feet from its operators around high-rise buildings, the Defence Blog reported, citing reports from the 10th all-Russian scientific conference "Actual problems of protection and security" in St. Petersburg.

The robot tank's controller also randomly lost control of it 17 times for up to one minute and two times for up to an hour and a half, Defence Blog reported.

Uran-9
A Russian Uran-9 unmanned armoured reconnaissance and infantry support vehicle is seen during the Victory Day Parade in 2018. Associated Press

The Uran-9 is heavily armed with four 9M120-1 Ataka anti-tank guided missile launchers, six 93 millimeter-caliber rocket-propelled Shmel-M reactive flamethrowers, one 30-millimeter 2A72 automatic cannon, and one 7.62-millimeter coaxial machine gun.

But its 30-millimeter 2A72 automatic cannon delayed six times and even failed once, Defence Blog reported, and it could only acquire targets up to about 1.24 miles away, as opposed to the expected four miles.

Apparently the tank's optical station was seeing "multiple interferences on the ground and in the airspace in the surveillance sector," Defence Blog reported.

The unmanned tank even had issues with its chassis and suspension system, and required repairs in the field, Defence Blog reported.

"The Uran-9 seems to have proven to be more about novelty than capability, but that doesn't mean these tests are without value," SOFREP reported. "In time (and with funding) a successor to the Uran-9 may one day be a battlefield force to be reckoned with."

NOW WATCH: Dividing expenses with your significant other can be infuriating — here’s how these couples do it
More: Russia Uran-9 Tank Syria
RECOMMENDED FOR YOU POWERED BY SAILTHRU


http://uk.businessinsider.com/russias-u ... ?r=US&IR=T

Avatar de l’utilisateur

sadral
Aqid (عقيد)
Aqid (عقيد)
Algeria
Messages : 5306
Inscription : 03 avril 2012, 19:55

Re: Armée Russe

Message par sadral » 15 juillet 2018, 14:23

Livraison a l'armée de l'air russe (VKS) de 3 nouveaux Su-35S qui iront rejoindre le 159 IAP de Besovets en Carélie.

01.jpg
02.jpg
03.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Image ImageImage

''C’est en pratiquant les actions justes que nous devenons justes, en pratiquant les actions modérées que nous devenons modérés, et en pratiquant les actions courageuses que nous devenons courageux.'' Aristote


malikos
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Algeria
Messages : 816
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Armée Russe

Message par malikos » 15 juillet 2018, 16:46



malikos
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Algeria
Messages : 816
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Armée Russe

Message par malikos » 15 juillet 2018, 17:07

Dernière modification par malikos le 15 juillet 2018, 17:27, modifié 1 fois.


malikos
Musaïd (مساعد)
Musaïd (مساعد)
Algeria
Messages : 816
Inscription : 01 avril 2012, 13:54

Re: Armée Russe

Message par malikos » 15 juillet 2018, 17:13


Répondre

Revenir à « Asie »